‘FORMULA e’ : QUELLES SENSATIONS ? BUEMI NOUS… ÉCLAIRE !

 

FORMULA e 2016 MARRAKECH -Victoire de SÉBASTIEN BUEMI de l’Équipe RENAULT DAMS.

 

Quelles sensations en électrique ?

Pas de bruit, pas de frein moteur, pas d’essence…

Quelles sont vraiment les sensations d’une course… électrique et en quoi cela se rapproche-t-il des véhicules électriques sur nos routes ?

 

FORMULA-e-2016-MARRAKECH-Victoire de SÉBASTIEN BUEMI et de l’Équipe RENAULT e-dams

 

Sébastien Buemi, Champion du Monde des Pilotes de Formula e en titre et pilote de l’Équipe Renault e-dams, nous livre un aperçu. Et nous éclaire !

«L’aspect intéressant réside finalement dans le peu de différences pour un pilote. Les gens perçoivent toujours un bruit différent, mais le comportement de la monoplace, sa vitesse et ses réactions sont globalement conformes à une voiture à combustion interne. Sur un ePrix, je ne me dis pas que ‘c’est quelque chose de totalement différent’, je l’aborde comme n’importe quelle autre course.»

Il nous précise :

«Pendant l’ePrix, on lutte bien sûr pour une position, on s’assure de prendre les bonnes trajectoires dans les virages, on travaille sur la stratégie. C’est vrai que l’on doit surveiller et gérer la consommation d’énergie, mais sur d’autres courses il faut gérer la consommation d’essence et la performance des pneus. Il n’y a donc aucune différence fondamentale. »

Et indique encore :

« L’aspect véritablement excitant de la course électrique est la mise en avant de développements très pertinents pour les véhicules de série. Nous effectuons des progrès rapides et la technologie est très appropriée pour les voitures qui sont ou seront bientôt en vente. »

Avant d’ajouter :

« ous avons vu des progrès en Formula e sur la puissance et l’efficacité. En tant que pilote, on a vraiment le sentiment d’être lié à quelque chose de grand pour l’avenir. Tout ce que les constructeurs font et apprennent ici est adéquat et transférable aux véhicules de série comme ZOE. Pour cela, encore plus d’aspects sont pertinents comparés à d’autres championnats, comme la F1 par exemple.»

Il enchaîne :

«Les ailerons développés pour la F1 n’ont aucun intérêt pour la série, mais les gains en efficience accomplis en Formula e en ont vraiment pour les véhicules électriques !»

Et Séb Buemi, conclut :

«La Z.E.16 est une excellente monoplace et c’est fantastique de pouvoir la piloter dans tant de villes afin que les gens puissent vraiment comprendre le potentiel et les avantages des voitures électriques. Je suis fier de faire partie de cette aventure.»

Ce samedi, à Buenos Aires, le pilote Suisse de l’Écurie Française Renault e-dams, tentera de remporter sa troisième victoire de la saison aprés ses deux succés conquis d’abord à Hong Kong, puis ensuite à Marrakech !

 

François  LEROUX

Photos :
TEAM

 

Formule E

About Author

gilles