ANNULATION DU ‘GRAND PRIX DE FORMULA e’ DE BRUXELLES 2017.

 GP de FORMULA e 2017 : BRUXELLES SE RETIRE

 

Le plateau du Heysel initialement prévu pour le GP de FORMULA e de Bruxelles-E-© Manfred GIET.

 

Ce qui aurait du être un bel évènement dans la Capitale Européenne, Bruxelles, l’e-Prix de la Formula e et fixé au 1er juillet prochain, n’aura finalement pas lieu!

Tel  en a décidé le gouvernement régional Bruxellois lors de son dernier conseil ministériel en date du 27 janvier.

Ce qui semblait être chose acquise depuis mi-2016 est désormais remis en question suite à la division du gouvernement régional Bruxellois comme l’a indiqué le Ministre, Président du Gouvernement Régional de Bruxelles-Capitale, Rudi VERVOORT.

Deux arguments ont été déterminants dans cette décision, avec d’une part un problème de mobilité et d’autre part un problème de nuisances sonores au niveau du Parc Elisabeth, l’endroit où le tracé était prévu dans le quartier de Koekelberg.

Le Ministre  de la Mobilité, Pascal SMET, a fait savoir qu’à la date du 1er juillet, qui coïncide avec le départ en vacances vers la Côte Belge, il n’était pas possible de fermer, comme c’était prévu, le Tunnel Leopold II, jouxtant le site du quartier de Koekelberg et que en raison des nuisances sonores que provoquerait le trafic en surface, ce site est inapproprié !

Mais alors pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour constater une telle évidence ?

Initialement, cette Formule de monoplaces électriques et qui rencontre un succès croissant dans beaucoup de capitales ou métropoles mondiales, aurait du avoir lieu sur le plateau du Heysel, au pied du célèbre Atomium mais pour des questions budgétaires liées au ré-surfaçage des rues où la Formule-e aurait du serpenter et la concomitance d’un festival de Musique au même endroit à cette date, les promotteurs s’étaient rabattus sur le site voisin du Parc Élisabeth.


Jean-Michel-MARTIN-Ford-Sierra-Cosworth au meeting de Bruxelles en 1988-©-Manfred-GIET

 

Au plateau du Heysel se sont déjà déroulé quatre épreuves de monoplaces entre…  1949 et 1962 avec des victoires pour VILLORESI (1949), BRABHAM (1960-1961) et MAIRESSE (1962) tandis qu’en 1988, une épreuve du Championnat de Belgique pour voitures de Tourisme a également été disputée au pied du célèbre Atomoium.

Mais voilà,pour pouvoir mettre sur pied  une telle épreuve dans la capitale Européenne, il faudra passer par des qualifications, non seulement sur la piste, mais aussi au niveau des méandres politico-linguistico-administratifs dont la Belgique est souvent en Pole Position !

 

LHôtel-de-Ville-de-Bruxelles-©-Manfred-GIET

 

Et en la matière, Bruxelles n’est pas en reste avec ses interminables problèmes de tunnels fermés pour cause de restauration, un Ring constament bouché en permanence, les nuisances sonores de l’aéroport national en attente dans l’attente de solutions à long terme, ou encore la construction du nouveau stade du Heysel qui se fait attendre par les sportifs comme St-Nicolas pour les enfants !

 


Jérôme-DAMBROSIO-le-seul-représentant-Belge-en-Formule-e-©-Manfred-GIET

 

Suite à cet échec au niveau des négociations et même si les instances politiques Bruxelloises ont demandé le report du GP-e de BRUXELLES à 2018, il reste à espérer que pour avoir une chance d’organiser au Royaume de Belgique, une manche pour monoplaces électriques, il ne faille pas peut-être aller voir chez Scalextric

En attendant, Jérôme D’AMBROSIO, le seul représentant Belge au niveau de la Formule-e devra encore attendre avant de pouvoir rouler devant son public.

Wait ans see…

Autonewsinfo vous tiendra informé de la suite.

 

Manfred GIET

Photo :
Publiracing Agency

 

L’ATOMIUM : L’emblème-de-Bruxelles-©-Manfred-GIET.

 

Formule E

About Author

gilles