SRC 2017, ‘SUNDAY RIDE CLASSIC’, 16 ET 17 AVRIL 2017, LA DER’ D’AGO !

 

Il est encore  le pilote le plus titré de toute l’histoire de la moto et il ne sera jamais rejoint.

Quinze titres mondiaux pour Ago, treize pour Nieto, neuf pour Rossi, Hailwood et Ubbiali, sept pour Reed et Surtees, six pour Duke et Redman, cinq pour Doohan, Mang, Lorenzo et Marquez…

Il est encore en tête du nombre de victoires en GP, Rossi n’en a plus beaucoup de retard, mais c’est toujours Ago qui est devant.

En revanche, sur les podiums comme sur le nombre de victoires en 500/MotoGP, ce que mes confrères sans imagination et peu soucieux de jolis mots continuent d’appeler de ce nom imbécile de catégorie reine, Rossi est aussi passé devant.

 

YAMAHA HISTORIC RACING TEAM

 

Bref, Agostini est une légende vivante, que l’on voyait encore ça et là, en selle, sur quelques très grands événements Classic ou pas d’ailleurs.

A priori, je me méfie toujours un peu des tournées d’adieu, 2017 sera sa dernière année.

 

AGOSTINI EN 1977

 

Et il sera sur un seul événement en France, la SRC., Sunday Ride Classic,  pour fêter le quarantième anniversaire de son retrait de la compétition (1977/2017).

Il roulera sur une Yamaha TZ 750 restaurée comme dans son jus par le Yamaha Historic Racing Team, en fait c’est un département de Yamaha, on peut donc imaginer que la restauration sera top.

Il va rouler avec Sarron, Baker, deux autres champions du monde.

 

 

Bien entendu, Hubert Rigal, aujourd‘hui reconverti dans la moto historique de haut de gamme, mais ex pilote de grand talent sera avec eux, ainsi qu’un personnage clé de la société Yamaha, le seul Français membre du board, qui est aussi président de Yamaha Europe, Éric de Seynes lui-même, homme de pointe dans le business et passionné de piste, dont la combarde est toujours prête à l’emploi…

 

ERIC DE SEYNES

 

Avec toutes ces têtes couronnées, défileront 100 TZ Yamaha, nous avons déjà écit que la SRC. 2017 sera la fête de cette moto mythique arrivée sur le marché en  1973 et déclinée en différentes cylindrées, un succès foudroyant.

Il faut s’attendre à un monde fou, parce que même si, je l’ai dit, il ya souvent des retours après les tournées d’adieux, Agostini se fera évidemment de plus en plus rare.

Raison de plus pour ne pas louper la SRC 2017, les 16 et 17 avril 2017 au ‘Paul Ricard’.

Infos :
https://www.facebook.com/SundayRideClassic/


Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Organisation-YAMAHA 

Moto Moto - Historique Sport

About Author

jeanlouis