EN ‘FUN CUP’ À DIJON, RÉSULTATS EN HAUSSE ET VICTOIRE POUR LE TEAM ZOSH

 

 


FUNCUP 2017 Dijon – Grille de départ avec 43 COX prêtes à en découdre – Photo Daniel Nauly

 

En Fun Cup à Dijon, course sèche, et résultats en hausse pour le Zosh Compétition…

Le premier week-end 2017 de la Fun Cup, disputé tout récemment à Spa-Francorchamps, début Avril, avait pris l’aspect d’une déroute pour le Team Zosh Compétition.

Qu’on en juge : deux voitures accidentées (la Fun Cup160 et la Mitjet 40) et un dernier relais calamiteux pour la Fun Cup 275, passant lors du dernier ravitaillement de la deuxième à la neuvième place sans avoir bien compris d’ailleurs pourquoi et comment !

De quoi plomber un moral qui pourtant était bien haut lors des essais privés et qualificatifs. Il y a des week-ends sans, et celui-là en était un sans contestation possible.

La quinzaine séparant ce ‘Waterloo Belge’ et l’épreuve Bourguignonne était donc particulièrement active. Il avait fallu déshabiller la Cox N° 160, complètement (dépose moteur comprise) pour faire réparer le châssis arrière chez WRT en Belgique, le faire revenir à Yvré l’Évêque, en Sarthe et reconstruire la voiture avec notamment un nouveau capot arrière à ajuster mais aussi réparer l’avant de la Mitjet N°40 et régler les problèmes d’étanchéité à l’admission qui avaient posé tant de problèmes à Francorchamps. Et enfin préparer la 275, la 71 et la 82 qui s’alignaient à Dijon.

On n’a pas chômé au sein du Zosh Compétition… avant de rejoindre la Bourgogne et le Circuit de Prenois, au nord de Dijon !

 


FUN CUP 2017-Dijon-Révision-rapide-sur-les-COX-entre-les-deux-courses-de-SPA-ert-DIJON-Photo-Daniel-Nauly.

 

Heureusement, dans les étroits stands de Dijon au charme suranné (seuls quelques-uns ont été refait), les cinq voitures étaient alignées, prêtes à prendre la piste pour des essais libres le vendredi matin, mêlant Fun Cup et Mitjet…

Ces essais libres non officiels se sont passés sans problèmes. En Fun Cup, c’était surtout l’occasion de rouler longtemps avec les nouveaux pneus Yokohama. Ils ont un excellent grip et donne une grande confiance dans les capacités des voitures.

 

FUN CUP 2017-Dijon – La N°160 -Photo-Daniel-Nauly.

 

Mais comme ils sont plus rigides que les montes de l’an passé, il fallait travailler un peu sur les châssis pour les faire travailler au mieux.

De plus il faut en surveiller l’usure, surtout celle du pneu avant gauche terriblement sollicité sur ce Circuit de Dijon-Prenois

Sur la 160, la pédale de frein reste obstinément longue, au contraire de la 275 qui a pourtant exactement les mêmes équipements en pompes et en étriers. À ne rien y comprendre !

 

FUN-CUP-2017-Dijon-La-MITJET-du-ZOSH-de-la-famile-ROBIN-Photo-Daniel-Nauly

 

La Mitjet 40 roule régulièrement entre les mains du Boss, Jean René Defournoux et celle des deux fils Robin, Arnold et Maxime. Ils se partageront le volant lors de la course de ‘4 Heures’ le dimanche.

La 82, emmenée par son propriétaire, Hugo Rosati, roule avec des pilotes occasionnels, et même si certains ayant déjà plusieurs courses de Fun Cup derrière eux, d’autre débutent complètement…

Les chronos s’en ressentent naturellement et un coach spécifique est nommé par DI Environnement pour les aider à progresser.

Pour la 71, Stéphane Camon a rejoint le trio formé par Benoît Beal et les deux Patrick, surnommés amicalement les « jeunes retraités » (rires jaunes des intéressés), mais qui ne le sont point derrière le volant.

Hélas la séance d’essai libre est difficile pour eux car le moteur fait un drôle de bruit et il faut le changer avant qu’il ne casse. Les mécaniciens se jettent sur la voiture.

«JP», David, Julien et Michel sont tous à la manœuvre, avec calme et maîtrise. Il suffira de 2 Heures 30 pour changer le moteur et la 71 pourra participer à la fin des qualifications.

 


Funcup-2017-Dijon-La 160 réparée en 15 Jours, s’élance vers la ligne de départ-Photo-Daniel-Nauly

 

Avant de se lancer dans les essais officiels, libres puis chronométrés, chacun débriefe le comportement de sa voiture avec Mickaël, nouvel arrivant au sein du Zosh Compétition, avec le rôle d’ingénieur de piste.

« Je découvre la discipline » avoue le jeune homme. Mon expérience vient plus de la monoplace ou il faut travailler avec un seul pilote. Ici, ils sont entre trois et cinq par voiture, avec des avis pas toujours convergents  Il faut en tenir compte pour aller dans le bon sens ».

De plus, pilotes et mécaniciens se connaissent de longue date et il n’est pas toujours facile de trouver sa place dans cette bande de ‘potes’.

« Effectivement, nous n’avons pas encore le réflexe d’aller vers Mickaël à l’issue d’une séance d’essais… Nous regardons nos chronos, nous parlons avec le mécanicien attitré de la voiture » explique Charles Emme, pilote de la 160.

Lequel  s‘empresse de préciser :

« Il faut donc que nous apprenions à travailler ensemble ».

Le bon rythme de travail sera à trouver pour la prochaine épreuve au Mans.

Samedi matin, la première des deux courses s’est déroulée de manière un peu chaotique, en raison d’une défaillance du chronométrage qui changeait bizarrement le nombre de tours parcourus par certaines voitures !

Tout rentrait dans l’ordre en fin de course, mais une réclamation d’un concurrent amènera les organisateurs à ne pas officialiser un Classement Général.

Seuls les podiums «Médiaire» (pour les meilleurs du milieu du peloton), » Lucky » (tirage au sort) et «Corporate» (pour les voitures qui changent au moins 75% de leur équipage à chaque course) seront célébrés

 

FUN-CUP-2017-Dijon-La-275-Dirob-se-fraye-une-place-en-tête-pour-finir-victorieuse-de-la-course-2-Photo-Daniel-Nauly

 

La deuxième course a heureusement été plus limpide… enfin presque. Car les officiels du circuit, voulant tester en condition réelle le chronométrage, on fait faire deux tours sous safety car, avant de lancer la course.

Et du coup, certains petits malins en ont profité pour gagner indument des places et ce sans se faire repérer…!

La suite de la course régularisera les choses.

Sur la 275, les frangins Robin sont déchaînés. Ils enchaînent les relais, avec des commentaires à chaque sortie de voiture du style… !

«Sans doute mon meilleurs relais depuis que je roule en Fun Cup » dixit Arnold ! Et cela paye, car la voiture est aux avants postes. Pour jouer la victoire, Didier (le père) va se sacrifier et laisser son dernier relais au plus jeune de ses fils, Maxime.

 


Funcup-2017-Dijon-Troisième-place-pour-la-404-du-groupe-Lemoine-Photo-Daniel-Nauly.

 

Et ce sera chose faite avec près de 30’’ d’avance sur la 294 d’AC Motorsport. Suit ensuite le nouveau châssis du Groupe Lemoine, la 404, sans Alain Ferté, retenu ce week-end dans une autre discipline, le nouveau GT4 à Nogaro.

La 160 finira deuxième des voiture du Zosh Compétition, à la 22ème position. Une course sans histoire mais fort plaisante pour tous les pilotes. Didier Houal s’affirme comme le meilleur des trois pilotes sur ce circuit qu’il affectionne particulièrement, Charles Emme a retrouvé la confiance, après son accident de Francorchamps grâce une bagarre fratricide mémorable avec la 82 durant son dernier relais, et Pascal Roux, toujours dans le bon rythme, a assuré des relais consistants.

 


FUN-CUP-2017-Dijon-La-160-se-maitient-au-milieu-du-classement-Photo-Daniel-Nauly.

 

Les réglages trouvés par «JP» durant les essais libres auront porté leurs fruits. Cette belle course au milieu du peloton permet à la 160 de monter sur la deuxième marche du podium «Médiaire».

La 71 termine 26ème avec son moteur neuf. Les relais se sont enchaînés de manière fluide, au rythme de chacun de ses pilotes.

La 82 termine elle à la 31ème place, enchaînant relais rapides, pour certains pilotes habitués dont le très véloce Hugo Rosati, et moins rapides pour celle et ceux qui découvrait la course automobile. La voiture prenait néanmoins la troisième place du podium «Corporate», contribuant à la moisson du Zosh Compétition.

 

FUN-CUP-2017-Dijon-Les-Robin-père-et-fils-enfin-vainqueurs-Photo-Daniel-Nauly.

 

Moisson qui continuera le dimanche de Pâques, lors de la course de Mitjet. Car les frères Robin, associé au Boss JR Defournoux, se cracherons dans les mains au volant de la N°40.

Un très beau sixième temps aux essais à moins de 6/10 du meilleur, la N°999 de TFE by GPC.

La course sera l’occasion de progresser encore puisqu’ils enlèveront de haute lutte une deuxième place, avec seulement 3’’ de retard sur la N°70 du DN’S Racing, victorieuse.

Un résultat très prometteur pour la suite de la saison. Les petits problèmes de mise au point à Spa sont oubliés…

Rendez-vous sur le Circuit du Mans les 5 et 6 mai pour la troisième épreuve de la saison…

 

Daniel NAULY

Photos :
Daniel NAULY

 


FUN-CUP-2017-Dijon-Grosse-bagarre-fratricide-entre-deux-COX-du-Team-ZOSH-lors-du-dernier-relais-Photo-Daniel-Nauly.

 

Fun Cup Sport

About Author

gilles