SIR JOHN SURTEES EST MORT.

 

 

En 2015, nous avions fait un papier sur «Big John», le seul pilote de toute l’histoire des Sports Mécaniques à avoir décroche le titre en GP 500 à Moto et en F1, et qui venait d’être fait Commandeur de l’Empire Britannique par la Reine Elisabeth II.

Cela va même plus loin, il fut même sept fois Champion du Monde Moto, trois fois en 350 (1958, 1959, 1960), quatre fois en 500 (1956, 1958, 1959, 1960).

Il a couru pour les prestigieuses équipes MV Agusta et Norton.

 

 

Son premier titre, en 1956, en 500, a été décroché à l’âge de 22 ans!

Huit ans plus tard, il est entré dans la légende avec son titre F1 obtenu au volant d’une…Ferrari en 1964!

Par la suite il a créé, l’«Henry Surtees Foundation», du nom de son fils, mort en course, en 2009, après que son casque ait été heurté par une roue de la monoplace d’un autre concurrent qui venait de quitter violemment la piste…

Fondation qui assiste les victimes d’accidents et aide les jeunes pilotes désargentés à financer leurs débuts de carrière.

 

AVEC SON FILS HENRY SURTEES

 

Un héros sportif donc, doublé d’une énorme élégance et d’un humanisme phénoménal.

Il est décédé ce vendredi 10 mars 2107 à l’âge de 83 ans, à l’Hôpital St Georges de Londres, d’une insuffisance respiratoire.

C’est donc un ‘monstre sacré’ qui s’en va et nous quitte.

Le Champion Britannique en Formule 1, a disputé 111 Grands Prix, décrochant 6 victoires, 8 poles, 24 podiums et 11 meilleurs tours en course.

Il a piloté pour les Teams Lotus, Cooper, Lola, Ferrari, Honda, BRM, McLaren et sa propre équipe Surtees.

 

 

En 2015 donc, il est devenu «Sir John», à l’instar de son compatriote «Sir Jackie Stewart», un pays qui honore à ce point ses pilotes légendaires est un beau pays…

Il est vrai aussi que dans le même pays, des circuits comme Silverstone et Donington Park ont une odeur de légende, un peu comme le Bugatti d’ailleurs.

 

 

Mais en plus, certains de ces circuits ont été construits sur d’anciennes bases de la RAF. datant de la deuxième Guerre Mondiale, là où s’est déroulé «Le grand Cirque», titre du livre de Pierre Clostermann qui raconte l’héroïsme des aviateurs anglais, américains, polonais, néo-zélandais, norvégiens, français (FFL) qui ont mis à bas les offensives aériennes de l’odieux régime hitlérien.

Le mot héros, outre-manche, a décidément une connotation qui fout le frisson..

Pour ceux qui comprennent l’anglais et qui aiment les belles images, allez sur le lien ci-dessous, c’est un véritable trésor, une biographie magnifique de Sir John.

https://selvedgeyard.com/2011/02/19/big-john-surtees-the-lone-racer-motorcycle-f1-world-champion/

 

Bye Sir John!

Jean Louis BERNARDELLI

Photos: Manfred GIET

 

Disparition d’une LÉGENDE!

SEUL CHAMPION du MONDE couronné sur deux et quatre roues

John Surtees fut l’un des héros de mon enfance et adolescence au même titre que Jim Clark, Olivier Gendebien, François Cevert, Jean Pierre Beltoise ou encore Pedro Rodriguez. Je me souviens encore du clash au Mans entre John et l’Ingéniere Enzo Ferrari dont tous les journaux de l’époque comme l’Auto Journal parlaient abondamment!

Plus tard, j’eus l’occasion à plusieurs reprises de le fréquenter et d’apprécier sa classe, sa grande classe…

Adieu CHAMPION, RESPECT GENTLEMAN

 

Gilles GAIGNAULT

 

Notre article sur la nomination de John Surtees au titre de Commandeur de l’Empire Britannique

JOHN SURTEES HONORÉ PAR LA REINE D’ANGLETERRE ÉLISABETH II.

 

 

 

 

 

About Author

jeanlouis