‘RALLYE DES PRINCESSES’ 2017, JOUR 3, ON MONTE TOUTES EN HAUT… À L’ALPE D’HUEZ.

 

 

Cette troisième étape du Rallye des Princesses, disputée entre Vichy et l’Alpe d’Huez est montée à 1860 mètres. Quatre sections de régularité au programme à commencer, dès l’aube, en sillonnant le long de la Credogne, au cœur du Parc du Levardois-Forez.

Deuxième exercice du jour, nettement plus sportif, et complètement inédit, de l’autre côte de la Loire, dans le Pays Mornantais. Sensations assurées et spectacle à perte de vue…

Après le déjeuner champêtre à Oytier St Oblas (Isère), dans le cadre enchanteur de la ferme de La Grand Maison, marquant la mi-parcours de cette édition 2017, il s’agissait de reprendre son souffle pour aborder les contreforts des Alpes, par les hauts plateaux du Vercors, avant de plonger vers Grenoble par les impressionnantes Gorges d’Engins et attaquer ensuite les 21 virages mythiques de la montée de l’Alpe d’Huez (1.860 mètres d’altitude), théâtre des plus belles passes d’armes dans l’histoire du Tour de France Cycliste.

 

 

Souriez, vous êtes flashées. La sécurité reste la grande priorité de l’organisation de ce Rallye des Princesses Richard Mille. Suivies en permanence par un GPS Tripy installé dans leur véhicules, les Princesses doivent respecter les vitesses établies, notamment à 30 km/H dans la plupart des traversées de villages. Ce ‘Radar’, enclenché lors de la deuxième étape, n’a eu à déplorer qu’une seule infraction, soit moins 1% de fautives ! Un bel exemple donné par ces dames ! Quant à l’équipage ‘flashé’, il a écopé de 30 points de pénalité.

La Jaguar ne répond plus… La Jaguar n°20 d’Édith Ragot et Andrée Mahler (Team Bertaud Bélieu) n’a pas été en mesure d’effectuer cette 3e étape jusqu’à l’Alpe d’Huez. Heureusement, l’équipage bénéficiera, dès demain, de sa VW Coccinelle jaune afin de poursuivre et, espérons-le, finir l’épreuve jeudi à St Tropez.

‘L’Alpe d’Huez’ repeint en orange. KWF, la structure nationale de lutte contre le cancer aux Pays-Bas ‘customise’ l’Alpe d’Huez, plusieurs jours durant afin de récolter des fonds. Ce jeudi 1er juin, jour d’arrivée de nos Princesses à St Tropez, une bonne dizaine de milliers de Néerlandais tenteront de gravir, dans la mesure du possible, les 21 virages d’anthologie séparant Bourg d’Oisans à l’Alpe d’Huez, contre la modique somme de 2.500 euros. Depuis sa création en 2006, cette opération a déjà rapporté plus de 130 millions d’€ à KWF !

 

 

Du monde au village. Appareils photos en bandoulière, des dizaines de spectateurs attendaient les équipages de ce 18e Rallye des Princesse Richard Mille pour la traversée du village de Vinay, au bas de la descente marquant la fin de l’ultime TR pourtant annulée de la journée. De quoi mettre un peu de baume au cœur des quelques équipages un peu déçus de ne pas pouvoir en découdre sur cet ultime pan du plateau du Vercors…

Historic : supense… total. Alors que la mi-journée marquait également la mi-parcours de cet 18e Rallye des Princesses à l’arrivée, ce soir au sommet de l’Alpe d’Huez, seules deux points séparent l’équipage de la Ferrari 328 n°89, Nadia Moreau et Valérie Dot, de la Porsche 911 n°81 de Véronique Castelain et Stéphanie Wante. Deux petites secondes de rien du tout à la veille d’une équipée alpestre menant à Mandelieu qui s’annonce palpitante.

 

Philippe JANSENS

Photos :
Richard BORD

 Retrouvez plus de détails et les photos sur

 http://www.zaniroli.com/rallye-des-princesses

 Les résultats en live sur :

http://www.jbtimeconcept.be/live/rp2017

 

 

Sport

About Author

jeanlouis