MOTOGP 2017 : EN ARGENTINE, POUR HONDA, LA CLÉ SERA L’USURE DES PNEUS

AU QATAR,LE PNEU AVANT DE MARQUEZ N’A PAS TENU LE RYTHME

 

On se souvient qu’au Qatar, Marquez n’a pas réussi à se maintenir dans le trio de tête parce que d-s les premiers tours, son pneu avant, un medium, est parti en lambeaux.

Il est vrai aussi que le garçon est un freineur magnifique, mais que les suspensions, les freins et les pneus doivent suivre le mouvement !

Paradoxalement, l’Argentine est un circuit où l’on passe beaucoup de temps sur les freins, sur 31% du tour, les freins ne souffrent donc pas énormément.

En revanche, le virage No5 est le deuxième plus gros freinage de la saison, c’est le virage 12 du COTA à Austin qui a la palme, et donc dans ce genre de situation,  Marquez est très fort.

Il a quand même décroché toutes les pole depuis trois ans que l’on roule sur ce circuit et gagné deux fois !

 

JAMAIS DEUX SANS TROIS?

 

Mais Pedrosa apporte une autre information,.

Comme cette piste est très utilisée elle est très sale et bouffe donc du pneu avec beaucoup d’appétit.

Mais elle s’améliore au fil des jours, et donc le dimanche du GP, elle est à priori « normale ».

Cela dit, Michelin a fabriqué cette année des pneus plus tendres qu’en 2016, et ce dans toutes les options proposées, officiellement plus résistants à l’abrasion mais on reste quand même sur le postulat de départ, plus c’est tendre et plus ça s’use.

Il est certain que les réglages de partie cycle mis au point pour le Qatar sont à priori réussis, il faudra quand même faire très attention à cette dégradation des pneus.

 

TRES BEAU CIRCUIT TERMA DE RIO HONDO

Marquez, Pedrosa et Honda d’une façon générale ont besoin de faire très fort en Argentine et aux USA, leurs deux GP fétiches.

Cela dit, de façon étonnante, dans ce concert très politiquement correct de pilotes et de coachs qui annoncent qu’ils veulent gagner et être titrés, ce qui est d’une banalité consternante mais fait le bonheur de certains de mes confrères qui ch… de l’info au kilomètre par bouts d’un cm, Marquez déclare lui qu’il vise le podium.

Il est vrai que la vitesse de Vinales reste missilesque et parfois intouchable, que Rossi lui a déjà piqué la victoire ici, et que l’écrasement des performances par l’électronique unique font que tout est possible, génial pour les fans mais usant pour les teams et les pilotes…

Premier élément de réponse vendredi vers 20 heures « french time ».

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP/HONDA

Moto Sport

About Author

jeanlouis