REPRISE DE LA FUN CUP SUR LE CIRCUIT DE SPA-FRANCORCHAMPS

 

 

CIRCUIT-de-SPA-FRANCORCHAMPS-Photo-Manfred-GIET.

 

Après quatre titres de Champion de France acquis de 2013 à 2016, le trio Ménard, Susanna, Amand est prêt pour essayer de décrocher un 5ème titre consécutif au sein du Team Défi Performance.

Tout l’hiver, Philippe et Francis qui travaillent dans un esprit de complémentarité, accompagnés de Sébastien se sont activés pour monter et mettre à disposition du trio, une nouvelle Cox, la 405 (l’expression jamais deux sans trois, n’étant plus de mise) aux couleurs de BATICONFORT, MAISONwifi, SUSANNA.

 

 

Les autres Coxs du team ont également été entièrement révisées et préparées pour cette nouvelle saison.
La 60 aux couleurs de COFIGEX, FIT, GASMAR viticulteurs en champagne, qui avait fait le déplacement en Floride début 2017 pour l’épreuve de Fun Cup sur le Homestead Miami Speedway est également présente avec le duo Parigi, Da Costa, accompagné de Cédric Alonso.

À bord de la 181, aux couleurs notamment d’ELLIP6 et d’AutoNewsInfo, on retrouve Thomas Berger, Ludovic Guimier pour qui il s’agit d’un baptême (première course et première fois à Spa et Francis Tourte.
La 163 pilotée par François Gremy, Bruno Susanna, Pierre Langlois porte également les couleurs d’AutoNewsInfo,et de GASMAR viticulteurs en Champagne.

 


FUN-CUP-2017-SPA-Les-capots-moteurs-de-la-163-et-de-la-181

 

Dans cette nouvelle 405, au contraire des autres Coxs du team toutes équipées des palettes au volant, la boîte séquentielle est conservée à la demande de ses pilotes et on peut trouver un tableau de bord nouvelle génération tout électronique.

 

 


FUN-CUP-2017-SPA-Tableau de bord de l’ancienne génération.

FUN-CUP-2017-SPA- Tableau de bord de nouvelle génération.

 

Le vendredi après-midi sous le soleil, premiers tours de roues de la 405 sur le toboggan Ardennais. Premières sensations à bord de cette 405, tout semble OK.

Julien Ménard lâche :

« La voiture est au top, tout est libéré! »

Les autres voitures prennent également part aux essais libres du vendredi, découverte de la Cox et du circuit pour Ludovic Guimier à bord de la 181.

Samedi matin, la pluie s’invite à la fête par intermittence. Cette nouvelle édition des 8 heures de Spa Francorchamps ne compte pas moins de 86 Coxs, soit environ 300 pilotes du novice au plus confirmé avec notamment la présence de Vanina Ickx.

Samedi 13h30, tout le monde est réuni pour le briefing avec à l’entrée de la salle, l’émargement despilotes présents sur chaque cox. Rappel des drapeaux, des règles de sécurité, du comportement gentleman driver en course, du respect des commissaires de piste sans qui la course ne pourrait pas se faire et bien sûr, rappel de l’esprit Funcup où la triche n’a pas sa place.

 

FUN-CUP-2017-SPA-Le-briefing.

 

Samedi 16h00, début des essais chronométrés, la pluie est toujours de la partie. La 405 avec à son bord Julien Ménard, est dèjà P2 dès le deuxième tour de circuit juste derrière la 284 du team AC Motosport qui a fait de bons résultats lors de la saison 2016.
La piste est très glissante et on est bien en dessous des temps sur le sec.

Les deux heures d’essais chronos avec ces conditions très glissantes sont régulièrement ponctués de Full Course Yellow sous lesquels les Coxs ne doivent pas rouler au-dessus de 80 km/h de façon à assurer la sécurité des équipes de commissaires présentes sur la piste pour aider les pilotes en perdition.
À dix minutes de la fin de la session, un nouveau Full Course Yellow est présenté puis finalement transformé en drapeau rouge suite à la sortie d’une Cox dans le Raidillon.

 


FUN-CUP-2017-SPA-Dèpart-des-essais-sous-la-pluie.

 

À la fin des essais chronos, la 405 est P10 au général avec un temps de 3’’29.506 et P3 pour le classement des équipes Françaises.

On retrouve la 60 en P55 avec un chrono de 3’’40.387, la 181 en P59 avec un temps de 3’’41.353 et la 163 en P66 avec un temps de 3’’42.092.

Décision du collège technique, les trois premiers doivent démonter le volant moteur pour contrôle de la masse de celui-ci. Sous les yeux attentifs des commissaires techniques, Philippe, Francis et Sébastien s’activent pour sortir la boîte et ainsi présenter la pièce à contrôler. Le volant moteur est bien entendu déclaré conforme à la réglementation technique.

 

FUN-CUP-2017-SPA-La-405-en-pièces-pour-le-controle.jpg

 

21 h 00, la 405 est enfin remontée. Pendant ce temps les autres mécanos se sont occupés des trois autres Coxs du team, vérification des plaquettes de freins, changement des pneus, nettoyage des pare-brises, etc.

 

FUN-CUP-2017-SPA- Le volant moteur

 

Pour les vingt premiers, la position sur la grille, malgré les temps des essais chronos officiels, est définie par … un jeu de fléchettes!
Pour la 405 c’est Gaston Berger qui doit porter cette responsabilité. À ce jeu, le trio Ménard, Susanna, Amand est ravi puisque Gaston les place en 4ème position avec l’obtention de 36 points en trois tirs de fléchettes!

 


FUN-CUP-2017-SPA-Pré-grille-pour-la-60.

 

Dimanche matin 9h00 sous un épais brouillard, tout le team Défi Performance est prêt pour cette course de huit heures (Houite heures… comme diraient nos amis Belges).

Les quatre Coxs ont été inspectées et nettoyées, 9h30 les quatre pilotes qui prennent le départ, Francis Tourte sur la 181, Olivier Parigi sur la 60, François Gremy sur la 163 et Julien Ménard sur la 405 se concentrent pour assurer ce départ lancé au milieu de 86 Coxs!

 

FUN-CUP-2017-SPA-Le-brouillard-envahit-le-circuit.j

 

Le départ est finalement retardé de dix minutes, le brouillard étant encore très présent. La direction course lance donc les Coxs sur la piste sous les ordres du safety-car jusque 10 h 00.

FUN CUP 2017 SPA – Le départ retardé.

Le brouillard est levé le safety-car rentre dans la pit-lane et on assiste à un départ lancé sans aucune prétention car compte tenu de cette demi-heure sous safety, les Coxs se sont petit à petit éloignées et ne se sont pas regroupées comme à l’accoutumée.

 

FUN-CUP-2017-SPA-Le départ sous safety-car

 

La première demi-heure se passe sans problème pour les quatre Coxs du team Défi Performance. Au bout de 45 minutes, on retrouve la 405 en tête de la course.

 

FUN-CUP-2017-SPA-La-405-P1

 

Le soleil est bien présent, la piste est complètement sèche vers 11 h 30 au moment où l’on voit les premières Coxs rentrer pour faire le plein, en effet avec 44 litres d’essence, il est possible de tenir environ 1h30 à plein régime. La tactique est donc importante d’autant que le règlement impose aux équipes de faire huit (houite à Spa) passages dans la pit-lane avec ou sans changement de pilote.

Pour les équipes les plus pointues, il est donc envisageable de ne faire que quatre ravitaillements sachant que le passage à la pompe est réglementé, cinq minutes minimum.

Premier rebondissement pour le Team Défi Performance, panne d’essence pour la 60 alors pilotée par Jérôme Da Costa au 51ème tour, une erreur de treize minutes dans le calcul des relais, semble être à l’origine de cette mésaventure qui fait ainsi bêtement perdre plus de dix-sept minutes à l’équipage !

 

FUN-CUP-2017-SPA-La-60-à-la-chicane.

 

La 181 ne démérite pas, elle se place 42 au bout de trois heures de courses. Quelques tours derrière la 405 du quadruple Champion de France, Julien Ménard, la 181 (et ses pilotes amateurs à son bord) améliore son chrono en 3’’03’43 avec la satisfaction de passer à fond dans Blanchimont (rentrer dans ce deuxième gauche au bon moment, ni trop ni trop tard permet de rester gaz jusqu’à l’arrêt de bus).

 

FUN-CUP-2017-SPA-La-181-à-la-chicane.

 

Coup de théâtre au 70ème tour, la 405 rentre au stand, Julien Susanna alors à son bord a la sensation que l’embrayage ne fonctionne plus. Les mécanos s’affairent autour de la voiture, le verdict tombe, la 405 ne peut pas repartir.

Philippe, Francis et Sébastien vont alors envisager toutes les causes possibles sur cette voiture neuve avec les pièces dernières générations développées par WRT.

 

FUN-CUP-2017-SPA-Arrêt-de-la-405

 

La cause est identifiée, il s’agit d’un problème au niveau de la pédale d’embrayage, qui s’avère être un problème de conception après discussion avec le staff de chez WRT, la préparation du team n’est donc pas remise en cause mais il s’agit peut-être du tournant de la saison pour l’obtention du 5ème titre consécutif… lorsque l’on sait qu’aucune des Coxs du team ne s’est arrêtée l’année dernière pour cause mécanique, compte tenu de l’attention portée à la préparation des voitures.

 

FUN-CUP-2017-SPA-La-181-dans-la-descente-des-anciens-stands.

 

Les trois autres Coxs du team continuent de rouler, avec une belle remontée pour la 181 que l’on retrouve P35 à 2h30 de la fin de la course. L’après-midi est ponctué de plusieurs Full Course Yellow suite à de multples sorties dans le raidillon et dans le virage Campus. Les relais s’enchaînent sans problème pour les trois Coxs du team Défi Performance.

FUN-CUP-2017-SPA-La-163

 

Alors que la course touche à sa fin, certains sont devant les écrans du circuit pour suivre les derniers tours de piste et rattraper les cours(es) tel le jeune élève Gaston Berger !

 

FUN-CUP-2017-SPA-Rattrapage-de-course.

 

18 h 00, la 181 passe le drapeau à damier avec une 29ème place au général sur 86 et une 12ème place pour le classement Français sur 44 Coxs engagées.
La 163 et la 60 se placent respectivement 67 et 39 au général et 33 et 20 au classement Français.

La déception est naturellement grande pour le trio Ménard, Amand, Susanna et pour tout le team Défi Performance qui repartent des terres Belges avec la sensation d’une performance inachevée.

Le team défi performance, remercie ses confrères de chez SK Racing, qui sont souvent voisin de Défi Performance dans les paddocks des circuits du Championnat de France, de leur hospitalité et de la mise en commun de leur réceptif pour les pilotes du team.

Prochaine manche du championnat de France Funcup le 15 avril 2017 sur le circuit de Dijon et sa célèbre courbe de Pouas.

 

Thomas BERGER

Photos :
Thomas et Gaston BERGER

 

FUN-CUP-2017-SPA-La-Pitlane-après-les-8-Heures-de-course

FUN Cup Sport

About Author

gilles