LE ‘RALLYE DES PRINCESSES’, LE PLUS… CHICOS DE L’ANNÉE, QUITTE LA PLACE VENDÔME À PARIS.


90 équipages au total, 60%,de renouvellement, c’est un record absolu depuis le début de l’épreuve, le pire c’est que les réservations étaient pleines deux mois après la fin de l’épreuve précédente, autrement c’est dire si le concept a un succès colossal.

 

 

La famille Zaniroli en a l’habitude : toutes ses organisations sont de gros succès car elles mêlent l’élégance des autos Classic, ici celles des participantes puisque les « Princesses » sont réservées aux femmes, les talents de découvreur de Patrick Zaniroli qui emmène ses concurrentes dans des endroits qui sont de vrais décors réels de cinéma, les soirées très privées et très mondaines où la convivialité est de rigueur au milieu de coupes de champagne, chacune est unique et ces Princesses 2017 n’y font pas exception.

 

Seul dommage, la chaleur extrême qui régnait sur la place royale de Paris (il n’y en a que six à Paris : Les Vosges, Dauphine, Les Victoires, Vendôme et La Concorde) a un peu réduit le nombre de gens au soleil, mais l’ouverture du paddock au public est une excellente chose qui rattrape bien les concurrentes parties se mettre à l’abri.

 

Vu des autos extraordinaires et des scènes peu communes, par exemple les mécanos de cette Jaguar E réparant les phares alors que ces dames devisaient joyeusement dans l’auto…

 

Les Porsche 356 alignées par le TeamRichard Mille’, restaurées comme des joyaux de la couronne de France.

 

Une réplique de Jaguar phénoménale de 1974, bref, les yeux ne savaient plus où aller parce qu’avec le décor, l’auto, ces dames jouent aussi le concours d’élégance ce n’est plus un rallye, c’est une festival !

 

 

 Viviane Zaniroli, l’Organisatrice qui confie :

«Alliant l’endurance d’une épreuve sportive, la passion des voitures anciennes et l’élégance d’une femme moderne, les participantes, venues des quatre coins de l’Europe, sont toutes animées par la même envie de se faire plaisir dans un esprit de compétition à la fois sportif, convivial et raffiné. Autant de valeurs qui font de cet événement un rallye unique en son genre ».

C’est la dix huitième année de ce rallye, j’ai entendu dire qu’il y a aurait bientôt de gros changements dans le parcours, raison de plus pour vous inscrire pour les prochains. Mais l’esprit reste le même :

« La journée les participantes revêtent ainsi leur casquette de pilote jonglent entre conduite musclée de voitures anciennes, road-book, Terra-Trip et chronomètre ». La régularité au volant d’une voiture ancienne demande beaucoup de concentration et s’avère un véritable défi pour ces women drivers qui doivent faire preuve d’un grand sens de précision et constamment se surpasser pour affronter pièges du parcours, pannes et intempéries. »

Et Viviane conclut :

Mais, après l’effort… le réconfort n’est jamais loin, sur ce Rallye des Princesses Richard Mille…
 «Le soir à chaque étape, les pilotes se transforment en princesses d’un coup de baguette magique! »Accueillies par une coupe de champagne, des somptueux cadeaux des partenaires en guise de bienvenue dans leurs chambres, les participantes se détendent ensuite autour d’un dîner gastronomique pendant lequel a lieu la remise des prix journalière et le briefing de l’organisation. Avant de repartir tôt le lendemain matin sur les plus belles petites routes de France, les participantes se reposent dans des hôtels luxueux. Sportives le jour, Princesses le soir… 

 

Dimanche dès 8 h 30, vous pouvez y assister,  les équipages s’élanceront depuis le Parc Fermé, situé Place Vendôme, dans l’ordre des numéros pour la 1ère étape qui les mènera à St Aignan au terme de 270 kilomètres dont 4 tests de régularité.

 Le Parcours 2017

27/05 – Vérifications : Paris Place Vendôme

28/05 – Étape 1 : Paris – St Aignan – 272 km – 4 tests de régularité

29/05 – Étape 2 : St Aignan- Vichy  – 341 km – 5 tests de régularité

30/05 – Étape 3 : Vichy – L’Alpe d’Huez – 430 – 4 tests de régularité

31/05 – Étape 4 : L’Alpe d’Huez – Mandelieu –  351 km – 4 tests de régularité

01/06 – Étape 5 : Mandelieu – St Tropez – 260 km – 3 tests de régularité

INES CHAMPEIL ALLARD ET CAROLINE DE VILLAUCOURT AJOUTENT L’ÉLÉGANCE À BORD DE LEUR AUSTIN HEALEY MK1 ROADSETER DE 1964

 

Les deux concurrentes ci-dessus ont terminé sixièmes au rallye d’automne, elle espèrent bien améliorer, à suivre bien sûr.

Les chronos c’est Tripy !
Les arrivées de tests de régularité sont une nouvelle fois chronométrées automatiquement par le Tripy lors du passage des voitures aux points GPS des arrivées. Ensuite, dans les 30 minutes qui suivent la sortie d’un Test, ce GPS connecté transmet les résultats à JB Times Concept au PC Course, qui gère tous les classements qui seront consultables en live sur le site Internet et sur les Smartphones des concurrentes.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Richard BORD

Toutes les Infos sur :
http://www.zaniroli.com/rallye-des-princesses

 

Rallye Princesses Sport

About Author

jeanlouis