PLAISIRS GLACÉS POUR CE 8ème SPRINT HIVERNAL DE ‘SERRE CHEVALIER’.

 


SPRINT HIVERNAL de SERRE CHEVALIER – © HAASE FOTO CLASSIC

 

Plaisirs glacés pour ce 8ème Sprint hivernal de ‘Serre Chevalier’ !

S’il fallait prouver combien les concurrents du huitième Sprint hivernal de ‘Serre Chevalier’ prenaient un plaisir fou à rouler sur la belle glace entretenue avec la plus grande attention, au point de ne pas se soucier des classements, il fallait arpenter le parc samedi soir et écouter les équipages conter les sensations folles éprouvées tout au long de ces six manches sprint de la journée.

Quand malgré quelques difficultés inhérentes aux mystères des transmissions, les transpondeurs eurent recraché toutes leurs données, les ordinateurs ont pu mouliner les modèles de calcul pour sortir les Classements Scratch et à l’Indice.

 

2 ou 4 roues motrices, petits ou gros clous ?


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Toujours-un-sacré-spectacle©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

Peu d’étonnement à voir dans l’absolu sortir du lot les quatre roues motrices avec les gros clous !
C’est ainsi que nous relevons au Classement Sprint Scratch :

1- Julien FRANCE (BMW 325 N°251), 4 roues motrices

2- Philippe SOLAIRE (BMW 325 N° 51), 4 roues motrices

3-Valter MAURICIO (MAZDA 323 GTX N° 44), 4 roues motrices

4- Nicolas MICHEL (Renault GT Turbo N°55) traction

5- Laurent METRAL (Ford Sierra C N°42) Propulsion

SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Patrick-FUET-second-à-l’Indice©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

À l’Indice, nous perdons bien naturellement les quatre roues motrices pour voir apparaître un mixte traction-propulsion, fort éclectique.

1- Patrick FUET (BMW 2002 N° 1) Propulsion

2- Pierre SETTI (Porsche Carrera N° 7) Propulsion

3- Matthieu DANTON (VW Golf GTI N°2) Traction

4- Jérôme PADEY (Golf GTI N° 202) Traction

5- Didier DELEGER (Volvo 66 N° 5) Propulsion

 

Avant tout spectacle et plaisir !

SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Patrick-FUET, second à l’Indice©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

En tout cas, le spectacle avait été pimenté en fin de soirée par une dernière manche sprint très disputée et au cours de laquelle, deux pilotes Suisses s’étaient vus applaudir par tous les gens du milieu pour leurs passes d’armes époustouflantes.

Bien évidemment, nous avons tenu à les rencontrer.

Christophe Portmann, comme Laurent Metral, deux copains du Valais, adorent rouler sur la glace. Le premier contrôleur en construction mécanique affûte son style de pilotage sur le circuit de Flaine, alors que le second, conducteur de poids lourds dans le civil, est déjà installé dans le sport automobile de manière significative, avec une troisième place au Championnat Suisse des Rallyes en 2012, et quatre saisons en courses de côtes locales.

Les voitures dont ils disposent diffèrent également, sensiblement.

 

 


SPRINT HIVERNAL de SERRE CHEVALIER – Laurent METRAL un redoutable attaquant © HAASE FOTO CLASSIC.

 

Laurent fait confiance  à sa Ford Sierra à propulsion et ses roues à gros clous, tandis que Christophe compte sur sa Mazda 4 roues motrices, à clous moyens pour faire la différence.

Lors de cette manche d’anthologie, la Ford jaune N°42, et la Mazda rouge N° 49, s’en donnèrent à cœur joie en glissades, appels et contre appels, placements au cordeau et glissades improbablement maitrisées.

 


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-PORTAMANN-un-attaquant-né-©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

 

Le pilote de la Mazda avouait avoir trouvé la recette en modifiant la pression de ses roues, entre l’avant et l’arrière et s’être vraiment senti à l’aise sur cette piste magnifique.

Laurent Metral connaissait parfaitement les réactions de sa Ford et gardait la tête froide pour résister aux assauts de son copain, un peu fougueux mais ‘ô’ combien talentueux.

3 manches d’Endurance le dimanche.

SPRINT HIVERNAL de SERRE CHEVALIER Pierre SETTI le vainqueur à l’Indice© HAASE FOTO CLASSIC.

 

Ces épisodes de bagarres connues dans les manches Sprint, allaient se reproduire dans les trois manches d’Endurance, à effectuer en quinze minutes, au cours desquelles les cinq meilleurs tours chronométrés étaient retenus.

Comme en RallyCross, un passage par la chicane devait être effectué, permettant ainsi aux pilotes de se sortir de bouchons ou embouteillages éventuels.

On assista à nouveau à de très belles prestations de la part des pilotes, ravis d’accumuler du temps de roulage  sur une piste encore magnifique malgré les assauts du soleil. Entre les manches les techniciens du circuit se mirent en quatre pour retarder les outrages du rayonnement généreux.

Dans les écuries visant le Classement à l’Indice, les stratèges avaient sorti les calculettes afin de propulser leurs champions vers les premières marches du podium.

Ce fut un coup réussi pour Pierre Setti et sa Porsche Carrera N° 7, vainqueur devant Patrick Furet et sa BMW  2002 N°1 et Jérôme Padey sur sa Golf N° 202.

 


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Philippe-SOLAIRE-second-au-Scratch©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

Pour le Scratch, à l’œil  et à l’oreille tout le monde avait bien compris que sur la BMW 325 N°251, Julien France ne laisserait le soin à personne de monter sur la première marche du podium. Philippe Solaire sur une autre BMW 325, N°51, prenait donc la deuxième place devant Valter Mauricio  sur la Mazda  323, la N° 44.

Nous ne pouvons pas passer sous silence la petite contrariété d’Antoine Milesi, qui terminait une manche d’Endurance en mettant sur le toit sa 4 chevaux 4 roues motrices, alors qu’il allait réussir à ‘sauter d’un coup’ deux autres concurrents.

 

SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-MILESI-la-grosse-attaque-avant-de-finir-sur-le-toit©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

Au moment de la Remise des Prix effectuée dans une ambiance chaleureuse, ce sont tous les pilotes qui tenaient à féliciter l’Équipe du Circuit pour la qualité de piste et l’efficacité de l’action des Commissaires. L’on entendait déjà de nombreux « à l’année prochaine ».

Les classements détaillés se trouvent en suivant ce lien :

http://www.mragnotti.com/

 

Paroles des vainqueurs.


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Les-trois-vainqueurs-au-Scratch avec Julien FRANCE sur la plus haute marche- ©HAASE-FOTO-CLASSIC

 

Julien France, vous êtes un habitué de Serre Chevalier ?

« Cela fait la cinquième année que nous venons avec mon ami Philippe Solaire. Nous avons été attirés ici par Jérémie Durville. Nous avons acheté une vieille BMW 325 i à la casse, que nous avons bricolée et améliorée. Nous avons maintenant une auto très performante et surtout, c’est un grand plaisir ici. En effet, chaque année Julien Laurent nous fait une piste magnifique et nous ne boudons pas notre plaisir à venir. En plus, c’est d’autant plus sympa puisqu’on finit par être performant ! »

Vous gagnez en Scratch, c’était le but de la manœuvre ?

« J’ai gagné le scratch l’an dernier, nous avions fait le record du tour à la Ronde Hivernale. Oui, nous souhaitions la victoire. Ce qui compte pour nous ici c’est pourtant plus la convivialité que la performance; on s’amuse beaucoup entre nous. Finalement on se fait des amis parmi les autres concurrents, tout en assouvissant notre passion de la glace. »

Vous roulez sur d’autres compétitions ?

« Oui, je roule en Rallye Terre, au Championnat de France avec une C2 R2 Max. J’ai par ailleurs un objectif spécifique cette année : aller disputer le Rallye de Finlande, au mois d’août. »

Nous vous avons vu souvent ici, Pierre Setti votre objectif était de gagner à l’Indice ?

« Oui, depuis 2003 je dispute deux à trois épreuves ici à Serre Chevalier. J’ai déjà gagné la Coupe *DAF, la Ronde Hivernale, mais jamais le Sprint. J’avais collectionné les podiums. »

Vous avez eu le temps de mûrir une stratégie ?

« Oh, il n’y pas vraiment de stratégie. La voiture est bonne, là j’avais des pneus récents et la seule stratégie c’est d’essayer d’être propre, de ne pas sortir. La stratégie a été de savoir s’adapter à l’état de la piste. Hier soir par exemple, j’ai été obligé de lâcher un peu le pied pour ne pas toucher. Par contre ce matin je me suis refait. La piste était belle, là j’ai foncé et j’ai mis 300 points à mon concurrent direct pour la victoire : Patrick Fuet et sa BMW 2002.»

Vous ne roulez d’ailleurs que sur la glace ?

«Je fais des rallyes dans le Sud de la France, en VHC ou VHRS avec la Porsche ou la 104 ZS. »

 

SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Les époux LAURENT, des organiateurs heureux©HAASE-FOTO-CLASSIC

 

Pour clore ce week-end, nous échangeons avec Julien Laurent, le fils de Claude, le créateur du Circuit et surtout pilote d’Usine… DKW et *DAF ensuite, donc il a de qui tenir pour être le parfait organisateur fort avisé de toutes ces épreuves hivernales, débutées par un premier original happy new year, le 31 décembre dernier, suivi de la Ronde Hivernale, des Coupes *DAF et 1041 ZS, des ’12 Heures sur Glace’ et du Trophée Andros.

Alors Julien, quelle conclusion tires-tu, après ces deux jours de glisse intensive ?

« C’est une vraie réussite, je pense. Ce qui compte avant tout pour moi, c’est que nous sommes là pour donner du plaisir. Quand les pilotes me disent comme ce soir, on s’est régalé, et bien c’est effectivement réussi. À mon avis, le classement c’est presque secondaire, moins pour les pilotes, évidemment. Le Sprint hivernal c’est une épreuve où l’on autorise les gros clous. On sait qu’il y a des amateurs pour cela, je crois qu’on est le seul circuit en France sur glace à pouvoir accueillir ce genre d’épreuve. Le Sprint leur est destiné. »

Par contre le challenge technique de la glace était-il facile à tenir ?

« Oui c’est une vraie exigence, mais nous n’avons pas 45 ans d’expérience de la glace pour rien. Pour la glace il faut bien savoir que c’est la Météo qui commande beaucoup de choses et qu’il faut savoir anticiper. Nous avons eu la chance d’avoir une première période hivernale assez froide, mais sans neige. Nous avons produit pendant plus de 4.000 m3 de neige durant 22 nuits avec nos deux canons à neige. Après on sait faire. »

 

SPRINT-HIVERNAL de SERRE-CHEVALIER-Une belle image de la vallée©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

 

On se souvient que nous avions donné l’alerte quand les épreuves du ‘Circuit de Serre Chevalier’ étaient menacées par des écologistes mal avisés.

Le respect strict des normes environnementales et les contrôles effectués, ont conduit la Préfecture des Hautes Alpes à accorder l’an dernier une autorisation pour quatre ans d’organisation d’épreuves et le fonctionnement de l’École sur Glace.

Tous les participants à ces épreuves se félicitent de pouvoir rouler dans ces super conditions à ‘Serre Chevalier’ et l’ont exprimé avec force lors de ces deux jours sur la glace.

Nous avons tous entendu que certains pilotes invitaient même la FFSA. à venir prendre sur les bords de la Guisane, des leçons d’organisation !

 

Alain MONNOT

Photos :
Alain MONNOT et François HAASE

SPRINT-HIVERNAL de SERRE-CHEVALIER-Les concurrents pendant la Remise des Prix©-HAASE-FOTO-CLASSI


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Un-ballet-glacé©-HAASE-FOTO-CLASSIC


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Chaud, chaud entre PORSCHISTES©-HAASE-FOTO-CLASSIC


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Défilé-nocturne©-HAASE-FOTO-CLASSIC


SPRINT HIVERNAL de SERRE CHEVALIER – On est là pour le plaisir © HAASE FOTO CLASSIC


SPRINT HIVERNAL de SERRE CHEVALIER – Des concurrents parfois dans tous les sens© HAASE FOTO CLASSIC


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Adrien-GIRARD-Moniteur-à-SERRE-CHE©-HAASE-FOTO-CLASSIC


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Nicolas-MICHEL-à-l’aise-au-volant-de-sa-R5-GT-Turbo©-HAASE-FOTO-CLASSIC


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Une-MAZDA en évidence©-HAASE-FOTO-CLASSIC.

 


SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Les-VW-aussi-de-la-partie©-HAASE-FOTO-CLASSIC

 

SPRINT-HIVERNAL-de-SERRE-CHEVALIER-Pierre-SETTI-un-habitué-et-vainqueur-à-l’Indice©-HAASE-FOTO-CLASSIC.

Sport

About Author

gilles