EN VdeV, LA FIN D’UN MEETING SURVOLTÉ SUR LE CIRCUIT ‘PAUL RICARD’!

 

 

 

 

Le soleil était toujours aussi présent pour illuminer ce dimanche, l’ultime journée de la troisième manche des VdeV Endurance Series au Castellet.

Le point final d’un meeting au « Paul Ricard », de toute beauté, où le suspense aura régné jusqu’au bout. Rendez-vous maintenant pour l’étape suivante, en Bourgogne sur la piste de Dijon-Prenois , fin juin

4 Heures Endurance GT/Tourisme/LMP/PFV VdeV

GT / Tourisme : Deuxième apparition en VdeV, et deuxième victoire pour Ebimotors

 

 

Les règles de l’Endurance ont été respectées durant ces quatre heures, car c’est en faisant preuve de régularité, de fiabilité, et en soignant la stratégie que la Lamborghini Huracan GT3 N°64 Ebimotors, s’impose ce dimanche !

Une victoire signée par la paire formée d’Emanuele Busnelli et Fabio Babini, les deux hommes qui avaient déjà triomphé en octobre dernier à Magny-Cours, et qui confirment les règles de l’endurance sus-citées,  puisque l’équipage ne s’est pas montré le plus rapide en piste…

 

VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-FERRARI-F488-N°1-Photo-Maurice-CAMUS.

 

Cet honneur revient en effet aux deux autos qui ont animé la fin de course, à savoir la Ferrari 488 GT3 N°1 de chez Visiom, du trio auteur de la pole position, Pagny, Perrier, Bouvet, et la Lamborghini Huracan GT3 N°46 d’AB Sport Auto de Teneketzian-De Narda.

 

VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-LAMBORGHNI-N°46-Photo-Maurice-CAMUS

 

Si cette dernière se révèle la plus rapide au chrono (en 2’06’’460), la première reçoit les honneurs de la deuxième place, grâce à une offensive dans les dernières minutes.

CMR with Sport Garage, quatrième avec la Ferrari F458 GT3 N°44 du tandem Moue, Loger, Debs marque à nouveaux de précieux points, à l’image de la Renault RS. 01, celle du VdeV-AB Sport Auto de Van de Vyver et Thybaud, victorieux du classement Prestige.

 


VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-RENAULT-RS-01-N°11-Photo-Maurice-CAMUS

 

La Renault RS. terminant devant la Lamborghini Huracan Super Trofeo N°59 d’AGS Events du tandem Gomar-Collado.

 

VdeV-2017-PAUL-RICARD-LA-SOLUTION-F-de-CHARRIOL-Photo-Maurice-CAMUS.

Enfin, précisons que la voiture de l’équipe Solution F et que manage l’ingénieur Hugues Baude, remporte le Prestige avec la SFV10 V8 Volvo, la N°96 du trio Charriol, Pourquie, Chardonnet.

LMP/PFV : Doublè Ginetta en PFV, triplé Ligier
en LMP3

VdeV-2017-PAUL-RICARD-La-GINETTA-N°6-Photo-Maurice-CAMUS.

 

La logique des qualifications est respectée pour Ginetta qui, après avoir monopolisé les deux premières lignes de la grille, signent à la fin le doublé, le Simpson Motorsport, prenant l’avantage sur Nova Race grâce à la G57 N°6 de Mike Simpson et Simon Murray.

 

VdeV-2017-PAUL-RICARD- La GINETTA Italienne, la N°99-Photo-Maurice-CAMUS

 

Le duo Britannique précède ainsi la N°99 Italienne de Hibbert-Winslow, tandis que R-ace GP place, comme à Barcelone, sa Renault RS. 01 Trophy, sur la troisième marche du podium de la catégorie. Une performance toujours signée Perrodo, associé ce week-end à Manu Collard, à bord de la N°28.

Une autre voiture frappée du losange termine à la porte du Top-3, en l’occurrence la N°45 de Carugati, Pillon.

Suivent les Ginetta N°52 de l’équipe Alsacienne Pegasus Racing, la N°52 de Muston et Jarvis et la N°32 Nova Race des Anglais,  Tomlinson-Robertson.

 

VdeV 2017 PAUL RICARD – L’une des LIGIER de l’Equipe DUQUEINE – Photo Maurice CAMUS

 

Du côté des LM P3, là encore le suspense aura durée, et à la fin, on saluera le nouveau succès de Duqueine Engineering, cette fois grâce à la Ligier JS P3 N°8 d’Antonin Borga et Henning Enqvist. Les deux compères ont à l’arrivée, le dernier mot face à la Ligier N°24 d’OAK Racing de Pierre et Jacques Nicolet, sur le podium pour leur retour en VdeV.

Le Graff ferme le Top-3 avec la Ligier N°39 de Trouillet, Gauvin et Deguffroy qui, grâce à la stratégie, en déloge la Norma M30 N°20 du DB Autosport des polemen Foubert, Wolff, Maulini.

Sans une pénalité pour vitesse excessive dans les stands, un premier podium était à leur portée, mais comme l’a souligné Daniel Bassora, il faut s’attendre à ce que le prototype finisse cette année par l’emporter.

Cinquième dans la hiérarchie, la Ligier N°888 du Graff, confiée à l’équipage Cimadomo, Dagoneau, Rossello, s’impose pour sa part au classement Prestige.

En lice pour la victoire, la Ligier de l’écurie Polonaise Inter Europol, enfin n’a pas rencontré la réussite escomptée et se console avec la deuxième place au tableau de la N°33 de Scheuschner et Michel.

Challenge Funyo VdeV – Course 2 : Le duel reprend

VdeV-2017-Avant-le-PAUL-RICARD-Challenge-FUNYO

 

On prend les mêmes et on recommence dans les rangs de la catégorie SP05. Placé une nouvelle fois en pole position, Nicolas Cannard d’HMC Racing, ne tremble pas à l’extinction des feux et emmène Jean Quelet d’AGR Bleu Mercure, dans sa roue.

Le duo creuse l’écart au fil des tours, mais en dépit de la pression exercée par ce dernier, le Bourguignon reproduit sa performance de la veille, soit son deuxième succès en 2017, devant son grand rival.

Le podium étant complété par Cédric Gardin d’AGR Bleu Mercure, auteur d’une remontée tonitruante depuis la 36ème et avant-dernière place sur la grille!

Il en prive ainsi ses équipiers, Christophe Girardot et Eric Tessier qui n’ont pourtant, pas ménagé leur peine.

En F5, on prend également les mêmes, puisque Renaud Malinconi  de la structure Total Cloud, double son compteur de victoires du week-end devant Marc-Antoine Dannielou du Défi Auto Solidaires en Pelotons, tandis qu’Alexandre Barbiat  de Fun’Driver, s’illustre en accédant à la 3ème place.

Challenge Funyo V de V – Course 3 : Cannard enfonce le clou

 

Un week-end parfait que conclut Nicolas Cannard!

Triplement poleman au Castellet, le pilote HMC Racing doit une nouvelle fois contenir les ardeurs de Jean Quelet, mais un tête à queue de ce dernier – sans conséquence au classement – lui ouvre le champs libre pour confirmer son hat-trick Varois.

Quelet deuxième, la troisième marche du podium est finalement occupée par Cyril Barbey d’HMC Racing, venu à bout des pilotes AGR Bleu Mercure, Christophe Girardot et Eric Tessier.

Renaud Malinconi reproduit pour sa part le carton plein de Cannard en dominant de la tête et des épaules le tableau des F5, en enregistrant sa troisième victoire sur le Circuit Paul Ricard.

Marc-Antoine Dannielou est une nouvelle fois dans ses talons, tandis que Sébastien Gény-Gros s’adjuge un deuxième podium cette année, après celui accueilli lors du coup d’envoi Barcelonais.

 

Challenge Monoplace V de V – Course 2 : Bis rèpètita pour Magnus


VdeV-2017-Avant-le-PAUL-RICARD-Challenge-FUNYO

 

Une pole position pour le vainqueur de la première manche, mais une deuxième victoire ce week-end du Belge qui confirme sa montée en puissance à bord de sa Formule Renault 2.0 de l’équipe R-ace GP.

Son équipier, Logan Sargeant, également, qui ne s’en laisse pas compter et qui accroche une seconde deuxième place consécutive, tandis que Diego Bertonelli de TS Corse, prive l’équipe d’un véritable carton plein, puisque Théo Coicaud et Michael Benyahia, apparaissent aux quatrième  et cinquième rangs, sous le drapeau à damier, à l’issue d’une superbe passe d’arme.

Suivent Nicolas Melin de Formula Motorsport, le débutant Hugo Carini d’Hervé David Racing, et Alexis Carmes du Lamo Racing Car, lesquels  ont su profiter de l’accrochage qui élimina Gilles Heriau de Formula Motorsport, Laurents Hörr du Dutt Motorsport et Moritz Müller-Crepon d’Heuri Rennwagen.

En Gentleman, nouveau triomphe de Pietro Peccenini de TS Corse, qui vient à bout, comme la veille samedi , des pensionnaires de Formula Motorpsort Xavier Benecchi et Vincent Iogna.

Ce dernier qui s’est défait de son équipier Michel Piroird dans le dernier tour.

Challenge Monoplace V de V – Course 3 : Sargeant transforme

 

Coup de théâtre sur la grille, avec le problème technique, dont est hèlàs victime le poleman, Gilles Magnus, juste avant le départ du tour de formation!

Contraint de s‘élancer depuis la voie des stands, il remonte au classement et conclut sa remontée en septième position.

Devant, la relève est assurée par son équipier Américain, Logan Sargeant qui, au bout du suspense et malgré la pression, devance à l’arrivée son équipier Théo Coicaud.

Preuve de la domination de R-ace GP, Michael Benyahia, lui offre le triplé, en assurant la troisième place, devant Diego Bertonelli.

Gilles Hériau et Laurents Hörr, marquent quant à eux de précieux points au Challenge en terminant respectivement quatrième et cinquième.

En Gentleman, enfin, Pietro Peccenini réalise également une bonne opération, puisqu’en dépit de sa seconde place, son rival « Lebreton » du Formula Motorsport, échoue au pied du podium.

La victoire revient donc cette fois à Xavier Benecchi, et le tiercé de tête est complété par Vinvent Iogna.

Une belle entrée en matière pour le pilote Formula Motorsport.

 

Stéphane ENOUT

Photos : Maurice CAMUS et Hugues LAROCHE

Sport V de V

About Author

gilles