WSBK 2017 EN ARAGON : LES (RARES) FAITS D’ARME DU SAMEDI

DUCATI ET YAMAHA FONT DE LA RÉSISTANCE A L’INVASION VERTE

 

Si l’on était dimanche soir, je dirais bien « morne week end », parce qu’entre les disciplines sans pilotes français et celles où ils roulent mais pas de façon spectaculaire, pas facile d’être enthousiaste.

Il reste une journée, elle sera peut-être plus passionnante.

Quand même, en WSBK, qui fait sa première course le samedi,  un très beau duel entre une vraie moto de WSBK, la Ducati de Davies, auteur de la pole, et Rea, qui est un bon pilote mais inaudible comme on dit en politique, parce que pilotant une moto d’usine tout comme son coéquipier Sykes.

Dans le dernier tour, alors en tête, hélas, Davies a chuté, laissant donc  Rea remporter la 200 ème victoire anglaise en WSBK, si Davies avait gagné d’ailleurs, c’était aussi la 200ème, tous deux roulent pour le Royaume Uni.

Mais en sports mécaniques, pour gagner il faut passer la ligne d’arrivée (quelle phrase originale !) et donc Rea prend encore 25 points au compteur, c’est simple d’ailleurs, depuis le début de la saison, il a tout gagné, cinq courses 125 points.

On ne peut pas lui en vouloir à lui, il est payé pour ça et comme tout pilote il aime gagner, c’est sa boîte qui mérite d’avoir la fessée.

C’est pourtant simple, les motos d’usine c’est en MotoGP, les motos de série (améliorées) c’est en WSBK.

 

REA CINQ SUR CINQ

Kawa pollue le résultat, donc il ya deux courses, celle entre les Kawa, Rea est prem’s, Sykes est trois, et tous les autres, Melandri (Ducati) est deux.

Le truc le plus intéressant est l’arrivée progressive des Yamaha vers le devant de la scène.

Van der Mark et Lowes terminent quatre et cinq, on a compris que sur le podium, comme Kawa prend deux places réservées, il n’y en a qu’une disponible, elle est pour Melandri parce que Davies passe encore une fois à côté de sa légende.

Mais voir les bleus se mêler à la lutte verts/rouges, décrocher la place libre au podium, ce serait bien, on n’y est pas encore mais on y arrive…

Résultats manche 1 WSBK Aragon 2016

http://resources.worldsbk.com/files/results/2017/ESP/SBK/001/CLA/Results.pdf?version=cfcd208495d565ef66e7dff9f98764da

En SSP, Mahias et Cluzel ont eu un week end en dents de scie, en plus, le multiple champion du monde Sofuoglu est de retour, Mahias partira cinq sur la grille, Cluzel quatorze, pas vraiment de quoi hisser le grand pavois.

Qualifs SSP Aragon 2017

http://resources.worldsbk.com/files/results/2017/ESP/SSP/Q2A/ALL/AllPdfs.pdf?version=229fff76063372b4eee46959b0f396a9

En Superstock, les Français Marino et Guarnoni sont six et neuf, même remarque que précédemment.

Qualifs Superstock Aragon 2017

http://resources.worldsbk.com/files/results/2017/ESP/STK/Q1A/ALL/AllPdfs.pdf?version=229fff76063372b4eee46959b0f396a9

En Supersport 300, jolie catégorie d’ailleurs, en tous cas pour démarrer la compète à très haut niveau et à bas prix, grosse réussite d’ailleurs, il y a 34 pilotes au départ, un seul pilote français, De La Vega, (Yamah) il est seize sur la grille de départ après avoir fait des jolis chronos mais pas au bon moment.

Le grand pavois au fait, qui a donné le verbe « pavoiser », est l’envoi dans la mâture d’un vaisseau de tous les fanions du bord, dans la marine,  chaque lettre et chaque chiffre a le sien, c’est donc très joli mais pour l’instant, les dits fanions testent à fond de cale…

C’est ça le grand pavois, on l’attend avec impatience…

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos WSBK et Drapeaux Flags 

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis