L’HYUNDAI DE NEUVILLE EN TÊTE AU RALLYE DE SUÈDE.

 


WRC-2017-SUÈDE-Thierry-NEUVILLE-et-l’HYUNDAI-i20-Coupé-WRC.

 

L’équipage Belge formé de Thierry Neuville et de son copilote Nicolas Gilsoul occupent ce vendredi soir la tête du Rallye de Suède, seconde manche du Championnat du Monde des Rallyes WRC. 2017.

Après avoir remporté au volant de leur Hyundai i20 Coupé WRC., cinq victoires sur un total de sept spéciales sur l’étape de ce vendredi, qui s’est déroulé en Suède et au-delà de la frontière Norvégienne.

Comme lors de l’épreuve d’ouverture de la saison à Monte-Carlo, le Belge s’est mis en évidence dès le début du Rallye de Suède, avec Nicolas Gilsoul au cours de la journée.

 

À travers la frontière


Les HYUNDAI I20 WRC – Photo : Sarah VESSELY

 

L’étape de ce vendredi a vu les équipages affronter les spéciales enneigées en Suède et à travers la frontière en Norvège. Une boucle récurrente, incluant la classique spéciale de Röjden, le tout nouveau tracé de Hof-Finnskog et le parcours de Svullrya long de 24,88 km -la plus longue ES de la journée-  complétée par celle de Torsby et ses 16,43 km qui a eu lieu dans l’obscurité.

La base de Torsby offrait des conditions plus enneigées cette année qu’il ya douze mois. Les équipages ont dû s’adapter aux changements d’adhérence entre la boucle du matin et celle de l’après-midi, tout en tenant compte de la meilleure quantité de pneus cloutés Michelin X-Ice North.

 

WRC-2017-SUÈDE-Thierry-NEUVILLE-et-l’HYUNDAI-i20-Coupé-WRC.-

 

Neuville et Gilsoul étaient bien déterminés à rebondir pour effacer leur immense déception d’avoir manquer la victoire à Monte-Carlo.

Içi, en Suède ce jour, ils ont à nouveau brillé se montrant les plus rapides dans cinq des sept étapes du vendredi.

Les Belges terminent la journée avec une avance de 28,1 sur la Toyota Yaris WTC du Finlandais Jari-Matti Latvala.

Cependant, et on l’a bien vu lors du ‘Monte Carlo’, avec un rallye long encore à courir, la paire Belge doit demeurer à juste titre prudente.

 

WRC 2017 – Team-HYUNDAI-Thierry-NEUVILLE-

 

À l’arrivée de cette première étape, Neuville a déclaré :

« Dans l’ensemble, ce fut une bonne journée de travail pour nous. Mener le rallye par une telle marge est évidemment très encourageant, mais nous ne nous laissons pas emporter et griser parce que nous savons combien imprévisible ce rallye peut être. Il y a un long chemin encore à parcourir ! Nous avons eu une bonne première boucle aujourd’hui, même si elle n’était pas parfaite. En ES4, il y avait beaucoup de coupures profondes et j’ai frappé quelque chose de très dur avec l’avant. J’ai roulé soigneusement après au cas où c’était une crevaison. Nos notes de rythme étaient bonnes pour la boucle de l’après-midi et nous nous sommes occupés à faire en sorte que nos pneus aient des performances jusqu’à la fin. Ma porte a continué à s’ouvrir légèrement sur la dernière étape, ce qui a été une distraction, mais dans l’ensemble, la voiture a très bien fonctionné ici et je suis optimiste pour le reste du week-end. »

 


WRC 2017 SUÈDE  -La TOYOTA de LATVALA

 

Quant à Latvala, il expliquait :

« C’est très glissant, il n’y a pas de mur de neige mais une couche de glace. J’ai essayé d’être propre mais les pneus sont usés et je n’ai pas réussi à être précis mais j’étais plutôt en glisse. »

 

WRC-2017-SUÈDE-Kris-MEEKE-et-la-CITROËN-C3-WRC.

 

Derrière Neuville et Latvala, la troisième place est occupée à cinquante secondes  (49.7 très exactement) de la tête par la Ford Fiesta RS  de l’Estonien  Ott Tänak qui domine pour l’instant, la C3 Citroën du Britannique Kris Meeke à 51.8 et la seconde Ford de son coéquipier, le quadruple ChampIon du Monde, le Français Sébastien Ogier, cinquième, lui, à 55.7 mais les trois hommes sont regroupés en seulement six secondes !

Tanak lançait :

« J’ai attaqué très fort lors de la dernière spéciale pour tenter de gagner une place et profiter de meilleures conditions demain. Je suis content de ce que j’ai réussi à faire aujourd’hui. »

Cependant qu’Ogier confiait :

« Toute la journée a été difficile mais je pense que la huitième spéciale était la plus mauvaise. Il y avait beaucoup de neige en surface et je ne pouvais rien faire. J’espère que ça ira mieux demain. »

Quant à Meeke :

« Après une bonne matinée, j’ai lâché du temps au cours de l’après-midi. Dans l’ES5, j’ai perdu une quinzaine de secondes dans un mur de neige. La voiture s’est délestée sur une bosse et nous avons globalement eu de la chance. Lors de la dernière spéciale, je n’avais plus aucun grip après qu’une bonne partie de mes clous se soient arrachés. Mais nous sommes en lice pour une place sur le podium, donc je reste positif. Mes pneus étaient complètement morts en fin de journée,  je n’avais aucun grip. J’étais vraiment lent dans cette huitième ES. Rouler sans clous ici, ce n’est pas super. Au final, ce n’était pas une mauvaise journée mais nous avons perdons beaucoup de temps en perdant les clous. »

 

Christian COLINET

Photos :
Sarah VESSELY  et TEAMS

WRC-2017-SUÈDE-L’HYUNDAI-i20-Coupé-WRC-de-Thierry-NEUVILLE.

 

CLASSEMENT PROVISOIRE DU RALLYE DE SUÈDE

 

1 – Neuville-Gilsoul (Hyundai i20 WRC) en 1H16’24”7

2 – Latvala-Anttila (Toyota Yaris WRC) à 28”1

3 – Tanak-Jarveoja (Ford Fiesta WRC) à 49”7

4 – Meeke-Nagle (Citroën C3 WRC) à 51”8

5 – Ogier-Ingrassia (Ford Fiesta WRC) à 55”7

6 – Paddon-Kennard (Hyundai i20 WRC) à 1’17”8

7 – Sordo-Marti (Hyundai i20 WRC) à 1’40”3

8 – Breen-Martin (Citroën C3 WRC) à 1’54”3

9 – Evans-Barritt (Ford Fiesta WRC) à 3’01”5

10 – Lefebvre-Moreau (Citroën DS3 WRC) à 3’23”6

 

 

WRC

About Author

gilles