NAISSANCE DU MUSÉE DES ‘VIPER’, EN SUISSE.

 

MUSÉE des VIPER -Collection Edwin STUCKY- Photo AutoNewsInfo

 


MUSÉE des VIPER -Alignement des ORECA-Collection Edwin STUCKY- Photo AutoNewsInfo

 

Edwin Stucky, est un collectionneur automobile, né le 25 novembre 1953, à Fribourg, en Suisse et qui dirige une entreprise spécialisée dans le conditionnement du lait et dénommée Translait, et doublé également d’un passionné de compétition automobile, il ‘roule‘ effectivement depuis l’âge de 21 ans et dispute actuellement le Championnat VdeV au volant d’une Viper SRT GT3R.

Mais outre ses activités professionnelles et sa carrière de pilote-gentleman, Edwin est un admirateur fou des Viper, ce qui l’a finalement poussé à devenir le plus important propriétaire de ces GT Américaines et d’ouvrir tout récemment dans le Canton de Fribourg, un musée entièrement consacré aux Sublimes Américaines !

 

MUSÉE des VIPER-Urs FURTER, Gilles GAIGNAULT et Edwin STUCKY-Photo AutoNewsInfo

 

Invité à découvrir cette véritable caverne d’Ali-Baba’ qui renferme un sensationnel trésor, et sa passion inouïe des Viper, Edwin est intarissable sur la longue et belle histoire des productions US., il nous livre les secrets de son splendide Musée et de toutes les Viper qu’il contient. Et toutes en parfait état de marche, bien naturellement.

Comment est née cette passion pour la Viper ?

«Tout commence par mon entreprise qui utilisait des camions avec des moteurs surpuissants et disposant d’un couple énorme à bas régime. Étape suivante, j’ai recherché un type de voitures qui correspondait parfaitement à ce type d’utilisation.»

Et de nous détailler, step by step, la suite :

«En 1993, j’ai eu un coup de cœur pour la Viper RT 10 qui n’avait pas trouvé preneur pendant une année circulant dans toutes les concessions Chrysler de la Confédération Helvétique. Du coup, je m’en suis porté acquéreur. Très vite, j’ai ressenti ce que je recherchais à son volant, cette Viper m’offrant de sacrées  sensations avec ses accélérations dignes d’un dragster. « 

 

24 Heures du MANS 1994- La VIPER N°41 de MIGAULT-GACHE-MORIN -Photo Thierry COULIBALY

 

Suit l’apparition des premières Viper en Compétition aux ’24 Heures du Mans’ en juin 1994 engagées par un certain Gilles Gaignault
et cela a débloqué en Suisse comme partout, un incroyable enthousiasme pour cette voiture.

Edwin poursuit :

« En 1996, Philippe Schilling créé le Viper Club of Switzerland et je rejoins un an plus tard, le comité du Club. »

Et Edwin de nous livrer l’histoire de tous les modèles exposés dans son Musée Viper :

«En 1999, je me porte acquéreur de ma seconde Viper modèle RT10, dernière évolution. Je la transforme en Viper Challenge pour la faire courir avec une préparation moteur réalisée par Roland Dupasquier, ex-mécano chez Heini Mader, à Gland et développant  la bagatelle de …750 cv.»

Il enchaîne :

«Cette même année, avec  Hans Ruedi Wyss, je lance le Viper Speed Team et on commence à courir en Championnat de Gentlemen en Italie (Monza-Imola-Mugello) et à l’étranger, aux États Unis, à Atlanta, Las Vegas et Virginia. En Suisse on s’alignait en Course de Côte et Slalom, vu que les courses en circuit y sont interdites et ce depuis l’accident des ’24 Heures du Mans’ en juin 1955. En Europe, on tournait dan différents Championnats GT, en France (Dijon Prenois-Magny Cours-Paul Ricard) et en Allemagne (Hockenheim-Nurbürgring-Oscherleben) »

Puis Edwin et le Viper Club Team, sont invités à suivre les ’24 Heures du Mans’, édition 2000, par Oreca qui y engageait les Viper. Et il assiste, à la 1ère victoire Sarthoise des GTS R GT1, avec la C31.

Un an plus tard, Oreca le convie à visiter les installations du préparateur Varois, situés à Signes, tout près du Circuit ‘Paul Ricard’.

Il y fait alors la connaissance de Michel Mac Burnie, ingénieur en charge du programme Viper chez Oreca.

À partir de là, tout s‘enchaine et l’histoire se met vraiment en route…

Edwin commence à acheter au fil des ans, d’abord à Oreca ses Viper de course GTS R.

En 2001, la C30, en 2002 la C13, en 2004 la C37, en 2006 la C42 et la C49.

Oreca n’ayant plus rien à vendre, l’ami Edwin se tourne alors vers Peter Zackspeed, en Allemagne, et fait l’acquisition de la C52 en 2008.

L’année suivante en 2009, il se porte acquéreur de deux Viper Compétition Coupé GT3, la C08 appartenant à l’Américain Bob Woodhouse et en 2010, la C106 au Team Néerlandais Brookspeed.

Puis en 2014, il s’offre la RT10 Orange ‘Rent a Car’ des ’24 Heures du Mans’ 1994, devenu propriété d’Alain Ruede, un Suisse installé à Niederwil, près d’Aarau, en Argovie. Un fan de belles Américaines et qui se séparait de l’une d’entre elles.

Puis, se tourne ensuite en 2016, vers Chrysler USA. pour poursuivre l’achat d’autres modèles, comme la SRT GT3 et début 2017, il récupère encore la C40, appartenant à un Français, Christian Philippon.

 

MUSÉE des VIPER- La SRT GT3 R de 2016 – Châssis 06 – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo

 

À ce jour, il possède donc onze Viper de Course.

Mais ce n’est pas tout, car sa folle passion l’a en outre poussé à s’offrir aussi des Viper de Route, dont il possède huit exemplaires !

Trois RT10, deux GTS, une ACR, une SRT Final Edition et une SRT GTS R.

Et enfin, au ‘Mans Classic’, en juillet 2016, Edwin achète lors de la vente aux enchères Artcurial, la seconde Viper RT 10 ‘Rent a Car’ des ’24 Heures du Mans’ 1994. La Jaune fluo., d’un Hollandais.

Du coup, Edwin se retrouve avec vingt Viper !

Mais il fallait trouver un local pour exposer tous ces ‘bijoux’ entreposés jusqu’alors dans différents locaux de ses entreprises.

 

MUSÉE des VIPER- L’atelier d’entretien -Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo

 

C’est la raison pour laquelle, en novembre 2016, Edwin Stucky déniche à côté de ses usines, un bâtiment  de 1.600 m2 tout neuf, où il décide de créer un musée Viper, avec hall d’expo., bureaux, show-room, bar, le tout vraiment ultra moderne.

Et bien sûr, un atelier pour entretenir ce parc, lequel est confié à Ludovic Cholley, un Français en provenance de l’écurie DAMS.

Et Edwin avec l’aide de Urs Furter, a au fil des mois, mis en place, ce superbe musée 100% dédié aux Viper. Et pour l’instant totalement privé…

Désormais les productions US y sont tous exposés avec en outre plusieurs moteurs V10, sans oublier, une inestimable collection de 2.500 maquettes-modèles réduits que lui a offert, Philippe Schilling, l’ex-Président du Viper Club de Suisse.

 


MUSÉE-DES-VIPER- Les deux RT10 des ’24 Heures du Mans’ -Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo

En conclusion, nous n’avons pas honte de dire que nous avons ressenti une sacrée et forte charge émotionnelle en découvrant ce formidable ‘Palais des 1001 Nuits‘ de la Viper !                           Que de souvenirs, toute une époque, avec entre autre une autre histoire… Viper, celle de l’aventure d’un français aux Usa., le marseillais François Castaing, ex-ingénieur Renault entre autre, et devenu vice-Président de… Chrysler !

Ayant été le tout premier au monde à les aligner en course aux ’24 Heures du Mans’, les 10 et 11 Juin 1994, j’ai eu un peu le cœur qui faisait Boum-Boum, en retrouvant les deux ‘Fluo’ qui ont par la suite donné naissance au programme GTS R ‘usine‘.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : AutoNewsInfo –Thierry COULIBALY

 

 

MUSÉE des VIPER -Alignement de GTS et d’ORECA-Collection Edwin STUCKY-Photo AutoNewsInfo

MUSÉE des VIPER-Une C42, C49 et la C52 -Collection Edwin STUCKY-Photo AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- Une ACR de 2009, une SRT Final Édition de 2003 et une GTS de 2001 – Collection Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- La Compétition Coupé C106 de 2008  et la SRT GT3 R de 2016 – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- Alignement avec ‘La Final Édition’, une ACR et les Compétition Coupé- Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- La C30 ORECA des 24 Heures de DAYTONA 2000 de ARCHER-DUEZ et HUISMAN – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


  MUSÉE des VIPER- La RT10 des 24 Heures du MANS N°40 d’ARNOUX-BELL et BALAS – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- La RT 10 N°41 des 24 Heures du MANS 1994 de MIGAULT, GACHE et MORIN – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


  MUSÉE des VIPER- La RT10 de 1993 -Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


  MUSÉE des VIPER-La C52 ZAKSPEED -Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


  MUSÉEdes VIPER- La C40 ORECA  – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


  MUSÉE des VIPER- La C42 ORECA -Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- La C 37 ORECA – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo

MUSÉE des VIPER- Une ACR de 2009 – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo

MUSÉE des VIPER – La C49 ORECA – Collection Edwin STUCKY – Photo AutoNewsInfo

MUSÉE des VIPER-RT10 ‘Challenge’ 1999 -Collection Edwin STUCKY-Photo AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- Une RT10 de 1995 – Collection-Edwin-STUCKY-Photo-AutoNewsInfo

MUSÉE DES VIPER – Une GTS de 2000 – Collection Edwin STUCKY – Photo AutoNewsInfo


MUSÉE des VIPER- Les modèles réduits-  Collection Edwin STUCKY-Photo AutoNewsInfo

 

Musée

About Author

gilles