EN VdeV, PROMESSES TENUES POUR LES PREMIÈRES COURSES AU CASTELLET !

 

Chaleur, ambiance et retournements de situations sur le Circuit Paul Ricard où se sont tenues, samedi, les qualifications des quatre plateaux, suivis des 6 Heures Endurance Proto, ainsi que des premières courses des Challenges Funyo et Monoplace.

6 Heures Endurance Proto: DB Autosport au bout du suspense

VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-NORMA-N°22-Photo-Maurice-CAMUS

 

Rarement les rebondissements auront été aussi nombreux au cours de la dernière heure d’une manche du Challenge Européen Endurance Proto. Et sous le drapeau à damier, c’est un triomphe amplement mérité qu’accueille l’èquipe DB Autosport et la Norma M20 FC N°22 de l’équipage formé de Damien Delafosse, Quentin Vaucher et Thomas Accary.

Cette victoire tombe à point nommé pour le Team Bourguignon, qui a connu son lot de malchance depuis le début de saison, et qui du coup, se présentera avec un moral gonflé à bloc, lors de la prochaine manche sur ses terres Dijonnaises du circuit de Prenois, du 23 au 25 juin prochains.

Pour en arriver là, il aura fallu à Daniel Bassora et sa bande, s’armer de patience pour préparer son accession à la première place.

La majorité de l’épreuve est en effet dominée par la Norma N°6 TFT du trio Bazaud, Thirion, Caillon, mais alors que la victoire en Prestige, voire au général, semblait lui tendre les bras, malheureusement une défaillance technique, relègue le prototype préparé dans le Gers en huitième position et aux portes du podium de la catégorie réservée aux pilotes Gentlemen et Open.

Une voie royale s’ouvre alors pour la N°22 qui glisse victorieusement vers l’arrivée, non sans devoir se méfier de la N°2 de TFT des polemen, Vilarino, Fertè, Illiano.

Contraint de respecter un ultime ravitaillement de carburant à cinq minutes du terme, les Champions en titres cèdent cependant la deuxième marche du podium à la N°8 de leurs équipiers, le trio Capillaire, Creed, Melnikov.

Le sort qui s’est abattu sur la N°6 permet finalement à la N°5 TFT de Moralès, Rihon, Phillips, quatrième au général, de coiffer les lauriers en Prestige, non sans s’être fait une frayeur en devant repasser par la voie des stands dans la dernière demi-heure!

Mais comme ils sont imités par la N°42 de l’Equipe Palmyr de Kubryk, Beck, Belle, ils récupèrent leur bien et bouclent ces 6 heures au quatrième rang, encadrant, avec la voiture d’Equipe Palmyr, la N°9 du Graff de Marroc, Trouillet et Fort.

 

VdeV 2017 PAUL RICARD – La NORMA de l’Equipe PALMYR – Photo Maurice CAMUS.

 

Parmi les déceptions de cette épreuve, notons celles vécues par la Norma N°40 de l’Equipe Palmyr de Mondolot, Zollinger, Thuner, ralentie par une crevaison et par la N°14 de CD Sport de Bole-Besançon, Scheier, Taittinger, victime d’un contact, puis ensuite d’une panne mécanique, en dépit de l’excellent travail des mécaniciens, ou encore par la N°66 de RC Formula de Richard, Papin, Redais, impériale en début de course!

 

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV V de V

GT-Tourisme : Visiom retrouve son statut en qualifications

VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-FERRARI-F488-N°1-Photo-Maurice-CAMUS.

 

Les Champions en titre sont de retour!

Après avoir cédé le meilleur chrono des qualifications à Barcelone, puis à Portimao, la Ferrari 488 N°1 de Visiom de Pagny, Perrier et Jean Bernard Bouvet, s’empare aujourd’hui de la pole position.

Elle précédera sur la grille, la Lamborghini Huracan GT3 N°46 d’AB Sport Auto de la paire composèe de Teneketzian-De Narda, le duo victorieux au Portugal, ainsi qu’une autre Ferrari, un modèle 458 GT3, portant le N°44, engagée par CMR with Sport Garage et confiée à Mouez, Loger, Debs.

Comme la veille, la SF10 V8 Volvo N°96 de Solution F de Charriol, Pourquie et Chardonnet, s’invite dans le match, talonnée par les Lamborghini Huracan GT3 N°64 Ebimotors et N°59 d’AGS Events de Busnelli-Babini et Gomar-Collado, ainsi que la Renault RS. 01 N°11 VdeV-AB Sport Auto de Van de Vyver et Thybaud.

 

LMP/PFV : DB Autosport et Simpson Motorsport matent le chrono

VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-LIGIER-N°-INTERPOL-Photo-Maurice-CAMUS

 

Les essais libres samedi l’avaient laissé présager, la Norma M30 N°20 DB Autosport a adopté un nouveau rythme de croisière et le confirme en décrochant sa première pole de la saison.

A son bord, le trio Foubert, Wolff et Maulini, tentera ce dimanche, de signer sa première victoire, mais devra d’abord contrer les velléités des possesseurs de Ligier JS P3.

Inter Europol Competition s’affirme en effet comme le premier opposant du Team Bourguignon, en plaçant la N°22 de Smiechowski-Elkmann, au deuxième rang, devant les trois prototypes de Duqueine Engineering, dans l’ordre les N°9 de Duqueine, Legeret et Panciatici, N°8 de A Borga-Henqvist et nN°10 de L Borga et Maris.

 

VdeV-2017-PAUL-RICARD-  La GINETTA-N°6-Photo-Maurice-CAMUS.

 

Du côté des PFV, enfin, le meilleur chrono revient comme vendredi, à la Ginetta G57 N°6 du Simpson Motorsport de Simpson-Murray, qui précède la N°32 Nova Race de Tomlinson et Robertson et la N°52 Simpson Motorsport de Sanders-Fielding.

Soit un triplé du constructeur Britannique qui s’est adjugé les meilleurs chronos de la journée!

Challenge Funyo – Course 1 :
Cannard maîtrise son sujet

VdeV-2017-Avant-le-PAUL-RICARD-Challenge-FUNYO

 

Placé en première ligne au côté Cédric Gardin d’AGR Bleu Mercure, Nicolas Cannard d’HMC Racing, réalise le holeshot et, dès lors qu’il s’empare des commandes, ne les lâche plus jusqu’à l’arrivée.

Derrière lui, Gardin est contraint à l’abandon, ce qui profite à son équipier Jean Quelet pour s’assurer définitivement de la seconde marche du podium qu’il lui subtilisa dès le deuxième tour.

Egalement pensionnaire de la structure bretonne, Christophe Girardot réalise une belle opération au championnat en accédant au Top-3, dont il prive ses compagnons d’écurie Eric Tessier et Guillaume Veyrat.

En F5, Renaud Malinconi de Total Cloud, retrouve le chemin de la victoire, devant son rival Marc-Antoine Dannielou de l’écurie Défi Auto Solidaires en Peloton et Dekel Naar de Lamo Racing Car.

Ce dernier qui s’est emparé de la troisième place au prix d’une superbe passe d’arme avec Claude Chaumot d’HMC Racing et son Sébastien Gény-Gros du Lamo Racing Car.

 

Challenge Monoplace – Course 1 : Magnus transforme l’essai

VdeV-2017-Avant-le-PAUL-RICARD-Challenge-FUNYO

 

Découvert dans les meetings VdeV ici-même il y a douze mois, Gilles Magnus de R-ace GP, célèbre son retour sur cette piste – et dans le Challenge Monoplace – avec une première victoire.

Au départ, le Belge prend le meilleur sur son poleman d’équipier Logan Sargeant, lequel résiste neuf tours durant, et en dépit de l’intervention de la voiture de sécurité, à Gilles Hériau de Formula Motorsport.

L’actuel leader du Championnat devance Théo Coicaud de R-ace GP et Laurents Hörr du Dutt Motorsport, parvenu à prendre le meilleur sur Moritz Müller-Crepon de Heuri Rennwagen, au 5ème tour.

Dans le clan des Gentleman, Pietro Peccenini de TS Corse, réalise le carton plein, pole et victoire, tandis que son rival « Lebreton » de Formula Motorsport, ne peut que se résoudre à terminer aux portes du podium, derrière ses compagnons de route Xavien Benecchi et Vincent Iogna.

 

Stéphane  ÉNOUT

Photo:
Maurice CAMUS

 

 

V DE V VdeV Michelin

About Author

gilles