SUCCÈS DE LA BMW DU TEAM ALLEMAND EKRIS EN NOCTURNE À PAU.

 

GT-4-FRANCE-2017-La-BMW-du-Team-EKRIS-Photo-Nicolas-PALUDETTO.

 

Ekris Motorsport s’impose en GT4 en nocturne à Pau. Et deuxième victoire en Amateur  pour les frères Lamic.

L’équipe Ekris Motorsport décroche un succès de prestige dans le cadre du 76ème Grand Prix de Pau, la BMW M4 Ekris portant le N°888 d u tandem, Max Koebolt et Ricardo van der Ende, s’impose au terme de la première course, de la seconde manche du Championnat de France FFSA. GT-GT4 European Series Southern Cup 2017.

Dans la catégorie Amateur, Paul et Jean-Philippe Lamic, signent leur deuxième victoire de la saison au volant de la Ginetta G55 GT4 N°54 du Vic’Team.

Parti depuis la pole position, Koebolt parvient à conserver les commandes du peloton composè de 31 bolides GT4 lancés à l’assaut du mythique circuit Béarnais de 2,760 km, au soleil couchant.

La Voiture de Sécurité ne tarde pas à faire son entrée en piste, suite à un accrochage en queue de peloton entre la Ginetta Team Speed Car N°445 et la Porsche Cayman Clubsport MR GT4, N°69 du Saintéloc Racing.

 


GT-4-FRANCE-2017-GP-PAU-Ginetta-n°8-du-Team-Speed-Car-Photo-Nico-PALUDETTO.

À peine la meute est-elle libérée que Robert Consani endosse de nouveau le costume du chasseur sur la Ginetta N°8 du Team Speed Car. Blotti dans les échappements de l’Ekris de tête, le spécialiste du Rallye va tenter durant l’intégralité du premier relais de trouver l’ouverture, en vain !

Si le châssis de l’agile Ginetta en fait une auto très à l’aise dans le second secteur, la puissance moteur de la BMW permet à Koebolt de garder la tête jusqu’au changement de pilotes obligatoire.

Adoptant des stratégies similaires, Ekris Motorsport et Speed Car, font rentrer leurs voitures en même temps, promesse d’un duel à distance dans l’étroite voie des stands de Pau. Une fois de plus, la N°888 ne flanche pas et Van der Ende ressort juste devant Benjamin Lariche, coéquipier de Consani.

 


GT4 2017 – GP de PAU – Gaël Castelli et Rodolphe Wallgren -Ginetta Speed Car n°444 Photo Nico PALUDETTO

 

Gaël Castelli, qui a succédé à Rodolphe Wallgren sur la Ginetta Speed Car N°444, imprime une cadence infernale et finit par se montrer très pressant derrière le duo de tête. Un peu trop puisque le co-leader du classement Pilotes Pro-Am, s’accroche avec son coéquipier, privant l’écurie de Pascal Destembert d’une double arrivée sur le podium.

Leur mésaventure profite du coup, à la Porsche N°11 du Team Racing Technology de Sylvain Noël, également team manager de la structure de Saint Herblain, et Jimmy Antunes, qui terminent deuxièmes.

 

GT4-2017-GP-de-PAU-Porsche-n°11-du-Team-Racing-Technology-de-Sylvain-Noël-et-Jimmy-Antunes-Photo-Nico-PALUDETTO

 

Partis huitièmes, Nicolas Tardif et Soheil Ayari concluent leurs efforts nocturnes au troisième rang avec la Ginetta N°26 du Team CMR (Classic & Modern Racing).

 

GT4-2017-GP-de-¨PAU-Nicolas-Tardif-et-Soheil-Ayari-Ginetta-n°26-du-Team-Classic-Modern-Racing-Photo-Nico-PALUDETTO

 

Speed Car sauve tout de même les meubles avec les quatrième et sixième places pour les voitures N°8 et N°444, la seconde Porsche du Team Racing Technology – la N°1 de Jim Pla et Pierre Sancinéna – s’intercalant entre les deux Ginetta.

 

GT4-2017-GP-de-PAU-Porsche-du-Team-Racing-Technology-–-la-n°1-de-Jim-Pla-et-Pierre-Sancinéna-Photo-Nico-PALUDETTO

 

Dans le Championnat de France FFSA. GT AM, les frères Lamic confirment leur dynamique de Nogaro avec une deuxième victoire cette saison pour la Ginetta N°54.

Alain Grand et Didier Moureu terminent deuxièmes sur la G55 N°65 de CMR, tandis que Jean-Luc Blanchemain et son neveu Michael complètent le Top 3 avec la Porsche N°27 de l’ècurie IMSA Performance, chère à Raymond Narac.

La deuxième épreuve FFSA. GT- GT4 Sud de Pau débutera ce dimanche à 12 h 50 dimanche.

 

PAROLES DE PILOTES

Max Koebolt, Ekris Motorsport : « Ce fut une course très intense ! Au départ, j’ai réussi à creuser un écart mais la Ginetta était tellement rapide dans le second secteur. J’ai tout donné et mes efforts ont payé, avant que Ricardo ne conclue en beauté. »

Ricardo Van der Ende, Ekris Motorsport : « Après avoir signé la pole position, Max a livré un excellent premier relais et j’ai pu finir le travail. Coup de chapeau aux Ginetta qui ne nous ont pas lâchés d’une semelle. Heureusement, nous avons pu les garder derrière grâce à notre super voiture. »

Sylvain Noël, Team Racing Technology : « Et dire que je suis venu à Pau pour la première fois il y a 29 ans ! Ce podium était presque inattendu, Jimmy et moi avons bien roulé, sans commettre de faute. J’ai pu doubler une voiture au départ ce qui était mon objectif et par la suite, en bon père de famille, je n’ai pas trop poussé pour rendre une voiture en bon état à Jimmy qui a fait le reste. »

Jimmy Antunes, Team Racing Technology : « Sylvain a effectué un bon relais en ouverture et il m’a transmis la voiture en excellente condition. Il a ensuite fallu gérer pour rallier l’arrivée, tout en mettant un peu la pression pour remonter dans le trafic. »

Soheil Ayari, CMR : « C’était une course géniale et pour moi une première en nocturne au Grand Prix de Pau. J’ai vécu un relais passionnant. On est sortis en douzième position et j’ai réussi à remonter jusqu’en troisième position. »

Nicolas Tardif, CMR : « Le départ fut un peu compliqué, avec des pneumatiques qui n’étaient pas en température donc je suis plutôt resté sur la défensive. J’ai géré ce qu’il fallait avant de hausser le rythme peu à peu. L’ambiance de nuit à Pau, c’est un sentiment magique et des sensations inoubliables. »

Paul Lamic, Vic’Team : « On sait que Pau est un circuit compliqué donc j’ai assuré un maximum tout au long de mon relais malgré la Voiture de Sécurité et les autres péripéties. Jean-Philippe s’est ensuite chargé de finir le boulot. »

Jean-Philippe Lamic, Vic’Team : « C’était très difficile dans la voiture parce que j’avais un groupe de fous furieux derrière moi. Le but était de gagner en AM à tout prix donc j’ai préféré laisser quelques places et assurer ma position. »

 

Prochaine étape :
30 juin au 2 juillet sur au circuit Bourguignon de Dijon-Prenois

 

François LEROUX 

Photos :
Nicolas PALUDETTO

 

 

About Author

gilles