WSBK 2017 EN AUSTRALIE : LA PREMIÈRE MANCHE POUR REA, UN DEMI PNEU DEVANT DAVIES.

DAVIES S’EST FURIEUSEMENT BATTU

 

En lever de rideau de cette première course de l’année, un joli tableau envoyé par les freins Brembo sur les trois virages du circuit australien les plus costauds en ce qui concerne le freinage.

Il donne pour ces trois virages le temps passé et la force appliquée sur les leviers et la pédale de frein, ainsi que le temps passé sur les freins.

On constate aussi que sur la totalité d’un tour de circuit, on passe 22% du temps sur les freins.

C’est le circuit le moins exigeant de l’année sur le freinage, pour une bonne raison, il n’y a pas de longue ligne droite.

 

 

 

Voilà on peut y aller…

Ce samedi à Phillip Island, il a fait très beau, on a commencé par la superpole et Rea a simplement fait le meilleur temps et le record du circuit (en WSBK, 1’29’’673, une seconde de plus que le MotoGP la semaine précédente).

Sykes, recordman du nombre de pole , est battu, il est deuxième sur la ligne, Melandri partira trois.

Deuxième ligne, Davies (Ducati), Lowes (Yamaha), Savadori (Aprilia), la routine déjà…

 

MELANDRI A ÉTÉ DE LA BATAILLE DE TÊTE AVANT DE CHUTER

 

Il ya quand même eu baston, Melandri et Chaz Davies ont tout fait pour passer devant les verts, la preuve, il n’y a que 42 millièmes entre les deux motos de Rea et Davies à l’arrivée, mais c’est Rea qui gagne et prend donc la tête du championnat.

Sykes est trois, il sauve bien les meubles mais si le podium est un beau souvenir et une belle photo, cela veut dire que son jeune coéquipier, on dit qu’il le déteste et on le comprend, jamais facile de donner la couronne aux jeunes …

Et encore, il a eu Alex Lowes sur le dos tout le temps, la Yamaha aussi proche des Kawasaki, c’est la vraie nouveauté de ce championnat, même si on a surtout cru que Davies allait gêner la marche au titre de Rea, la Yamaha bleue collant aux premiers, c’est une super nouvelle, encore un petit effort et il y aura du bleu dur le podium !

 

SYKES EST PODIUM,MAIS DE PEU !

D’ailleurs, Lowes a été en tête un moment, ce sont des moments inoubliables ça, la naissance d’un nouveau futur premier de la classe…

Bon, mais Melandri alors, qui s’autoproclamait premier pilote chez Ducati ?

On se souvient que le garçon avait été méchant camarade avec Guintoli chez Aprilia l’année où le Français a décroché le pompon de fin d’année, or derrière Lowes il ya Camier  (Agusta) et la Ducati de Fores !

Melandri est allé au tas, alors qu’il se battait en tête avec Rea et Davies, voilà, c’est vite dit mais c’est comme ça.

C’était au quatorzième tour, en bagarre alors avec Lowes.

 

LOWES AMENE YAMAHA VERS L’AVANT DE LA COURSE

Il ya peut-être même eu un léger toucher de carénage…

Savadori aussi est allé au tas, dès le début de la course.

Aprilia n’aura donc pas la satisfaction de voir son poulain en haut de la liste du Championnat du Monde dressée après cette première course.

Dommage, le début de course a vraiment vu les Kawasaki serrées de près, parfois doublées, Lowes leur a mis jusqu’à trois dixièmes dans la vue !

Et l’on a eu xix pilotes sur une demi seconde, bref, une vraie course pour une fois.

Bon, les Honda en revanche, on a toujours été derrière les belles choses, Hayden onze, Bradl à pétaouchnok

 

GROSSE BASTON,VRAIE COURSE

 

C’est à onze tours de l’arrivée que Rea s’est décidé à passer Lowes et Sykes, et leur colle sept dixièmes en un seul tour. Melandri ne va pas tarder à quitter ce monde cruel.

Puis Davies rentre magnifiquement dans la danse, passe Rea et voilà le dernier tour, la première victoire ne rapporte pas plus de points que les autres mais elle est bonne pour le moral et pour l’histoire…

La victoire dans le dernier tour est un fantasme de spectateur, et on y aura droit, Rea passe la Ducati d’un cheveu sur la ligne d’arrivée, il a gagné, il a gagné en baston, brillamment, mais les intouchables Kawasaki ne le sont plus vraiment…

L’an dernier, Rea avait décroché le premier doublé de l’année en Australie, il a déjà fait la moitié du job, mais il a vu et du rouge et du bleu devant lui pendant la course, la voie royale ne l’est plus…

 

JACOBSEN EN POLE DU SUPERSPORT

LA POLE DE JACOBSEN

 

Il n’y a pas de pilote français en WSBK, on reporte notre tendresse et nos espoirs sur le Supersport où Cluzel (Honda) et Mahias (Yamaha) ont une occasion de briller, l’intouchable Sofuoglu est blessé pendant les deux premières manches du Championnat.

 

CLUZEL PARTIRA DEUX

Et cela commence pas mal pour Cluzel, deuxième de la pole, derrière l’Agusta de Jacobsen, qui a l’air de vouliir tout prendre en ce week end australien,  ensuite on trouve la Yamùaha du coéquipier de Mahias, Carasulo, Mahias est cinquième temps, il s’est loupé, c’est clair…

On verra bien, le Supersport ne dispute qu’une seule course par week-end, et c’est demain.

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
WSBK

Résultats manche 1 WSBK 2017 en Australie

 http://resources.worldsbk.com/files/results/2017/AUS/SBK/001/CLA/Results.pdf?version=cfcd208495d565ef66e7dff9f98764da

 Résultats qualif SSP 2017 en Australie

 http://resources.worldsbk.com/files/results/2017/AUS/SSP/Q2A/CLA/Results.pdf?version=cfcd208495d565ef66e7dff9f98764da

 

 

Moto Moto - Superbike Sport

About Author

jeanlouis