EN SUPER FORMULA, PIERRE GASLY ‘UNE ENTRÉE EN MATIÈRE COMPLIQUÉE’ À SUZUKA.

 

 

SUPER-FORMULA-2017-SUZUKA-PIERRE-GASLY

 

Le pilote Français a pris la dixième place, aujourd’hui dimanche 23 avril à Suzuka, de la première manche du Championnat de la Super Formula 2017.

En huitième position sur la grille de départ, finalement dixième sous le drapeau à damier, le pilote Red Bull n’a jamais été à l’aise ce week-end au volant de sa  monoplace du Team Honda-Mugen, rétive.

 

SUPER-FORMULA-2017-SUZUKA-PIERRE-GASLY

 

Le Normand qui confiait après les essais et les qualifications :

« L’équipe a souhaité tester des réglages sur la voiture lors des essais libres, et cela n’a pas fonctionné. La voiture n’avait aucune adhérence et de gros problèmes d’amortisseurs. Samedi, nous sommes repassés au dernier moment à nos réglages de l’hiver pour les qualifications, et dans ces conditions difficiles je suis satisfait d’avoir atteint la Q3. Il y avait encore des choses à revoir sur l’auto, mais cela allait déjà mieux. Sans le trafic et un écart dans le secteur 3, je pense que nous valions le top 5. Mais ce matin, lors du warm-up, une fois la voiture passée en configuration course avec le carburant, j’ai malheureusement retrouvé les mêmes problèmes. La voiture était difficile, sans grip, et m’offrait un mauvais feeling. »

Après la course, il précisait :

« J’ai donc fait la course que j’ai pu. Un bon départ puisque je gagne d’entrée deux places à l’extérieur pour évoluer en sixième position. Là, nous commettons une erreur stratégique avec un arrêt au stand trop tardif par rapport à la concurrence et nous perdons plusieurs places. Au volant, j’ai composé avec des freins qui ne montaient pas en température à l’avant, un frein arrière gauche en surchauffe, des problèmes avec la boîte de vitesses pour rétrograder en quatrième et en troisième, et toujours ces problèmes de suspensions. L’équilibre de l’auto était si curieux que j’ai même cru un moment avoir crevé. Au bout du compte, je suis satisfait d’avoir bouclé la course, l’une des plus difficiles de ma carrière, et j’espère que nous serons en mesure de faire mieux la prochaine fois. »

Et parlant de bilan, il conclut :

« Je suis très déçu de notre week-end de course. J’ai fait ce que j’ai pu avec le potentiel qui était le nôtre ce week-end mais cette entrée en matière a été très compliquée. Après nos résultats des tests officiels, je ne m’attendais pas à rencontrer de telles difficultés. Nos problèmes sont criants sur les datas lorsque l’on compare nos données avec mon coéquipier, il faut comprendre pourquoi. Nous avons un mois devant nous, avec l’équipe, pour analyser notre week-end et retrouver la voiture qui était capable de bonnes performances cet hiver. Réglages, fiabilité, processus d’exploitation, stratégie, nous avons du travail devant nous. »

Pierre Gasly sera maintenant du prochain déplacement de l’équipe Red Bull Racing au Grand Prix de Russie, avant de préparer le Grand Prix d’Espagne sur le simulateur à Milton Keynes en Grande Bretagne.

 

François LEROUX

Photos :
RED BULL

 

Super Formula

About Author

gilles