24 HEURES DU MANS 2017. ENCORE UN SACRÉ PLATEAU AVEC 60 CONCURRENTS.

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Entrée-Circuit-des-24-HEURES-DU-MANS-Photo-AutoNewsInfo

 

C’est aujourd’hui, jeudi 2 février 2017, en direct du Mans que l’Automobile Club de l’Ouest a révélé, en exclusivité sur Internet et dans un format innovant et interactif, la liste des 60 concurrents invités à participer aux ’24 Heures du Mans’ 2017. La 85ème édition de l’épreuve verra un grand duel Porsche contre Toyota, un plateau record et unique en LM P2 et une bagarre qui s’annonce intense en LM GTE Pro et Am.

Tous les ingrédients qui font l’ADN. de l’Endurance seront réunis pour faire à nouveau des ’24 Heures du Mans’ le plus le grand rendez-vous de la saison automobile.

C’est avec un format de conférence totalement inédit que l’ACO. a lancé la saison 2017 de l’Endurance. Plus de 75.000 webspectateurs ont ainsi suivi la révélation des Listes des Engagés de l’ELMS. (European Le Mans Series), du Championnat du Monde d’Endurance WEC. FIA. et des ’24 Heures du Mans’. Les internautes ont aussi et surtout pu interagir en direct sur le plateau grâce à leurs commentaires et questions postés via les réseaux sociaux.

La 85ème édition des ’24 Heures du Mans’, troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. et sommet du calendrier mondial, réunira 60 voitures au départ le 17 juin prochain, réparties en quatre catégories :

6 LM P1 (Le Mans Prototype 1), 25 LM P2 (Le Mans Prototype 2), 13 LM GTE Pro et 16 LM GTE Am.

 

WEC-2017-PORSCHE-ET-TOYOTA-SEULS-EN-LICE-APRES-LE-RETRAIT-DAUDI.

 

Dans la catégorie reine des LM P1, le géant japonais Toyota mettra toutes les chances de son côté en alignant trois exemplaires de sa TS050 Hybrid pour contrer les assauts de son rival allemand Porsche afin de prendre sa revanche sur 2016 et sortir victorieux de ce duel et ainsi remporter un premier succès tant attendu. Toutefois, Porsche, avec ses deux 919 Hybrid, vise clairement la passe de trois pour conserver définitivement le mythique Trophée des ’24 Heures du Mans’ et conquérir le 19ème titre de son histoire. Le plateau des LM P1 sera complété par une machine non-hybride, l’Enso CLM P1/01 de ByKolles Racing Team, emmenée par Robert Kubica, ancien pilote de F1.

 

Premier roulage de l’Oreca 07, Circuit ‘Paul Ricard’, du 25 au 27 octobre 2016.
© Alexis Goure

 

L’année 2017 sera celle des LM P2, avec un plateau record de 25 nouvelles machines. Un nouveau règlement technique est entré en vigueur au 1er janvier de cette année et ces nouveaux prototypes auront des performances améliorées, des coûts maitrisés et une qualité de service liée à l’exploitation du moteur. L’ambition est d’assurer un succès à long terme pour cette classe, destinée aux équipes privées, aux jeunes pilotes et aux gentlemen drivers, grâce à la réduction des coûts et à la garantie de la stabilité réglementaire : le travail est payant dès la première année. Avec des voitures très performantes, le spectacle sera garanti en piste.

Oreca aura l’avantage du nombre avec pas moins de 15 voitures : 13 Oreca 07 et deux Alpine A470, développées par le constructeur de Signes, à la porte du.. ‘Ricard’ ! Suivent ensuite Ligier avec six JS P217, Dallara avec trois P217 et Riley avec une MK30. Conformément au nouveau règlement technique, toutes les autos, sans exception, seront équipées d’un moteur Gibson.

Gageons que quantité rimera avec qualité et dans une catégorie de plus en plus internationale, Signatech Alpine Matmut aura fort à faire pour conserver son titre en Sarthe.

Petit clin d’œil à la nouvelle BD Michel Vaillant à paraître prochainement, puisque les deux Oreca 07 -Gibson de Rebellion Racing- portent le nom de Vaillante Rebellion, en hommage au célèbre personnage de la Bande Dessinée ‘Michel Vaillant’ alias Henri Grandsire.

 

24-HEURES-DE-DAYTONA-2017-La nouvelle PORSCHE-911-RSR-N°911-de-PILET-WERNER-et-MAKOWIECKI.j

 

En LM GTE Pro, il faudra se méfier de la toute nouvelle Porsche 911 RSR que la firme allemande alignera en deux exemplaires. Même nombre de bolides pour Corvette Racing – GM, AF Corse et Aston Martin qui se battront donc à armes égales. Ford met de nouveau tout en œuvre pour rafler le titre dans la Sarthe avec un contingent toujours aussi impressionnant de quatre voitures. D’autant que la marque à l’ovale bleu part déjà en confiance en ce début d’année avec sa victoire lors des dernière 24 Heures Rolex de Daytona. L’équipe américaine Risi Competizione viendra compléter ce plateau très complet. A noter que cette année, les équipes engagées en FIA. WEC. se disputeront le titre de Champion du Monde d’Endurance des Constructeurs GT.

Règlement oblige, seules les voitures de plus d’un an sont éligibles dans la catégorie LM GTE Am, par conséquent, la Ferrari 488, apparue en 2016, disputera les ’24 Heures du Mans’ pour la première fois dans cette catégorie. Si l’on ajoute l’unique et déjà ancienne Ferrari 458 Italia, alignée par JMW Motorsport, la marque italienne compose 50% du plateau, avec huit voitures. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve la seule femme engagée, pour le moment, cette année aux ’24 heures du Mans’ avec la danoise Christina Nielsen, devenue en 2016 la première femme sacrée en IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Le plateau des ’24 Heures du Mans’ 2017 se compose donc de 31 prototypes et de 29 GT et démontre une fois encore la formidable attractivité de l’épreuve avec au total 39 équipes engagées représentant 16 nationalités venues des quatre coins du monde.

La liste des suppléants est composée de deux équipes, une en catégorie LM P2, l’autre en LM GTE Am. Ils seront autorisés à concourir en cas de désistement d’un autre concurrent, suivant l’ordre établi sur la liste.

Au cours de cette conférence de presse, Mark Webber a été nommé « Grand Marshal » de la 85e édition des 24 Heures du Mans et succèdera à Henri Pescarolo, Allan McNish, Tom Kristensen et Alexander Wurz.

L’ACO a profité de cette web conférence pour annoncer les nouveautés proposées aux 24 Heures du Mans avec, notamment le Pavillon de la Course pour suivre la course comme dans une véritable direction de course, pour mieux comprendre et ne rien manquer du spectacle qui se joue sur la piste. D’autres surprises sont en préparation et seront dévoilées prochainement.

Cette web conférence inédite a lancé la saison d’Endurance 2017 qui s’annonce sous les meilleurs auspices et ouvre la route menant vers la 85ème édition des ’24 Heures du Mans’ les 17 et 18 juin prochains.

 


PIERRE-FILLON, le Président de l’ACO. et des ’24 Heures du Mans’ -Photo-Thierry-COULIBALY

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : «L’Endurance se porte très bien et la saison 2017 est encore pleines de promesses. Nous avons découvert aujourd’hui trois belles listes d’engagés que ce soit en ELMS, au FIA. WEC. et bien sûr aux ’24 Heures du Mans’. Il y aura du beau spectacle en piste avec des duels, des bagarres à plusieurs, des pilotes de haut niveau et une compétition haletante. Tous les ingrédients qui font l’ADN de l’Endurance seront réunis pour 2017. Le plateau des ’24 Heures du Mans’ est particulièrement riche avec 16 nationalités venues des quatre coins du monde et des équipes qui disputent pour la plus part les championnats de nos séries continentales, en Europe, aux États-Unis et en Asie, grâce à l’Asian Le Mans séries qui connait un très bel essor. Preuve en est du succès de la pyramide de l’Endurance, si chère à l’ACO. Le millésime 2017 des ’24 Heures du Mans’, nous promet du très beau spectacle en piste ainsi qu’une semaine de fête à vivre intensément.»

 


24-Heures-du-Mans -Conférence-de-Presse-ACO-Vincent-BEAUMESNIL-Photo-Patrick-Martinoli.

 

Vincent Beaumesnil, Directeur Sport de l’Automobile Club de l’Ouest : «Cette année encore, le plateau des ’24 Heures du Mans’ est exceptionnel. 31 prototypes et de 29 GT seront au départ le 17 juin prochain. Dans la catégorie reine, nous retrouveront un duel qui je suis sûr marquera l’histoire, comme tant d’autres l’ont fait dans les années passées. Le plateau des LM P2 est impressionnant avec 25 voitures, ce qui constitue un record de participation. Nous nous félicitons de ce succès qui intervient grâce à un règlement novateur et des voitures qui sont très performantes. La catégorie LM GTE Pro sera très attractive avec de magnifiques machines, et enfin les LM. GTE Am promettent de belles bagarres. Sportivement la 85ème édition des ’24 Heures du Mans’promet de vivre de belles émotions.»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Thierry COULIBALY- TEAM-AutoNewsInfo

 

 

LA LISTE DES 60 CONCURRENTS

http://www.lemans.org/explorer/pdf/courses/2017/24-heures-du-mans/entry-list-24-heures-du-mans-2017.pdf 

 

Sport

About Author

gilles