F1 2017 : ALONSO NE COURRA PAS À MONACO MAIS… AUX ‘500 MILES D’INDIANAPOLIS’ !

LA SIGNATURE AVEC LE TEAM MC LAREN ANDRETTI

 

Déjà que la F1 n’intéresse plus les téléspectateurs, probablement moins aussi les TV qui paient des droits pharaoniques pour des scénarios quasiment écrits à l’avance, maintenant ce sont les pilotes qui désertent…

Fernando Alonso, il est vrai, a fait un début d’année effroyable, pas un point marqué, sur une Mc Laren poussive, c’est sa dernière année de contrat, il a peut-être envie, quitte à finir la saison fanny ou presque, de faire un truc amusant qui sorte de l’ordinaire.

Il a donc accepté une proposition de rouler aux ‘500 Miles d’Indianapolis’, la course folle par excellence, qui se déroule sur le fameux anneau,
ce qui est marrant c’est qu’il roulera sur une Mc Laren du Team Andretti, un nom incontournable à Indy, Mario a gagné ici en 1969.

Indianapolis a lieu le même jour que… Monaco, le 28 mai ! Alonso n’a pas le don d’ubiquité !.

 

LE CELÈBRE SPEEDWAY PEUT RECEVOIR 500.000 SPECTATEURS

 

Il rappelle qu’il ya trois événements colossaux dans les sports mécaniques, le ‘GP de Monaco’ de F1, les ’24 Heures du Mans’, les ‘500 Miles d’Indianapolis’.

Un seul pilote, Graham Hill, a réussi à gagner les trois.

Lui, Alonso, a déjà gagné deux fois Monaco, Indy sera sa première participation qui plus est… une course en anneau ! Fernando pense s’adapter à ce genre de course en quinze jours.

Et il ajoute que de toute façon, un jour, il roulera les ’24 heures du Mans’.

À défaut d’auto performante, quand on 35 ans, plus grand-chose à prouver et toujours envie de se lancer des défis, ce que fait Alonso est génial, il est question qu’à Monaco il soit remplacé par Jenson Button, sans la moindre confirmation.

Alonso fera les ‘500 Milles’ en plein accord avec Mc Laren, on sait aussi que c’est sa dernière année de contrat, à défaut de chances de victoires, Mc Laren a pu aussi avoir eu l’idée de faire rouler un pilote mondialement connu à Indianapolis…

Mc Laren a déjà gagné deux Indianapolis, en 1974 et 1976, avec le pilote Johnny Rutherford.

Indianapolis, c’est un anneau (speedway)  de2,5 miles (4 kilomètres) où la course devenue l’une des plus prestigieuses au monde existe depuis 1911.

Aujourd’hui, on y roule à près de 380 km/h de moyenne.

Avant de prendre le départ, Alonso devra se qualifier.

Sous cette condition, le 28 mai 2017, il entendra le fameux «Gentlemen, let’s start your engines».

Et s’il gagne, la tradition (et le sponsor) l’obligeront à boire du lait sur le podium.

Devant 500.000 spectateurs…

C’est tout ce qu’on lui souhaite !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Organisations et Teams

 

 

 

 

 

Sport

About Author

jeanlouis