VICTOIRE DU TOYOTA D’AL ATTIYAH AU PROLOGUE DE L’ABOU DHABI DESERT CHALLENGE

 

 

ABOU DHABI DESERT CHALLENGE 2017 Le Buggy 2WD de Eugenio AMOS et Rafael TORNABELL

Samedi 1er avril se déroulait la Super Spéciale, Al Forsan International Sports Resort longue de 2 km.

Après deux jours de vérifications administratives et techniques et le briefing des concurrents ce matin, Eugenio Amos trépignait d’impatience de prendre le volant du Buggy 2WD.

À 15 h. était donné le départ de la Super Spéciale, sorte de prologue qui sert à attribuer les places de départ des concurrents.

Le circuit de terre sablonneuse ne faisait pas plus de 2 km, suffisamment pour donner une bonne décharge d’adrénaline à notre équipage 2WD.

La victoire revenant à l’équipage formé du Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah et du Français Matthieu Baumel au volant de leur Toyota Hilux Overdrive, victorieux en        1’46.7 devant les Tchèque Martin Prokop et Jan Tomanek, seconds avec leur Ford F-150 Evo, en 1’51.1 et les Russes Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov avec une Mini All4 Racing, troisièmes en 1’ 51.6

 

ABOU DHABI DESERT CHALLENGE 2017 Le Buggy 2WD de Eugenio AMOS et Rafael TORNABELL

 

Au terme de cette mise en jambes, la paire Eugenio Amos-Rafael Tornabell, se classait finalement à une belle et honorable 11ème position en 1’58.7

Rafael Tornabell, co-pilote d’Eugenio Amos au Rallye Abu Dhabi Desert Challenge, s’exclamait :

«Waw! Eugenio a tout de suite retrouvé ses réflexes de pilotes même après plus de huit mois sans compétition ! Il n’a commis aucune erreur et a roulé super fort»

Heureux mais malgré tout exténué, après seulement deux km de Super Spéciale, Eugenio Amos s’extrait du Buggy 2WD le sourire aux lèvres:

«Je suis déjà mort car j’ai tout donné sur deux kilomètres ! J’aurais pu faire un peu mieux mais je ne connais pas assez le comportement du buggy sur ce genre de terrain, c’est un deux roues motrices et la piste était glissante. Je pense par contre avoir fait un joli saut ! Et je suis trop content d’avoir retrouvé tout de suite le plaisir de piloter cet engin et de très bonnes sensations. Maintenant, je suis impatient de découvrir le Buggy 2WD dans le désert»

 

ABOU-DHABI-DESERT-CHALLENGE-2017-Sam-SUNDERLAND-KTM

Dans la catégorie des motos, victoire du Britannique Sam Sunderland au guidon de sa KTM, le plus rapide devant Antoine Meo, lui aussi sur KTM et qui fête son retour par une belle performance comme Pablo Quintanilla avec une Husqvarna.

Ce dimanche, le rallye met cap au sud pour rallier le bivouac, après 276 km.

 

Judith TOMASELLI

Photos :

Judith TOMASELLI

ABOU DHABI DESERT CHALLENGE 2017 – Le plan du parcours.

Sport

About Author

gilles