LE CHAMPIONNAT ‘VdeV’ SERIES… DE PLUS EN PLUS INTERNATIONAL.

 

 

Fondateur il y a plus de vingt ans du Championnat VdeV Endurance Series, Éric Van de Vyver, peut se montrer un homme et un promoteur HEU-REUX !

En effet, après plus de deux décennies, non seulement la discipline existe toujours, alors que bien des autres ont elles disparues, mais en plus ce Championnat VdeV, ne cesse au fil des ans, d’attirer des concurrents étrangers venus de bien des horizons différents

Et 2017 ne déroge pas à la règle, puisqu’à un peu plus d’un mois de la manche d’ouverture du calendrier prévue du 18 au 20 mars prochain sur la piste Espagnole du Circuit de Catalunya, à Montmeló, au nord de Barcelone, on dénombre, outre des équipes et pilotes Français, déjà plus de quinze nationalités représentées cette année en VdeV :

Et notamment des principaux pays Européens tels l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Grande Bretagne, la Pologne, le Portugal.

Mais également des contrées beaucoup plus éloignées, telles l’Australie, le Canada, la Chine, la Russie, les USA. !

Présence qui prouve et démontre l’aura Internationale de cette ‘Série’ VdeV qui année après année, ne cesse de grandir et d’attirer vers elle, un très grand nombre de Teams étrangers.

 

VdeV-Éric VAN de VYVER

 

À l’occasion de la reprise et des premiers tours de roues officiels, programmés avec la traditionnelle session des essais d’avant-saison qui se déroulaient ces 24 et 5 fevrier prochain, sur le Circuit Nivernais de Magny Cours, rencontre avec Éric Van de Vyver qui nous fait le point sur les différents plateaux et aussi naturellement sur les nouveautés en VdeV en 2017.

 

 

 

Éric, la grande nouveauté et la bonne nouvelle est naturellement  pour la 5ème année consécutive le partenariat avec Motors TV/Motorsport.tv pour la saison 2017, reconduit et même renforcé et qui assurera la production d’un Live Streaming et de deux émissions de 26 minutes par épreuve.

« Afin d’accompagner au mieux le développement des VdeV Endurance Series, Motors TV (qui changera de nom le 1er mars prochain pour devenir Motorsport.tv) produira en 2017 la couverture audiovisuelle de tous les meetings de la saison. Il s’agira, dans un premier temps, d’un Streaming Live diffusé chaque jour de compétition (samedi et dimanche donc), accessible via Facebook sur les comptes de VdeV Sports, Motorsport.tv et Motorsport.com. Ensuite, deux programmes de 26 minutes, consacrés aux championnats GT/Tourisme/LMP3/PFV et Proto CN, seront diffusés sur Motorsport.tv dès le vendredi suivant les courses.»  

Éric Van de Vyver poursuit et précise :

« Afin d’offrir plus à nos équipes, pilotes, partenaires et sponsors participant à différents niveaux dans les championnats et dans l’organisation VdeV Sports, cette année, nous avons décidé de les mettre plus en avant via une visibilité internationale grâce à la chaîne Motorsport.tv. Le Live Streaming est une plateforme fabuleuse où nous aurons des interviews en direct depuis la Pit Lane, des ralentis des images en direct. De plus, nous allons consacrer plus de temps aux détails de nos courses grâce à une deuxième émission de 26 minutes mise en place cette année, le tout produit par une équipe de confiance : Motorsport.tv. »

Quid des circuits de la saison 2017 ?

«  Nous offrons cette année à nos participants la possibilité de tourner dans le cadre du VdeV sur deux nouveaux  circuits, celui de Portimao en Algarve au sud du Portugal et celui de Jarama près de Madrid en Espagne et tout récemment entièrement rénové. Chaque année on change deux circuits et en 2017, ces deux pistes remplacent le Mugello et Le Mans. Il y aura donc sept épreuves avec Barcelone (20 mars), Portimão (30 avril), Paul Ricard (30 mai), Dijon (23 juin), Jarama (3 septembre), Magny Cours (8 octobre) et Estoril (5novembre) qui chaque fin de Championnat, clôture notre calendrier. »

Quoi de nouveau dans les catégories Protos et CN. ?

« En Protos toujours un magnifique plateau avec une vingtaine de Norma, des Tatuus et Ligier. En CN, on assiste au retour des Juno anglaises désormais fabriquées au Portugal, à Porto, et à la venue des Gibson. (ces dernières n’ayant rien à voir avec les LMP2, ni non plus avec le nouveau motoriste des LMP2) »

Et les quatre autres plateaux du VdeV en général ?

« En GT/ Tourisme/ LMP3, il y aura entre 35 à 40 voitures réparties avec 15 GT/Tourisme, 15 LMP3 et une dizaine de Ginetta G57. En Funyo on est la aussi full et complet avec plus de 40 voitures en F5 à moteur atmo 2litres Peugeot et SP05 avec moteur Peugeot turbo de 1,6litre développant 250 cv à boîte séquentielle. Tous ces châssis étant conçus chez Yves Ohrant, en Bretagne, qui les commercialisent 32.000 € pour les F5 et 42.000 € pour les SP05.

En VHC. qui rouleront eux exclusivement sur les trois circuits Français, on attend une vingtaine de concurrents sinon plus avec des protos et des GT (Lucchini-Elva-TVR-Jaguar E-Porsche)

Enfin en monoplace, on attend la encore une bonne trentaine de voiture essentiellement des Formule Renault avec trois courses par week-end.»

Peux-tu nous chiffrer le cout de chacune de tes disciplines ?

En proto?  par pilote il faut compter entre 70.000 à 100.000 €. En GT, autour de 70.000 €. Sauf pour les Ferrari où il faut tabler sur 200.000 €. En Funyo, j’estime suivant les équipes entre 12.000 à 20.000 € et enfin en VHC, les trois courses reviennent à 10.000 €..»

Et, concernant la fourniture des pneumatiques ?

«  Grâce à notre bonne entente avec Pascal Couasnon, le patron du Service Compétition de la firme de Clermont Ferrand, Michelin est notre partenaire exclusif et le fournisseur des pneumatiques et ce pour la 6ème année consécutive. »

En conclusion, Éric donnes nous les spécificités de ton Championnat VdeV Endurance Series :

«  De beaux circuits Européens, une ambiance de fête dans le paddock, une sécurité au top sur la piste avec un encadrement de commissaires et de contrôleurs techniques très évolués et surtout très pro.»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Hugues LAROCHE

 

Sport V de V

About Author

gilles