EN CHAMPIONNAT DE LA MONTAGNE, A ABRESCHVILLER, FRANTZ A LA CHASSE AU … PETIT

 

 

Avec Sébastien Petit, vainqueur tout près du record de Nicola Schatz et Cyrille Frantz, second à … cinq petits dixièmes, le Championnat de France de la Montagne, a retrouvé en Lorraine, une tête d’affiche appétissante, rehaussée d’International, par les concurrents du Championnat Luxembourgeois et d’élégance avec un Championnat féminin d’un niveau encore jamais vu!

 


47ème course-de-côte-dAbreschviller-2017-Cyrille-Frantz-photo-Patrice-GRINGER

 

Cyrille Frantz était le plus heureux après une course à laquelle il avait pourtant failli renoncer pour ramener sa Norma chez son préparateur Italien.

« Après avoir décortiqué les données de Sabran et du Col Saint Pierre, où je n’étais toujours pas satisfait du moteur, Pietro, l’électronicien de MM engines, est venu spécialement depuis Bologne, afin de rectifier les réglages et ce directement sur le paddock d’Abreschviller. »

Et, il poursuit:

« Le résultat s’etait déjà fait sentir aux essais, où j’étais dans les mêmes chronos que Geoffrey Schatz et encore plus en course, où j’ai terminé tout près de Seb Petit. »

Avant d’ajouter et de préciser encore:

« Pour décrocher cette seconde place, je me suis pourtant moins démené au volant, qu’une semaine auparavant pour finir derrière Geoffrey Schatz au Col Saint Pierre. »

 


47ème course de côte d’Abreschviller-Cyrille-Franz-Photo-Haaser-Robin

 

Et, Cyrille conclut:

« Les vidéos et les spectateurs le confirment. Cela prouve que j’ai enfin une voiture gagnante. Après quatre ans de figuration, me voilà aujourd’hui revenu dans la course. En retrouvant mon ancien préparateur, j’ai retrouvé une compétence et surtout une passion, une écoute et une motivation perdues depuis que j’étais passé au proto CN 4 Litres. En acceptant de se déplacer, il a fait pour moi d’Abreschviller la course décisive où nous avons pu équilibrer le moteur et le châssis. »

Les trois prochaines courses du Championnat de France de la Montagne dans l’ouest, devraient le confirmer au cours du mois de mai.

 


47e course de côte d’Abreschviller 2017 – Anthony LOEUILLEUX – photo Patrice GRINGER

 

Derrière le trio majeur du Championnat de France (Petit-Geoffrey Schatz et Frantz), le Nordiste Anthony Loeilleux a été le plus rapide en 2 Litres avec sa Tatuus Master, une monoplace non homologuée en côte par la FFSA, devant la Norma BMW 3 Litres de David Meillon, la Reynard F3000 de l’Ardennais Daniel Allais et les Dallara F3 Mercedes de Billy Ritchen et Marcel Sapin.

 

47ème course de côte d’Abreschviller-David-Guillemard.-Photo-Haaser-robin

 

David Guillaumard a signé devant Yannick Latreille sa première victoire en Championnat cette saison sur sa nouvelle Norma Honda 2 Litres sans rivaliser avec les monoplaces sur ce parcours rapide.

 

47ème course de côte d’Abreschviller-2017-Sarah-LOUVET-photo-Patrice-GRINGER.

 

De même en Championnat féminin, où le troisième round a été à la hauteur des deux précédents, Martine Hubert, la tenante du titre sur sa Norma BMW 3 Litres, s’est inclinée de… 45 millièmes, face à sa challengeuse Sarah Louvet, 10ème du scratch avec sa Dallara F3.

La britannique Charlie Martin complèteant le podium féminin au volant de sa Norma 2 Litres, devant Cécile Cante, ex-Championne de France, sur sa Dallara F3 Mercedes.

 

Jean Paul CALMUS

Photos de Robin HAASER et Patrice GRINGER

47ème course de côte d’Abreschviller-Geoffrey-Schatz-Photo-Haaser-Robin.

 


47ème course de côte d’Abreschviller-Billy-Ritchen-Photo-Haaser-Robin

 

47ème course de côte d’Abreschviller-Marcel-Sapin-Photo-Haaser-Robin

 

47ème course de côte d’Abreschviller-2017-Martine-HUBERT-photo-Patrice-GRINGER

 


47ème course de côte d’Abreschviller-Cècile-CANTE-Photo-Patrice-GRINGER

Montagne

About Author

gilles