’24 HEURES TT. DU MAROC’ 2017 : LES GENTLEMEN DRIVERS DU RALLYE TGV.

Le Toyota jaune en ouverture de ce reportage est une vedette exceptionnelle de ce rallye, on y reviendra.

 

LE NEMESIS DE TARTARIN, MOILHET ET GALLAND EN PLEINE DÉFONCE

TGV, c’est le mot qui m’est venu à l’idée toute la journée en faisant le tour de ce circuit d’une vingtaine de km, le deuxième théâtre des 24 Heures TT du Maroc qui se courent en quatre fois  six heures sur quatre circuits différents.

On est à 20 minutes de Marrakech, dans une immense plaine entourée de montagnes, avec des cultures partout, il ya de l’eau, la vraie vie, même si souvent elle n’est pas suffisante.

De grandes lignes droites où Yves Tartarin, qui pourtant la vielle comptait les pneus qui luis restaient,  m’a confié être monté à cent soixante, parfois sans direction assistée d’ailleurs (la DA dans le jargon de l’endurance) ce qui est fort peu confortable, avec quelques virages assez serrés où les autorités avaient placé commissaires (CP) et parfois gendarmes avec limites de vitesse contrôlées au radar.

En passant au PC où officie Thomas, le fidèle et indispensable bras droit du patron, pour avoir les infos du jour, il m’a sorti une liste longue comme un jour sans pain d’excès de vitesse.

 

LES BÉARNAIS GENTLEMEN DRIVERS

 

Sauf celle du Toyota 64, une équipe de Béarnais, élus à titre général gentlemae du rallye, d’abord le Toyota n’a fait aucun radar mais lui surtout, quand il est rattrapé, se pousse sur le côté et n’oblige pas à des acrobaties sans visibilité pour le dépasser.

Pour terminer, il a fini au ralenti, follement applaudi, câble d’accélération cassé et tiré à la main depuis le cockpit, mésaventure arrivée à mon vieux pote Bob Neyret en rallye à la très grande époque.

Bref, un trésor.

Grâce soit rendue à ce concurrent et à ses quatre équipiers ultra sympas. La famille Tuheil et Frédéric Lavigne.

 

LE NEMESIS A FAILLI CRÉER LA SURPRISE

 

À propos de  Tartarin et de ses coéquipiers sur le Nemesis, on a failli assister à un petit miracle, un 4X4 équipé d’un moteur de 300 chevaux mais hyper facile à piloter, piloté durant les trois dernières heures par Antoine Galland, super en forme, qui  a réussi à reprendre quatre minutes (sur six de retard) à l’incroyable buggy à moteur de Corvette  de Bouteron, Barbet et Fouquet avant de tomber en panne dans le dernier tour;

Il est rentré après les trente minutes fatidiques et a donc pris des pénalités maximum   qui le rejettent en fond de classement.

En doublant un concurrent, il s’est arrêté plutôt que de passer dans les blés, le manque de direction automatique n’a pas du l’aider, a calé et n’a jamais pu redémarrer.

En effet, me dit Yves, plus con c’est pas possible mais même fond de classement, on va sa battre comme des lions.

En revanche, réussite complète pour deux teams très sympas, le Nissan de Sofrat de Bastet et Da Cruz qui a roulé comme une balle de fusil, on les voyait survoler les quelques difficultés du terrain mais l’auto a crevé trois fois et bien sûr on a perdu du temps.

LE NISSAN DE SOFRAT A ROULÉ COMME UNE BALLE DE FUSIL

Sur ces circuits hyper rapides, il n’y a pas de problème d’arrachage des pneus, parce qu’il n’y a pas de relance dans des situations compliquées. On est quand même deuxième au classement général, finement joué les garçons.

En revanche, en dérive en virage ou en ligne droite, la moindre caillasse pointue vous perce le flanc, désastre connu depuis l’écrasement des Russes et des Autrichiens à Austerlitz !

TROIS CREVAISONS LE MÊME JOUR,  PAS DE BOL

Le premier au classement général est bien entendu le buggy BV2 de Fouquet, Boutron et Barbet qui a gagné les deux premières étapes.

 

DEUX SUR DEUX POUR LE BUGGY BV2

Et puis, il y a la belle histoire d’Alain Coquelle, seul au volant du Nissan Clim Denfert, qui nous a vu avec Alain Rossignol en bordure d’un canal d’irrigation qui traversait la route pour essayer de faire des photos de reflets dans l’eau…riders

Et aussi avec le secret espoir qu’il y en ait un qui fasse genre «African Safari»,  on s’est imprudemment rapprochés, Alain a visé la flaque à pleine vitesse et nous a repeint des pieds à la tête…

 

ALAIN COQUELLE VA NOUS REPEINDRE AVEC ART

 

Ce qui a du lui porter bonheur, il a fini trois avec son coéquipier Salvatore, on est contents pour lui… quand à ma chemise en soie, mon chèche tout neuf et mon jean, c’est assez imprésentable…

Dans le même bourbier, il y a en a qui ont été en opération souci, on e voit pas leur numéro, c’est exprès

Joli clin d’œil au SSV de Mante et Tranbaly qui nous a fait de forts jolis passages et est sept au général.

Demain journée de repos, pas forcément pour les mécanos, il y a de la casse,  pour les autres on ira faire un petit tour à Marrakech, ville que j’ai adoré durant trente ans…

Devenue atrocement branchée, où le plaisir de déambuler dans les soukhs est gâché parce que tout y coûte le double de ce qui se vend dans le pays.

Mais enfin, la place Jemmaa El Fna au coucher du soleil reste un must, même avec ses vendeurs de jus d’orange alignés comme des camions américains sur les truck-stops…

JEMMAA EL FNA

Classement Général après deux jours De course

1 5 SODICARS BILLAULT Gilles BOUTRON Phlip… BARBET Mayeul FOUQUET L…
BUGGY BV 2 T1A T1A 4 21 Tr. en 5:54:03… 27 Tr. en 6:10:13.… 48
12:04:17.210 –
2 10 SOFRAT BASTET André DA CRUZ George NISSAN SPRIN… T1A T1A 4 21 Tr.
en 6:10:36… 26 Tr. en 6:21:11.… 47 12:31:48.231 1 Tr.
3 3 CLIM DEN… SALVATORE Mi… COQUELLE Alain NISSAN SPRIN… T1A T1A 4 20
Tr. en 5:59:39… 26 Tr. en 6:20:44.… 46 12:20:23.689 2 Tr.
4 89 REVIVAL … THEURIOT Jean… PROT Patrick PROT Romain SADEV ORYX / …
T1A T1A 4 20 Tr. en 6:05:54… 25 Tr. en 6:08:32.… 45 12:14:26.837 3 Tr.
5 1 SODICARS MARTINEAU Jea… MENIN Eric AUDAS Roger TOTAIN Dom… PRIVE
Reyn… BUGGY BV 2 T1A T1A 4 19 Tr. en 5:54:24… 25 Tr. en 6:08:44.… 44
12:03:08.624 4 Tr.
6 62 CH’TI TEAM DIERS Herve BROUSSE Alain WILDCAT T1A T1A 4 19 Tr. en
6:07:55… 24 Tr. en 6:09:13.… 43 12:17:08.190 5 Tr.
7 69 FOND’CAL… MANTE Fabrice TREMBALY Jérô… SSV YAMAHA … T3 19 Tr. en
6:05:01… 24 Tr. en 6:13:18.… 43 12:18:20.312 5 Tr.
8 34 PREDATO… OLIVET Denis HOURTANE Nic… COUILLET Pier… PREDATOR T1A
T1A2 18 Tr. en 5:56:27… 23 Tr. en 6:15:26.… 41 12:11:54.547 7 Tr.
9 8 SODICARS BALLOCHI Franc… MALDONADO Fr… GONZALEZ Ri… BUGGY BV 4 T1A
T1A 3 19 Tr. en 6:01:38… 22 Tr. en 6:15:24.… 41 12:17:03.193 7 Tr.
10 4 TARTARIN … TARTARIN Yves MOILET Hugues GALLAND Anto… NEMESIS T1A
T1A 4 20 Tr. en 5:54:42… 20 Tr. en 5:46:12.… 40 11:40:55.912 8 Tr.
11 67 ST RACING LURTON François HOUSSET Guy LARRAMENDY … BUGGY FOUQ… T1A
T1A 3 17 Tr. en 6:09:06… 23 Tr. en 6:10:53.… 40 12:19:59.892 8 Tr.
12 14 CP SPOR… DUTARDRE Rog… PEMARTIN David CHATEL Valérie BUGGY BMW T1A
T1A 4 16 Tr. en 5:59:47… 22 Tr. en 6:06:02.… 38 12:05:49.598 10 Tr.
13 7 CLERIMOI… QUINET Hervé QUINET Philippe QUINET Marie-… DESERT WAR…
T1A T1A 4 17 Tr. en 5:52:03… 20 Tr. en 6:12:29.… 37 12:04:32.434 11 Tr.
14 64 100% SUD … TUHEIL Frédéric LAVIGNE Pierre TUHEIL Pierre TOYOTA V8
T1A T1A 4 16 Tr. en 5:58:20… 18 Tr. en 6:13:55.… 34 12:12:16.055 14 Tr.
15 95 DEFI 95 SELLEM Fabrice FELTEN Hervé SELLEM Jason PROTO KORO … T1A
T1A 4 16 Tr. en 5:50:18… 15 Tr. en 6:13:10.… 31 12:03:28.540 17 Tr.

Site Web :
www.tt24.fr
Chrono :
http://www.tt24.fr/maroc2017-timing
Classement :
http://www.tt24.fr/attachment/835734/

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :

Alain ROSSIGNOL/CAPTAIN NOWHERE

24 H TT du Maroc Sport

About Author

gilles