6ème VICTOIRE POUR ÉRIC BRUNSON AU ‘RALLYE DU TOUQUET’.

 

 

Le pilote Normand Éric Brunson s‘est à nouveau imposé au Rallye du Touquet, première épreuve du Championnat de France des Rallyes Asphalte 2017

Au volant de sa Ford Fiesta WRC, le pilote de Deauville triomphe pour la cinquième fois dans l’épreuve de la Cote d’Opale. Trois semaines après avoir gagné chez lui dans le pays d’Auge, le ‘Rallye de la Côte Fleurie’.

Il l’emporte en 1Heure 58’44.2 devançant les DS 3 R5 de Yoann Bonato, son dauphin qui finit à 15.7 et de 27.8, Marc Amourette qui à complète le podium, tout en remportant parallèlement  le Trophée Michelin.

Suivent une autre Ford Fiesta WRC David Salanon  à 41.1 et la Skoda Fabia R5 de Vincent Dubert, cinquième à 1’17.5

Ensuite, on pointe les Ford Fiesta R5 de Fabiano Lo Fiego et de William Wagner,  respectivement classées à 1’42.8 et à 1’45.6 puis la Skoda Fabia du pistard Pierre Ragues, huitième, lui à 2’08.8

Le Top 10 étant complété par la Ford Fiesta RS du Belge Claudie  Tanghe  à 2’55.8 et par la Skoda Fabia du Tourangeau Pierre Roché, dixième à 3’40.7

 

PAROLES DE PILOTES

 

Éric Brunson : « Je suis vraiment heureux de cette victoire. J’ai eu des doutes par rapport à l’an passé suite à ma grosse sortie de route. Revenir et gagner ici c’est super, je suis très ému. »

Bonato : « C’est cool, je suis vraiment content. C’était franchement super. J’ai eu confiance dans la voiture tout au long du week-end. Toute l’équipe a fait du super boulot, les ouvreurs également. Ce matin on a pu se lâcher alors que c’était très compliqué dans les spéciales. C’est un super résultat pour démarrer la saison. »

Amourette : « C’était que du plaisir, on a fait du spectacle dans la dernière. C’est génial de terminer sur le podium et de gagner le Michelin. La troisième place et la victoire au Michelin c’est génial. On n’a rien de prévu pour la suite du programme mais on va y réfléchir ! »

Salanon : « Les conditions étaient vraiment difficiles dans le dernier tour, il fallait être un acrobate pour s’en sortir. Il aurait peut-être fallu plus d’essais dans ces conditions pour rivaliser. »

Ragues :  « Nous avons très bien roulé sur le sec et ensuite on a découvert le Touquet sous la pluie. Dans l’ensemble, c’est quand même très positif. »

Dubert :  « C’était une super course. C’était vraiment une chance de se retrouver dans une telle voiture, et je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué à cette participation. »

Wagner : « C’est dommage de louper le podium du Michelin pour trois secondes, mais je pense qu’il y a encore une bonne marge de progression. »

 

Christian COLINET

Photo :
FFSA-DPPI

 

LE BILAN

18 épreuves spéciales

Meilleurs temps: Brunson 7 (dont 1 ex-aequo), Bonato 3, Giordano 2, Salanon 2, Amourette 1, Roché 1, Ragues 1, Lo Fiego 1 ex-aequo.

 

Leaders Successifs

 

Giordano : ES1

Amourette : ES2 à ES6

Brunson : ES7 à ES8

Bonato : ES9

Brunson : ES10 à ES18

 

RALLYE-DU-TOUQUET-2017-Victoire pour la FORD-FIESTA du Normand Éric-BRUNSON

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL DU RALLYE DU TOUQUET 2017

 

  1. ​​​Brunson-Gallier (Ford Fiesta WRC) en 1h58’44.2
  2. Bonato-Boulloud (DS 3 R5, Team CHL Sport Auto) à 15.7
  3. Amourette-Lemoine (DS 3 R5) à 27.8
  4. Salanon-Forgez (Ford Fiesta WRC) à 41.1
  5. Dubert-Coria (Skoda Fabia R5, Team FJ) à 1’17.5
  6. Lo Fiego-Roche (Ford Fiesta R5) à 1’42.8
  7. Wagner-Parent (Ford Fiesta R5) à 1’45.6
  8. Ragues-Pesenti (Skoda Fabia R5, Team RTTC Yacco) à 2’08.8
  9. Tanghe-Cuvelier (Ford Fiesta R5) à 2’50.8
  10. Roché-Roché (Skoda Fabia R5, Team FJ) à 3’40.7

 

PRINCIPAUX ABANDONS

 

Yohan Rossel (DS3 R5) mécanique parc départ, Patrick Rouillard (Porsche 997 GT3 Cup) mécanique dans ES6, Sébastien Dommerdich (Peugeot 205 GTI) mécanique dans ES7, Emmanuel Guigou (Renault Clio R3T) mécanique entre ES8 et ES9, Charles Martin (Peugeot 208T16) mécanique dans ES9, Quentin Giordano (Skoda Fabia R5, Sébastien Loeb Racing) mécanique dans ES11, Yannick Roussel (Porsche 997 GT3 RS) mécanique avant ES12, Hugues Lapouille (Subaru Impreza WRX) sortie de route sans gravité dans ES12, Eric Mauffrey (Peugeot 208T16) mécanique point st

Sport

About Author

gilles