WTCC : UNE SAISON À ENJEUX S’OUVRE CE WEEK-END À MARRAKECH POUR LE SÉBASTIEN LOEB RACING

 

 

 

Avec la victoire de Mehdi Bennani au Qatar, lors de l’ultime meeting WTCC., la saison 2016 du Sébastien Loeb Racing s’est conclue sur une très bonne note. D’autant qu’il s’agissait là du premier succès en course principale, comme de la première pôle position, de l’association franco-marocaine. Surtout, le team de Soultz Sous Forêts raflait le WTCC. Teams Trophy, réservé aux équipes privées, tandis que Bennani et Tom Chilton, effectuaient le doublé au sein du WTCC. Trophy, qui récompense les pilotes indépendants.

Alors en 2017, pour poursuivre sur sa lancée au sein d’un championnat qui s’ouvre dès ce week-end dans les rues de Marrakech, la formation alsacienne a choisi la stabilité.

Avec Tom Chilton, et Mehdi Bennani respectivement vainqueurs de une et deux courses en 2016, le Sébastien Loeb Racing peut compter sur deux pilotes d’expérience, qui désormais connaissent bien leur Citroën C-Élysée. Et avec la jeunesse et la fougue de John Filippi, nouveau venu dans les rangs, qui découvrira quant à lui la voiture triple championne du monde en titre, l’effectif a fière allure.

D’où l’objectif de faire au moins aussi bien qu’en 2016, voire de venir jouer les trouble-fête au classement général.

 

 

WTCC-2017-MEHDI-BENNANI-et-la-CITROËN C-Élysée.

 

 

Fidèle à l’ècurie Alsacienne, le Marocain Mehdi Bennani qui vient d’avoir la douleur de perdre tout récemment son père, cherchera l’exploit à domicile afin d’honorer sa mémoire.

Il explique :

« Après avoir fini 2016 sur une belle performance, j’espère pouvoir poursuivre sur cette lancée dès ce week-end à Marrakech. D’autant que c’est mon événement national et qu’il me tient particulièrement à cœur. Fort de l’expérience engrangée avec l’équipe et la voiture ces deux dernières années, j’aborde cette nouvelle saison un peu plus en confiance encore et j’aimerais grimper sur le podium à domicile. Mais il faudra attendre les premiers chronos pour avoir une idée plus concrète de la hiérarchie. »

 

WTCC-2017-La-CITROËN-C-Élisée-de-TOM-CHILTON

 

Quant à Tom Chilton, lui, il lâche :

« Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée d’entamer cette deuxième saison consécutive avec le Sébastien Loeb Racing. Nous avons mené un très bon programme d’essais hivernaux, et j’ai la sensation que nous sommes parvenus à faire progresser la voiture dans la direction que je souhaitais. Je me sens beaucoup mieux préparé cette année, aussi après ma huitième place de 2016, je vise à présent un top trois au classement général du championnat. »

 


WTCC 2017 La CITROËN C-Élysée de JOHN FILIPPI.

 

Pour sa part le petit nouveau qui débarque au sein du Team, le jeune Corse John Filippi, confie :

« Vu de l’extérieur, le Sébastien Loeb Racing donnait l’impression d’être une structure très professionnelle, et j’en ai eu la confirmation dès mon intégration, qui s’est d’ailleurs très bien passée. Pour ma troisième année dans la catégorie TC1, c’est l’environnement idéal pour continuer à progresser. Je pilote aujourd’hui la meilleure monture du plateau, alors je vais tâcher de marquer le plus de points possibles, tout en soutenant au mieux la comparaison avec mes équipiers, même s’ils ont plus d’expérience. »

 

Dominique Heintz

 

Le mot de la fin nous le laissons à Dominique Heintz, le co-fondateur de l’équipe avec Sébastien Loeb:

« Nous connaissons la valeur, comme l’implication, de Mehdi et Tom. Quant à John, il a montré une réelle envie de bien faire, ainsi qu’un beau potentiel, lors de nos roulages hivernaux. Pour notre troisième saison dans le championnat, je suis convaincu de disposer d’un effectif homogène, à même de porter haut nos couleurs sur les circuits du monde entier, face à une opposition, forte notamment de deux constructeurs officiellement impliqués (Honda et Volvo), qui devrait être une nouvelle fois redoutable. »

Premier verdict du chronomètre dès ce week-end sur le tracé urbain Moulay El Hassan qui développe 2,971 kilomètres, où les faibles possibilités de dépassement rendent l’exercice des qualifications particulièrement déterminant.

Il faudra être d’emblée en confiance pour oser aller flirter avec les murs.

 

Alfredo SORIA
Photos :
TEAM et DPPI

WTCC

About Author

gilles