À MAGNY COURS, DIX ANS DE ‘CLASSIC DAYS’… DIX ANS DÉJÀ !

 

 


CLASSIC DAYS 2017 – Exposition 40 ans de Formule 1 Renault -Photo Emmanuel LEROUX.

 


CLASSIC-DAYS-2017-Benoit-ABDELATIF-un-promoteur-HEU-REUX-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

Déjà dix ans que la manifestation des Classic Days existe sous l’égide de Max Mamers, mené tambour battant par Benoît Abdelatif et sa formidable équipe.

Depuis la première édition, la recette est très simple : De belles autos anciennes et de la convivialités, le tout sur un circuit qui fût le berceau du sport automobile Français…

 

CLASSIC DAYS 2017 – Nos Champions Français-Serpaggi-Jabouille-Laffite et Pescarolo – Photo Emmanuel LEROUX

 

Avec cette année en ‘ VIP’ quelques figures, parmi les plus célèbres des pilotes Français des annèes 70-80, les Jean-Pierre Jabouille, Jacques Laffite, Henri Pescarolo et autres Alain Serpaggi.

 


SERGE-SAULNIER, présente le GP de FRANCE F1-Historique des 1er et 2 juillet HELEINA Photo

 

Serge Saulnier, l’actuel Directeur du Circuit de Magny-Cours à commencé sa carrière comme mécanicien de Jacques Laffite, avant de devenir pilote, puis patron d’écurie (Promatecme). Il garde un souvenir ému de sa saison de Formule Renault Europe 1976. Cette année-là , sur ce circuit Nivernais, Serge partage la première ligne aux côtés d’un certain Didier Pironi, lequel remportera le Championnat…

 


CLASSIC DAYS 2017 – Jean Pierre Jabouille dans sa RS01 – Photo Emmanuel LEROUX

 

Les dix ans des Classic Days , correspondent également avec les 40 ans de Renault en Formule 1. Renault a déroulé le tapis rouge pour célébré « son » Champion qui était l’invité d’honneur.

Jean Pierre Jabouille, faut-il vraiment le rappeler, fut le tout premier pilote de Formule 1 à remporter un Grand-Prix avec un moteur à technologie turbo. Le 1er Juillet 1979, sur une autre piste Française, sur le circuit de Dijon-Prenois, Jabouille obtient sa première victoire en Grand Prix, donnant ainsi avec la RSO1, sa première victoire à la régie Renault, en tant que constructeur et motoriste, qui plus est en imposant la technologie du turbo, pourtant raillé par les autres patrons d’écuries…

« Le Grand » tenant enfin avec cette victoire Historique (Pilote Français- monoplace française- moteur Français -pneumatique français) au Grand Prix de France , et donc devant son public, de quoi faire taire les nombreux détracteurs du turbo.

Il faut dire que Jean Pierre Jabouille travaillait sans relâche, jusqu’à l’obsession,  pour tenter de décrocher cette 1ère victoire. Les patrons des écuries Britanniques n’ayant cessès de se moquer de cette nouvelle venue, la Renault-ELF-Turbo qu’il avaient d’ailleurs surnommés la ‘ Yello Tea Pot’ à la suite de ses casses moteur qui laissaient échapper de la… fumée, naturellement !!!

On connait la suite et les succès à répétition de la technologie Turbo

 

CLASSIC-DAYS-2017-Magny-Cours-Renault et la F1, une belle histoire-Photo-Emmanuel-LEROUX.

 

Bien qu’Historique, sa consécration fût malheureusement quelque peu éclipsé par la bataille qui fit rage derrière lui pour le gain de la seconde place. René Arnoux sur l’autre Renault turbo livrant une sensationnelle, inoubliable, inouïe et mémorable bataille, face à son ‘pote’  le Canadien Gilles Villeneuve, pilote de la Scuderia Ferrari.

Les deux «funambules» allant jusqu’à se toucher les roues, à de très nombreuses reprises, dans la plupart des virages et ce à plus de 180Km/h …

D’une extrême intensité, leur lutte fratricide, devenant  pour l’histoire, ‘LE’ Grand-Prix pour les spécialistes quand la Ferrari de Villeneuve franchit l’arrivée en seconde position au prix d’efforts surhumain déployé par Gilles Villeneuve, empêchant ainsi Arnoux de signer un doublé pour la marque au losange dans ce Grand-Prix de France d’anthologie …

Vraiment une belle époque!

 


CLASSIC-DAYS-2017-Le-RENAULT-F1-de-la-Collection-RENAULT-Patrimoine-HELEINA-Photo.

 

Renault Classic outre la monoplace victorieuse avec Jabouille, présentait également dans les stands one autres châssis, qui ont tous fait les belles heures de Renault dans la discipline reine.

La convivialité étant le maître mot de cette manifestation que sont les Classic Days, avec des paddocks et une pit-lane accessibles, le public n’a rien raté de l’incroyable spectacle qui s’offrait à lui, grâce à Renault Classic, le département patrimoine de la firme Française et qui présentait exceptionnellement  dans les stands tous ces châssis, retraçant les 40 ans de la marque au plus haut niveau en GP.

Les enfants ne sont bien entendu pas oubliés car des animations spécifiques leur étaient proposés.

 


CLASSIC-DAYS-2017-Laura-et-Pierre-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

Les jeunes fans étaient également très présents, à l’image de ce couple de 21 ans, Laura et Pierre. Laura est venue cette année pour faire découvrir à son petit ami, la convivialité du milieu de l’automobile classic  qu’elle connaît parfaitement bien grâce à son papa.

En effet, le père de la jeune femme qui a toujours travaillé dans l’automobile possède à lui seul deux voitures absolument mythique! Une seule suffirait à bien des passionnés pour assouvir leurs fantasmes automobile, puis qu’il s’agit d’une Alpine A110 et d’une Renault 8 Gordini…

 


CLASSIC DAYS 2017 – Renault 8 Gordini – Photo Emmanuel LEROUX.

 

Deux bagnoles mythiques s‘il en est !

Pierre à même eût le privilège de faire une session de roulage au volant de la Renault 8 Gordini avec Laura, à ses côtés.

Pour une première, avouer que c’est une expérience fabuleuse de pouvoir rouler sur un circuit de Formule 1 légendaire derrière le ‘cerceau’ d’une auto qui a révélée tant de pilote Français, dont un certain …Jean-Pierre Jabouille!

 


CLASSIC DAYS 2017 – Camp Americain – Photo Emmanuel LEROUX

 

L’organisation qui veille à satisfaire au maximum son public  toujours plus nombreux (30.000 cette année), à établi un camp militaire Américain avec quelques très belles Jeep Willis et deux chars Chrysler M4 « Sherman » de la Seconde Guerre mondiale.

D’autre part, les cinquante ans de la Chevrolet Camaro ont été dignement fêté lors de ce week-end avec la présence d’auto datant des débuts en 1967, jusqu’au dernier modèle 2017.

 


CLASSIC DAYS 2017 – Camaro cabriolet 1967 – Photo Florian GAUDUCHEAU.

 

Cette voiture atypique dans la production Chevrolet en est à sa sixième version et dépasse les 5.000.000 d’exemplaires !

La Camaro est entrée de plein pied dans l’histoire des ‘muscles cars’ Américaine en 1969, avec les L72 et ZL1 dont la cylindrée atteignait les 7 Litres avec… officiellement 430 Chevaux, mais officieusement, c’était près des… 500 Chevaux!

 

CLASSIC-DAYS-2017-Guillaume-Lopez-Photo-Emmanuel-LEROUX.

 

Les Classic Days, depuis dix ans, c’est aussi une affiche dessinée qui sert à faire la promotion de l’événement. Guillaume Lopez , qui a commencé sa carrière dans les studios de Jean Graton pour les albums de bandes dessinées Michel Vaillant, signe donc depuis dix ans les sublimes affiches et autres dessins qui ont contribué à la notoriété grandissante de cette manifestation.

Evoquons Le livre auquel Guillaume à largement collaboré « Steve Mc Queen in Le Mans » qui est un véritable chef d’œuvre!

 

CLASSIC-DAYS-2017-Inaltera-LM-1977-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

Pour fêter encore plus avec vous les dix ans de ce fabuleux rendez-vous , Autonewsinfo.com s’est invité au cœur de l’événement. Jean-Jacques Cantryn , l’heureux propriétaire d’une auto de course extraordinaire à plus d’un titre, nous à inviter pour quelques tours de piste en passager!

Dans le baquet de la magnifique Inaltera des ’24 Heures du Mans’ de 1977. La seule voiture de course jamais construite que porte le nom de son sponsor, une marque de papiers peints Lyonnaise !

Cette auto qui a couru aux ’24 Heures du Mans’ 1977  aux mains de  Jean Ragnotti et du regretté Jean Rondeau, est en effet effectivement né de la volonté d’un fabricant de papiers peints, fou de courses automobile, de faire ce que nous appelons maintenant «le buzz».

La voiture finira à une très belle 4ème place en ayant fait beaucoup parlé d’elle dans la presse de l’époque…

Le pari fut donc réussi et le contrat rempli!

 


CLASSIC-DAYS-2017-Autonewsinfo-au-coeur-de-laction-dan-le-baquet-de-lINALTERA-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

L’Inaltera LM 1977 est propulsée par un V8 Cosworth 3 Litres de 410 chevaux pour 810 kilos. Une fois installé dans le très petit baquet, d’origine sur cette auto  et sanglé par Monsieur Cantryn, le pilote  à bord est sanglé à son tour avant que la voiture ne soit poussée vers la pit-lane.

Quelques minutes d’attente, le temps que le session de roulage en cours se termine et que les commissaires de pistes ne donnent le feu vert.

La piste est libre, ordre est donner au pilote de démarrer le moteur. La sonorité rauque du V8 est très présente dans l’étroit habitacle et la ligne d’accélération est déjà avalé par les petites roues en 13 pouces que le pilote fait chauffer en donnant des petits coups de volant.

À peine la première grande courbe passé, le pilote lâche les 410 chevaux dans un grondement assourdissant. La poussée du V8 est phénoménale. À 8.000 tours /minute, une vibration remonte dans tout le corps jusqu’à 9.200 tours pour le passage du rapport supérieur! Les sensations sont intenses. Le châssis très sain et le pilote aguerri, nous permettent de profiter pleinement de ce privilège, malgré les vibrations à haut régime et le bruit limite supportable.

Mais voilà que se profile déjà la voie de décélération. La voie des stands est prise au ralenti sous les yeux envieux du public, arrivé devant le stand le moteur est coupé et la voiture poussé en marche arrière. Les gens se sont agglutiner autour de l’auto à tel point qu’il est difficile d’en descendre.

QUEL PIED ! Grosse montée d’adrénaline et énorme charge émotionnelle…

 


CLASSIC-DAYS-2017-Avant-le-dèpart-de-la-Grande-Parade-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

Avec presque 2000 autos inscrites , une Grande Parade AUTOSUR qui réunissait le tour de force de réunir 956 véhicules sur la piste plus un avion North American T6 dans le ciel, pour la plus grande satisfaction des 30.000 spectateurs, les Classic Days n’en finissent pas de nous ébahir.

 

VIVEMENT L’ANNÉE PROCHAINE …

 

Emmanuel LEROUX

Photos :
Emmanuel LEROUX-Florian GAUDUCHEAU

 


CLASSIC-DAYS-2017-Un-seul-micro-pour-les-deux-speakers-Photo-Emmanuel-LEROUX.

 

CLASSIC DAYS 2017 – Ambiance au milieu du circuit – Photo Florian GAUDUCHEAU

 


CLASSIC DAYS 2017 – Le parking des Américaines – Photo Emmanuel LEROUX

 

CLASSIC-DAYS-2017-Delahaye-135-S-de-1937-Photo-Emmanuel-LEROUX

 

CLASSIC DAYS 2017 – Auto Union Type A GP de 1934 – Photo Emmanuel LEROUX

 


CLASSIC-DAYS-2017-Tres-belle-Alfa-Roméo-davant-guerre-Phto-Emmanuel-LEROUX..

 


CLASSIC-DAYS-2017-Bugatti-Photo-Florian-GAUDUCHEAU

 


CLASSIC DAYS 2017 – Henri Pescarolo retrouve sa Matra F1 de 1968- Photo Florian GAUDUCHEAU

 


CLASSIC DAYS 2017 – Gérard Gamand, l’éditeur d’AUTO DIIVA – Photo Emmanuel LEROUX.

 

CLASSIC-DAYS-2017-Martini-Formule-Renault-Photo-Emmanuel-LEROUX

 


CLASSIC-DAYS-2017-Une-LOLA-F1-Photo-Emmanuel-LEROUX

 


CLASSIC DAYS 2017 – Une Jicey – Photo Emmanuel LEROUX.

 

CLASSIC DAYS 2017 – Inoubliable la Ford GT40 – Photo Emmanuel LEROUX

 

CLASSIC DAYS 2017 – Le Spyder 905 PEUGEOT – Photo Emmanuel LEROUX.

 


CLASSIC DAYS 2017 – BMW M1 – Photo Emmanuel LEROUX

 


CLASSIC-DAYS-2017-Porsche-904-GTS-de-1963-Photo-Emmanuel-LEROUX

 


CLASSIC DAYS 2017 – De Tomaso Pantera – Photo Florian GAUDUCHEAU

 

CLASSIC DAYS 2017 – Ligier JS2 avec Daniel Champion comme passager – photo Emmanuel LEROUX

 


CLASSIC DAYS 2017 – Magnifique et rare Clenet seulement 250 exemplaires – Photo Emmanuel LEROUX

 

CLASSIC DAYS 2017 – Lamborghini Countach – Photo Florian GAUDUCHEAU.

 

CLASSIC DAYS 2017 – Alpine A 110 – Photo Emmanuel LEROUX

 


CLASSIC DAYS 2017 – Max Mamers – Photo Emmanuel LEROUX

 


CLASSIC DAYS 2017 – Benoit Casaert presente son livre RENAULT et la compétition – Photo Emmanuel LEROUX

Classic Days

About Author

gilles