PORSCHE S‘OFFRE LA POLE, À SPA, EN MONDIAL WEC.

WEC. 2017 SPA La TOYOTA N°7 Photo Daniel DELIEN

 

Si l’équipe Japonaise Toyota avait dominé les sessions des essais libres, son rival l’écurie Allemande Porsche a décroché le temps de référence des qualifications.

C’est la Porsche 919 Hybrid, la N°1 de l’équipage formé d’Andrè Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy qui s’élancera depuis la pole position ce samedi des ‘6 Heures de Spa’ sur le circuit Ardennais de Francorchamps car ayant signé la meilleure moyenne sur deux tours en 1’54″097.*

Content de leur pole, Neel Jani, expliquait :

« En fait, j’ai cru que l’affichage de mon temps de qualification sur le volant était erroné ! Quand j’ai vu que nous étions plus rapides de deux secondes que notre meilleur chrono précédent du week-end, je n’y ai pas cru. C’était un super tour jusqu’à la dernière chicane. »

Quant à André Lotterer, lui, il confiait :

« Neel a fait un tour extraordinaire, pour moi c’était sur du velours, très prudent, je ne me rendais pas compte qu’il y avait autant d’adhérence. C’est super que mon meilleur tour soit plus rapide que celui que j’avais fait quand j’ai couru ici en Formule 1. Je ne pensais pas que nous pouvions battre les Toyota, car elles avaient l’air vraiment très fortes ce week-end. Nous avons accompli la première étape. La prochaine, c’est de gagner la course demain. »

La Porsche devance la meute des trois Toyota TS050 Hybrid, avec dans l’ordre, la N°7 de la paire Kobayashi-Conway, le troisième pilote l’Argentin José María López ayant du déclaré forfait car mal remis de son accident de Silverstone, suivi de la N°9 des Français Lapierre- Sarrazin qu’épaule le Japonais Kunimoto et la N°8 du trio Buemi-Nakajima-Davidson, respectivement crédités de 1’54″693, 1’54″701 et 1’54″907.

 

WEC.-2017-SPA-La-PORSCHE-N°2-Photo-Daniel-DELIEN

 

Les autres pilotes de la seconde Porsche, Brendon Hartley, Timo Bernhard et Earl Bamber, complétant en 1’55″440, à 1″343, le Top 5.

 

WEC.-2017-SPA-La-TOYOTA-N°9-Photo-Daniel-DELIEN

 

Pour info, le meilleur chrono de ces qualifications a été obtenu en 1’53″658, par la troisième Toyota TS050 Hybrid, la N°9, venue préparer les « 24 Heures » avec justement le kit aérodynamique dans la version ‘Le Mans’, ce dont ne disposent pas les deux autres voitures-sœur

EN LMP2, POLE POUR L’ORECA DU TEAM G-DRIVE  

WEC. 2017 SPA L’ORECA LMP2 du G DRIVE N°26 Photo Daniel DELIEN.

 

Dans la catégorie de LMP2, c’est l’une des Oreca 07, la N°26 de l’équipe Russe G-Drive Racing, que se partagent Roman Rusinov-Pierre Thiriet et Ale Lynn, qui s’èlancera en pole avec comme meilleure moyenne, 2’02″601.

 

WEC.-2017-SPA-L’ALPINE-N°36-Photo-Daniel-DELIEN

 

Suivent les deux Alpine A470 de l’équipe Signatech, la N°36 de Dumas-Rao-Menezes, précédant avec 2’02″624, la N°35 des Français Ragues-Panciatici et du Brésilien Negrao, avec 2’02″629 et qui pointent à 21 et 28 millièmes !  

FERRARI EN POLE EN LMGTE/PRO


WEC. 2017 SPA La FERRARI F488 N°71 Photo Daniel DELIEN.

 

Dans la catégorie des LMGTE/Pro, la pole revient à la Ferrari F488, la N°71 de la Scuderia AF Corse, de Davide Rigon et Sam Bird, en 2’15″017, devant la plus rapide des Ford GT, la N°66 du trio composé de Mücke-Pla-Johnson, seconde en 2’15″418 et l’autre Ford GT du Chip Ganassi, celle des Britanniques Priaulx-Tincknell et du Brésilien Derani, troisième en 2’15″565.

 

WEC 2017 SPA La FORD GT N°66 Photo Daniel DELIEN.

 

Ensuite, on trouve la deuxième Ferrari 488 AF Corse, la N°51 de Pier Guidi- Calado en 2’15″765, laquelle précède les deux  Porsche 911 RSR, celle du trio Makowiecki-Lietz  devançant en 2’16″862, le duo Estre- Christensen, en 2’17″010

Plus loin, on retrouve les deux Aston Martin Vantage, en 2’17″156 et 2’17″640.

En LMGTE/Am, la pole position est pour l’Aston Martin Vantage N°98 de Pedro Lamy-Paul Dala Lana et Mathias Lauda, en 2’18″659, devant la Porsche 911 RSR, la N°77 du Dempsey-Proton Racing de Dienst-Ried-Cairoli crédités eux de 2’19″065

 

François LEROUX

Photos : Davy et Daniel DELIEN / www.PRO-PHOTOS-SPORT.com

WEC Championnat du monde

About Author

gilles