RALLYE ‘NEIGE ET GLACE’ 2017 : LE DEUXIÈME JOUR, LE REDOUX DU DOUBS ET LE RÈGNE DES SANSEIGNE.

LE REDOUX ET L’ABARTH DE ROMUALD SANSEIGNE LES DEUX FAITS DU JOUR

Le redoux, c’est le truc que les alpinistes redoutent le plus, une brusque hausse de la température extérieure, la nature est surprise, elle réagit moins vite que le ciel mais quand elle s’en aperçoit, sa réaction, en particulier sous forme d’avalanches, est terrifiante.

Ce lundi du Rallye ‘Neige et Glace’ a donc vu une sorte de grésil le matin passer à la pluie fine puis à un énorme truc genre la mousson mais avec 5 degrés…

Glacial…

LE PETIT LAVOIR QUI REFUSE DE DÉGELER…

Alors on a vu des choses attendrissantes, le petit lavoir d’un village encore gelé, troué par un mince jet d’eau qui arrive un poil plus chaude…

Le Doubs encore gelé lui aussi mais seulement par endroits, c’est carrément émouvant.

Puis quand la pluie devient énorme, on se dit que s’il faisait quatre degrés de moins ce serait une neige façon père Noël, mais bon, on est sur un rallye et ce qui compte c’est le chrono, on oublie les petits détails émouvants de la journée pour arriver sur… un truc énorme !

 

JOËL ET CORINNE SANSEIGNE

On sait depuis l’an dernier que la famille Sanseigne, qui bosse dans l’automobile dans la région de Pontarlier, est totalement redoutable en catégorie 4X4, cette année le couple roule sur une superbe Lancia Delta turbo, qui est d’ailleurs ce soir en tête de sa catégorie, mais au volant, de temps en temps, Joël se fait une petite montée d’adrénaline.

 

CORINNE NAVIGATRICE DE HAUT BORD

C’est que 200 bourrins sur un terrain assez piégeux, parfois enneigé, parfois glacé, toujours humide, quand le turbo envoie la charge c’est très impressionnant !

Déclaration de Joël à l’arrivée : Il faudra que je perde l’habitude d’aller faire les courses avec la voiture de ma femme… 

On aura compris à qui appartient le superbe missile, et que de temps en temps, c’est très usant à piloter…

 

ROMUALD ET SON COPILOTE FLORIN FORNASIER ENCOURAGENT LA FAMILLE AU DÉPART

 

Mais le fait du jour, c’est l’incroyable domination de son neveu, Romuald, qui roule en Historic au volant d’une Fiat Abarth Cinquecento, a gagné quatre spéciales sur six, il aurait gagné la journée s’il n’avait pas été pincé en dépassement de vitesse dans un village.

Car en régularité, les villages sont protégés et les concurrents surveillés par un mouchard GPS.

Il n’a pas été le seul, mais le héros de la journée se rend sur une pénalité et n’est pas le vainqueur de la journée.

Sportivement, on le voit ci-dessus encourager son oncle au départ, il roule avec un copain qui n’a jamais fait de régularité, décidément cette année, de l’Africa Race au ‘Neige et Glace’, les jeunes ne respectent rien, pas même le talent affirmé…

 

DU BLEU TROUE LE BLANC, SUPERBE

Et c’est ça qui est génial, alors que par moments les conditions ont té à la limite du dantesque, il y aura même une spéciale annulée après le passage des 4X4 qui sont lancés les premiers, un tracteur forestier est tombé en carafe sur la petite route et impossible de passer sur les côtés avec 50 cm de neige transformée en meringue par la pluie !

 

LA DAUPHINE GORDINI DANS LA TOURMENTE

Mais bon, c’est clair, on a vécu une journée régionale, le neveu prodige possède un garage automobile près de Morteau.

 

HENRI PESCAROLO ET MICHEL PÉRIN

En dehors de cela, notre photographe Richard Bord s’est défoncé pour sortir des images qui flanquent le frisson toutes seules, on vous en fait profiter, même quand le temps n’est pas de la partie, ce rallye est un bonheur.

 

ET ENCORE UN JOLI CLIN D’OEIL DE RICHARD

Richard, je mets sa photo en signature, aujourd’hui sous des trombes d’eau glaciale, il l’a bien mérité !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Richard Bord

  

 

 

Sport

About Author

gilles