EWC, ENDURANCE MONDIALE MOTO : BRIDGESTONE ENCORE PLUS DANS LA DANSE

BIENTÔT LE MANS

 

L’endurance mondiale moto a un énorme avantage sportif, il y en a plein d’autres mais celui-là est essentiel en compète, il n’y a pas de manufacturier unique de pneumatiques.

Et la bagarre est totale, il est évident que sur des motos qui ressemblent à s’y méprendre à des hyper sportives, les pneus sont très suivis par les motards.

L’école de la course, en particulier d’endurance, est une excellente image de marque commerciale.

Il ya aujourd’hui trois marques en compète, et pas des moindres, Pirelli, Dunlop et Bridgestone, mazette !

On imagine pourquoi Michelin n’en fait pas partie, les sommes astronomiques claquées en MotoGP ne permettent pas de soutenir une autre discipline à haut niveau.

 

LE TEAM JAPONAIS FCC TSR HONDA

 

Bridgestone équipait déjà le team japonais FCC TSR Honda, qui roule cette année avec Damien Cudlin, Alan Techer et Gregg Black, qui a terminé septième au classement général en 2016.

Voici venir un nouveau team, et du lourd, carrément l’équipe officielle Yamaha autrichienne YART !

Qui a fini six en 2016, le fait de ne pas faire de points lors de la dernière épreuve en Allemagne explique ce classement un peu loin des premiers.

Cela dit, le GMT 94 (Dunlop), l’autre team officiel Yamaha, qui a fini deux à un point de la Suzuki du SERT (Dunlop)  championne du monde, n’avait pas non plus marqué de points lors du Bol d’Or…

Bref, les hostilités sont ouvertes depuis le Bol d’Or 2016, cette très curieuse saison 2006/2017 aura vu se passer sept mois entre deux courses, Bridgestone renforce sa présence en cours de saison, ses deux équipes sont pour l’instant six au général (TSR Honda) et treize (YART).

 

BRIDGESTONE EST LE PREMIER MANUFACTURIER PREMIUM AU MONDE

 

Il était temps de donner un coup de main aux Autrichiens, dont les pilotes Marvin Fritz, Broc Parkes, Kohta Nozane et Max Neukirchner attendaient justement un changement, ils étaient jusqu’à présent chaussés par Pirelli.

Bridgestone est aujourd’hui le premier manufacturier (dans le domaine des pneus « premium ») au monde, devant Michelin.

Mais la marque est toujours à la recherche d’une image sportive forte, certes Bridgestone a équipé le MotoGP durant des années, mais justement elle n’a pas arrêté de se faire agonir publiquement, en particulier par Jorge Lorenzo.

Donc on essaie une autre discipline, sachant que chez les motards, les pneus, c’est la vie et ils sont très attentifs à leurs montes, le coup de l’endurance peut être assez finement joué…

Nico Thuy, Responsable Pneus Moto Bridgestone Europe
« Pour Bridgestone, il est très important d’être de retour en compétition au plus haut niveau. Il est indispensable pour un manufacturier de se mettre en avant mais aussi d’avoir une véritable plate-forme de développement. Toute l’entreprise Bridgestone s’investit dans le projet. Nos ingénieurs japonais participeront au développement des pneus prototypes. L’objectif est de parvenir à la meilleure performance et d’être armé pour gagner La compétition est inscrite dans l’ADN de Bridgestone et nous souhaitons atteindre d’excellents résultats avec nos nouveaux teams partenaires. Cette participation réaffirme l’engagement de Bridgestone envers les pilotes et les passionnés de moto du monde entier. Les courses d’Endurance attirent de fervents supporters, elles permettront à Bridgestone de se rapprocher d’eux et de partager la passion de la course ».

Prochaine manche au Mans les 15 et 16 avril 2017.

Pour mémoire voici le classement général actuel, qui ne compte qu’une seule course, le Bol d’Or.

https://www.fimewc.fr/championnats/

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos constructeurs

 

 

 

 

 

 

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis