EN WRC., AU RALLYE D’ARGENTINE, POUR CITROËN, D’UNE PIERRE DEUX COUPS… EVANS EN TÊTE.

 

WRC. ARGENTINE 2017 La Ford d’Evans

 

Disputée entre Santa Rosa et San Agustin, la quatrième spéciale du Rallye d’Argentine a été terrible pour l’équipe Citroën. Piégés par la même pierre, les deux équipage de C3, la paire Kris Meeke-Paul Nagle et le duo Craig Breen-Scott Martin, ont été contraints de se retirer de l’étape.

Le départ du Rallye d’Argentine était donné jeudi soir, avec une ‘super spéciale’ tracée dans les rues de Córdoba. Après une nuit en parc fermé, les concurrents mettaient le cap au sud pour les premières véritables spéciales sur terre.

Dès l’ES2, Kris Meeke se positionnait au deuxième rang du Classement Général. Le Britannique confirmait dans la spéciale suivante, restant à moins de dix secondes du leader Elfyn Evans au volant de l’une des Ford Fiesta.

Pour sa découverte du Rallye d’Argentine, Craig Breen occupait la huitième position au volant de la seconde Citroën C3 WRC.

 


RALLYE-ARGENTINE-2017-La-CITROËN-C3-de-MEEKE

 

Figurant parmi les juges de paix de l’épreuve, la spéciale Santa Rosa – San Agustin, n’allait pas sourire aux pilotes Citroën. C’est d’abord Craig Breen qui était victime d’une forte compression. Le choc d’une pierre enchâssée contre le soubassement de la voiture endommageait la boite de vitesses, qui restait bloquée sur le cinquième rapport.

Et, incroyable destin, deux minutes plus tard, Kris Meeke décollait… exactement au même endroit !

Ayant perdu le contrôle de sa voiture, il atterrissait dans le décor et partait en tonneaux. Mais malgré cette sortie de route, il parvenait à repartir.

Les deux voitures ralliaient le point stop de l’ES4, mais avec plusieurs minutes de retard. Les dommages mécaniques étant importants, les C3 WRC abandonnaient ensuite sur le secteur de liaison.

De retour au parc d’assistance, les Citroën subissaient un examen des officiels de la FIA., qui autorisaient les réparations en vue d’un retour dans le cadre du Rally2.

Côté classement, ce vendredi soir, c’est la Ford Fiesta WRC de l’équipage Evans-Barritt, qui en 1h24’55’’4, occupe le commandement du Rallye d’Argentine, précèdant une autre Ford Fiesta WRC, celle de 2. Ostberg-Floene, à 55’’7 et l’Hyundai i20 WRC du tandem Belge Neuville-Gilsoul à 1’00’’7.

Ensuite, on pointe deux autres Ford Fiesta WRC., celle des quadruples Champions du Monde, les Français Ogier et Ingrassia quatrièmes à 1’06’’7 et qui devancent leurs équipiers, le duo Tanak-Tarveoja, qui à 1’11’’3, complètent ce Top5

Kris Meeke-Paul Nagle et Craig Breen-Scott Martin seront donc de retour en course ce samedi. La deuxième étape du Rallye d’Argentine comprendra six spéciales et 160 kilomètres chronométrés.

YVES MATTON

Yves MATTON, Directeur de CITROËN Racing, lâchait :

 « Il est difficile d’être positif après une telle journée. Ce double abandon est particulièrement frustrant, car il survient dans le cadre d’une épreuve qui a toujours réussi à Citroën. Dans le même temps, nous avons une approche offensive, puisque nous prenons le départ de chaque rallye avec l’ambition de le remporter. Cela implique une certaine prise de risques et parfois de la frustration. Nous allons chercher à comprendre pourquoi nos deux voitures ont connu une mésaventure relativement similaire au même endroit. »

Quant à Kris MEEKE, confiait :

« Cette quatrième spéciale s’est transformée en cauchemar pour l’équipe, puisque les deux voitures ont été contraintes à l’abandon simultanément. Avant cela, j’avais un bon rythme et j’étais en mesure de tenir la deuxième place derrière Elfyn. Puis nous avons été surpris par cette compression : la voiture a décollé et je n’ai pas pu prendre le virage suivant. Nous avons touché le talus à l’extérieur avant de partir en tonneaux. Ça n’a pas été si violent, mais les dommages sur la voiture ont été importants. »

À ses côtés Craig BREEN, précisait :

« Dès le début de la matinée, j’étais surpris à certains endroits, tant le terrain me paraissait difficile. Je n’avais pas un rythme très élevé, mais je savais que je devais en passer par là et me montrer patient. Dans la quatrième spéciale, j’ai été surpris par cette compression dans une courbe rapide à gauche. Le dessous de la voiture a tapé très fort et cela a endommagé la boite de vitesses. Nous avons essayé de poursuivre jusqu’à l’assistance, mais l’huile s’est échappée et nous avons dû abandonner. Nous serons de retour demain pour continuer à prendre de l’expérience. »

 

Christian COLINET

Photos :
TEAMS

RALLYE-ARGENTINE-2017-La-FORD-D’EVANS

CLASSEMENT OFFICIEUX
APRÈS 1ère ÉTAPE

1. Evans-Barritt (Ford Fiesta WRC) en 1h24’55’’4

2. Ostberg-Floene (Ford Fiesta WRC) à 55’’7

3. Neuville-Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 1’00’’7

4. Ogier-Ingrassia (Ford Fiesta WRC) à 1’06’’7

5. Tanak-Jarveoja (Ford Fiesta WRC) à 1’11’’3

6 – Latvala-Anttila (Toyota Yaris WRC ’17) à 1’29”9

7 – Paddon-Kennard (Hyundai i20 WRC ’17) à 3’41”8

8 – Bertelli-Scattolin (Ford Fiesta WRC ’17) à 4’13”9

9 – Hanninen-Lindstrom (Toyota Yaris WRC ’17) à 4’48”6

10 – Tidemand-Andersson (Skoda Fabia R5) à 6’32”3

WRC

About Author

gilles