MOTOGP 2017 EN ESSAIS À LOSAIL : LES BLEUS DE YAMAHA PRENNENT TOUT, VIÑALES, ROSSI, FOLGER !

ROSSI ET VIÑALES , DUO D’ENFER

 

FOLGER LE TROISIÈME HOMME DE YAMAHA

 

Bon d’accord, Folger, qui court pour le team satellite Yamaha Tech3 est en fond noir et déco Monster, son sponsor, mais le coup d’éclat est tellement énorme, troisième d’une séance d’essais officiels, avec ses deux potes Yamaha Factory,  il mérite un vrai bleu de satisfaction !

Et il rend son coach Hervé Poncharal fou de joie, alors que quand il a recruté Folger, tout le monde le pensait encore un peu jeune…

Bon, on verra en GP mais ce qui s’est passé aujourd’hui à Losail est juste phénoménal.

LES CHRONOS D’ABORD, APRÈS LA PLUIE ET LES CHUTES

ROSSI TOMBE EN DÉBUT DE SÉANCE

 

À l’ouverture de la séance, il bruine…

Tout le monde reste au stand, bosse parce que la veille s’est terminée en grosses questions, sauf chez Folger et Dovizioso.

Rossi et Lorenzo, déçus de leur place la veille, ont voulu trop vite sortir pour tester leurs nouveaux réglages, au tas les deux champions du monde, comme Marquez la veille…

Cela dit, dès que ça a séché, on a mis du lourd, on sait qu’ici, il faut faire un chrono avant que le soir et l’humidité tombent…

Bon, Viñales, en bon jeune qui n’a que peu d’états d’âme, a fait un bon chrono en début de séance, le meilleur, puis il a amélioré deux heures avant la fin, comme ça il a été devant toute la journée, c’est simple quand on a le talent, la moto, la fierté et le melon qui va avec…

Marquez est longtemps deuxième temps, donc le duel annoncé entre les deux pilotes revient sur le tapis, ce qui nous vas d’ailleurs, ces deux là sauraient faire gagner des tracteurs agricoles ou des avions de chasse, ou des trapanelles, bref on est dedans.

 

DEUX HEURES AVANT LA FIN, FORZA!

FIN DE SESSION, ROSSI ENVOIE DU LOURD

 

Et puis, deux heures avant la fin, un paquet de pilotes se sont mis à faire dans l’extraordinaire.

Folger par exemple, qui était déjà quatre en début de séance, remonte, et ça va durer un moment, deuxième temps !

Aleix Espargaro, sur l’Aprilia, fait tourner un engin qui se révèle décidément très rapide, lui aussi va grimper à l’échelle des chronos et se retrouver sixième temps !

 

ALEIX ESPARGARO

 

Zarco a fait deux ou trois tours d’exception, mais tard, il avait piqué la quatrième place de Folger, puis il s’est concentré sur les «long runs», les simulations de course, comme Marquez d’ailleurs, et Lorenzo, les GP arrivent et on sait qu’un chrono en pneus extra tendres ne signifie pas grand-chose sauf les hourras des stands…

 

ZARCO DIXIÈME MAIS POUR QUELQUES MILLIÈMES DE SECONDE

 

Crutchlow est remonté comme une balle pour finir meilleur pilote Honda, comme la veille, on l’a dit, Marquez était déjà en mode GP…

 

CRUTCHLOW MEILLEUR PILOTE HONDA LES DEUX JOURS

 

Mais ce qui est le plus incroyable de cette soirée, avec le chrono de Folger, c’est que Rossi, qui a été pratiquement tout le long de la séance douzième temps à une seconde du leader,  se décide à une heure où plus personne n’envoie du lourd, certains ont essayé mais pas aussi tard, fait un tour rapide où il gratte juste Pedrosa qui comme lui a eu une journée délicate, et le deuxième tour rapide prend la seconde place aux chronos de la journée.

Folger est trois et va le rester, triomphe Yamaha.

LES ROUGES DANS LE ROUGE…

LORENZO TOUJOURS À HUIT DIXIÈMES DU LEADER

 

Triomphe chez les bleus et leurs satellites, chez Ducati en revanche, pas terrible.

Lorenzo a bien tenu le troisième chrono établi en début de séance, et puis, mais ça a été une question de millièmes, derrière Alex Espargaro six et jusqu’à Abraham onzième chrono, les écarts sont infinitésimaux, Zarco a par exemple un millième de retard sur Redding,  mais c’est à chaque fois une place perdue au général.

Tir groupé Bautista/Lorenzo/Redding mais on est derrière l’Aprilia d’Espargaro et coincé par Zarco…

Quant à Dovizioso, il est à dache, treizième temps à  plus d’une seconde de Vinales.

 

LE TUNNEL AÉRO DE DUCATI : PLUS MOCHE TU PEUX PAS

 

À propos de Ducati, on a vu le tunnel aéro qui va remplacer les ailerons interdits, étonnant que dans une boîte où l’élégance est reine, on puisse faire un truc aussi protubérant et laid…

On rappelle que le principe consiste à compresser de l’air pour former à l’opposé une dépression qui collera l’avant au sol.

Plus ça va vite, plus ça colle. Un avion à l’envers en fait…

 

MARQUEZ EST DÉJÀ EN MODE GP

 

On a su aussi pourquoi Marquez a cassé le sien la veille, qui était moins laid mais totalement bricoldingue, comme le truc appuie sur l’avant, sur un freinage façon Marquez donc très dur, le truc appuyant sur l’avant en plus, la fourche s’est retrouvée en butée, elle n’a plus fait son boulot et tout le monde est parti dans le décor…

Comme quoi trop d’appui casse l’appui…

Ce sera la conclusion de ce soir, demain est un autre jour mais c’est le dernier avant le premier GP…

Tiens, un dernier petit cadeau, le staff Yamaha qui zyeute la boîte mystère à l’arrière de la Ducati, quelle journée !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
MotoGP

Résultats des deux jours d’essai préliminaires MotoGP au Qatar 2017

http://www.motogp.com/fr/TestResults/MotoGP+Qatar+Test+2017

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis