AU SALON AUTOMOBILE DE GENÈVE, POUR LE PLAISIR DES YEUX…

 

 

Genève est une charmante ville à quelques kilomètres de la frontière Française, juste au bord du Lac Léman. Chaque année s’y tient le très attendu «Salon de Genève» où tout constructeur se doit d’être…

S’il n’y en a qu’un, ce doit être celui-ci !

Alors pourquoi ?

Pour ses 202.000 habitants (900.000 si l’on considère le ‘Grand’ Genève avec la périphérie) cela ne pèserait théoriquement pas grand’chose si l’on compare aux 8. M du Grand Londres, aux 20. M de New York ou aux 12. M de Paris et sa périphérie…

Et pourtant ils sont tous là !

La très forte concentration d’amateurs fortunés ? Non !

Une tolérance envers les excès qu’engendre la conduite de Supercars ou Hypercars ?

Non, la répression y est plus sévère !

La raison est double :

1°) le poids de l’habitude.

Les Salons coûtent cher et les Constructeurs cherchent à économiser de tous les côtés, il était donc logique que cette politique d’austérité touche aussi les Salons. De fait les Constructeurs de niche ont éliminé la plupart des «grands Salons» de leurs programmes.

Seul Genève a survécu sans que la question ne se pose.

Posons-nous la question de «pourquoi ?»

2°) Pourquoi ?

À Genève l’amateur fortuné se débrouille toujours pour être convié aux deux journées dites «Presse» avant l’ouverture Grand-Public. Il sait qu’il pourra déambuler à sa guise dans les allées et sur les stands sans être importuné par une population «qui n’est pas du même monde».

Pas très social ?

Oui mais c’est ainsi.

De plus nier une réalité n’a jamais contribué à l’améliorer ou à y remédier.

Maintenant rejoignons ce Graal Automobile.

Organisation Suisse c’est à dire impeccable : tout se passe de manière fluide et feutrée.

On constate immédiatement que l’on est là pour exposer les autos, par pour des délires de stands plus coûteux les uns que les autres. La vocation d’un stand est de permettre aux amateurs de découvrir les autos et c’est ici le cas.

Pas avec austérité mais pas non plus avec cette débauche de moyens (inutiles) qui conduit ensuite les Constructeurs à se plaindre du coût des Salons (même si le poste le plus coûteux est de loin celui du personnel).

Résultat tout est fait de manière «raisonnable» y compris les Dossiers de Presse où les clés USB qui rivalisaient d’élégance ont été pour beaucoup remplacées par une carte de visite avec le lien pour charger le dit… Dossier de Presse, idem au niveau des Buffets… autre espèce en voie de disparition.

Il y a des efforts de présentation entendons-nous bien : ce n’est ni la Corée du Nord, ni non plus l’Albanie mais les Constructeurs ne misent pas sur l’esbroufe pour vendre leurs autos.

Le résultat ? Ils sont tous là !

Qui cela «ils» ?

Tous les Constructeurs, absolument tous, pas un ne manque à l’appel.

 


SALON-DE-GENÈVE-2017-ALPINE-A 110.

 

ALPINE ? Présent et dévoilant ici même sa nouvelle A 110 !

Aston Martin ? idem avec sa spectaculaire Valkyrie !

Bentley ? Présent et avec pléthore de nouveautés ou séries spéciales.

Bugatti avec la Chiron. Cadillac, David Brown, Eadon Green, Ford avec GT 40 ancienne et nouvelle versions, Kahn, Koenigsegg, Lamborghini, Mac Laren, MAT, Morgan, Noble, Pagani, Quant, Rolls Royce, Spyker, Zenvo etc, etc…

Le lecteur passionné les connaît bien. Il n’aura pu s’empêcher de constater que toutes ces marques étaient absentes du Salon de Paris en 2016.

Premier Salon au monde.

Étaient. .

Serions-nous à la veille d’une «révolution» ?

Maintenant cher lecteur, place au plaisir des yeux.

Régale-toi !

 

 Patrick HORNSTEIN

 


SALON DE GENÈVE 2017 La ZENVO TS1

SALON-DE-GENÈVE-2017-BUGATTI-CHIRON


SALON DE GENÈVE 2017 ASTON VALKYRIE


SALON-DE-GENÈVE-2017-KOENIGSEGG-REGERA


SALON-DE-GENÈVE-2017-La-McLAREN-720-S


SALON-DE-GENÈVE-2017-La-PAGANI-Cab


SALON-DE-GENÈVE-2017-La-SPYKER

SALON-DE-GENÈVE-2017-La-QUANT-48-V

SALON-DE-GENÈVE-2017-La-NOBLE.

SALON DE GENÈVE 2017 MAT SRC 003S


SALON-DE-GENÈVE-2017-EDON-GREEN


SALON-DE-GENÈVE-2017-DAVID-BROWN-Automotive


SALON-DE-GENÈVE-2017-Les-LAMBORGHINI-HURACAN

 

Salons

About Author

gilles