ROSS BRAWN DE RETOUR AU SOMMET EN F1, APRÈS LE DÉPART DE BERNIE ECCLESTONE.

 

ROSS BRAWN

 

Le 23 janvier 2017 restera certainement une date gravée dans l’histoire de la F1.

La mise a pied du grand manitou, Bernie ECCLESTONE, qui pendant plus de quatre décennies à présidé à la destinée de la catégorie reine du Sport-Auto, a en effet provoqué un véritable séisme au sein du cosmos qu’est devenue la F1..

Lui qui en un plus de 40 ans de règne, a fait passer les Teams engagés de simples  garagistes à de hautes écoles polytechniques, vient d’être proprement limogé !

Qu’il soit remplacé tôt ou tard en raison de son grand âge, il a en effet 86 ans, tombait sous le sens.

Quant à la manière, il faudra repasser !

Maintenant que la page est tournée, son successeur a été rapidement trouvé afin de continue à faire tourner la boutique, car dans à peine deux mois, la saison 2017 prendra déjà son envol.

Et si jusqu’à présent le grand maître d’œuvre, Bernie ECCLESTONE, règnait seul sur l’empire de la F1, dorénavant c’est un trio qui prendra le relais.

Comme l’a annoncé Chase CAREY, le Boss de son groupe éponyme, son compatriote Sean BRATCHERS sera responsable des opérations commerciales tandis que que le rôle de responsable stratégie et développement sera dévolu à une figure bien connue de la F1, le Britannique Ross BRAWN.

 


-Ross BRAWN-il revient en F1 par la grande porte-© Manfred GIET-.

 

 

L’ancien patron technique des équipes BENETTON, FERRARI, HONDA RACING, BRAWN GP et MERCEDES, avait déjà joué un rôle important comme conseiller lors de la reprise du FORMULA ONE GROUP, sous contrôle de CVC. CAPITAL PARTNERS depuis 2006, par le groupe américain LIBERTY MEDIA dirigé par le Président Directeur Général, Chase CAREY et qui vient de  nommer Ross BRAWN, Directeur technique et sportif de la F1..

Pour ce brillant ingénieur de 62 ans, originaire de Manchester, il s’agit en l’occurrence d’une fameuse promotion alors qu’il était parti à la retraite depuis 2013, pour se consacrer à ses deux hobbies favoris, la culture des roses et la pêche à la mouche !

 


Ross-BRAWN-Jeune-ingénieur-dans-les-années-80©-Manfred-GIET

 

Ross BRAWN est venu au sport-auto un peu par hasard, puisqu’après ses études d’ingénieur, il a d’abord travaillé comme chercheur dans  le domaine nucléaire au Centre de Recherche d’Harwell dans l’Oxfordshire.

Ce n’est qu’en 1976 qu’il changea complètement d’orientation en se profilant dans le milieu du Sport de Compétition Automobile, d’abord au bas de l’échelle chez MARCH ENGINEERING en F3, avant de rejoindre le Team de Frank WILLIAMS, toujours en tant que simple  mécanicien.

En 1985, il quitta le Team WILLIAMS, où de mécanicien, il était passé au stade d’aérodynamicien, pour rejoindre le Team anglo-américain FORCE BEATRICE de Carl HAAS, qui l ‘enrôla afin de faire progresser l’aérodynamique de la LOLA THL 1 d’Alan JONES, une aventure qui n’alla cependant pas au-delà de fin ’86, suite au retrait de l’écurie dirigée par Carl HAAS.

BRAWN se retrouve alors chez ARROWS en remplacement de ses designers Dave WASS (co-fondateur) et Gordon COPPUCK, où il est alors chargé de dessiner et de développer la nouvelle ARROWS A10 d’Eddie CHEEVER et Derek WARWICK pour la saison 1987.

 


Ross BRAWN chez Tom-WALKINSHAW en 1992-©-Manfred-GIET

 

Grâce à ses conceptions chez ARROWS, où il mit en lumière ses trois réalisations A10-A10B et A11, il tomba sous le charme de Tom WALKINSHAW (TWR) en 1989 pour prendre en charge le programme JAGUAR en Championnat du Monde des Sports-Protos du Groupe C.

Sa meilleure réalisation à cette époque restera sans conteste la fameuse JAGUAR XJR-14 de la Saison ’91, aux couleurs fuschia, qui permit à Theo FABI d’empocher le titre de Champion du Monde des Conducteurs tandis que TWR-JAGUAR remportait celui des Constructeurs.

La JAGUAR XJR-14 était une véritable F1 habillée d’une carrosserie de sport-proto et qui à l’époque suscita pas mal de suspicion de la part de la concurrence, tant cette voiture exceptionnelle avait dominé les débats.

Fin 1991, il accompagna Tom WALKINSHAW chez BENETTON en F1 pour devenir Directeur technique aux côtés du Designer Rory BYRNE et où il put compter sur un certain Michaël SCHUMACHER pour engranger les fruits du travail.

 


Ross-BRAWN avec Michaël-SCHUMACHER-©-Manfred-GIET.

 

Si Michaël SCHUMACHER, qui avait offert deux titres Pilotes et un titre Constructeurs à BENETTON, dirigé par Flavio BRIATORE, le Champion Allemand quitta le Team anglo-italien fin 1995 pour la SCUDERIA FERRARI, où le rejoignirent Ross BRAWN et Rory BYRNE en 1997 pour en faire sous l’impulsion de Jean TODT, un des trios les plus efficaces de toute l’histoire de la F1.

Après un titre remporté en 1999 par SCHUMACHER, le binôme SCHUMACHER-FERRARI s’accapara des titres Pilotes et Constructeurs de 2000 à 2004 sans interruption !

Avec ses sept titres engrangés, Michaël SCHUMACHER décide de prendre sa retraite fin 2006, tout comme Ross BRAWN, tous deux quittant la SCUDERIA ensemble.

BRAWN, qui avait décidé de prendre une année sabbatique, restait toutefois un des ingénieurs les plus convoités dans le milieu de la F1 et lorsque HONDA lui fit une proposition fin 2007, pour s’occuper de la gestion de son nouveau Team, il n’hésita pas longtemps pour refaire surface aux côtés de Nick FRY, une expérience qui ne durera toutefois pas plus qu’une saison à cause du retrait d’HONDA, suite à la crise économique mondiale.

 

La F1 BRAN GP sacrée CHAMPIONNE du Monde en 2009 avec Jenson BUTTON

 

BRAWN eut toutefois l’opportunité de racheter l’Écurie HONDA pour une simple… Livre anglaise symbolique et en faire son propre Team baptisé BRAWN GP, qui sensation, remporta le titre Pilote avec Jenson BUTTON et également celui des Constructeurs.

Du jamais vu et dont HONDA s’en mord encore les doigts actuellement !

Toutefois, fin 2009, Ross BRAWN cède 75 % de ses parts à DAIMLER AG. et AABAR INVESTMENTS pour créer l’écurie revenante MERCEDES GRAND PRIX, où il restera néanmoins comme Directeur et Actionnaire minoritaire tout en faisant sortir Michaël SCHUMACHER de sa retraite en 2010 pour l’attirer chez MERCEDES qui, 19 ans plus tôt, lui avait permis d’accéder à la F1 finançant sa venue chez JORDAN GP.

 

ROSS BRAWN Photo PUBLIRacing

 

Fin 2013, et après que SCHUMACHER se soit retiré définitivement de la F1 en 2012, Ross BRAWN tira également à nouveau sa révérence avant de rebondir, il y a peu dans d’autres fonctions qui devraient en faire à moyen terme un des pions majeurs de la catégorie reine du Sport Auto.

S’il ne pourra pas changer fondamentalement les règles en vigueur d’ici 2020, en raison des accords CONCORDE en cours, il est certain qu’en y apportant sa touche personnelle, la F1 actuelle devrait subir quelques changements radicaux après cette date.

 

Manfred GIET

Photos :
Publiracing Agency et BRAWN

 

 

Ross-BRAWN, a véritablement collaboré à relever FERRARI-©-Manfred-GIET

La F1 BRAWN GP avec Jenson BUTTON CHAMPION du Monde en 2009


-Ross BRAWN Team MERCEDES © Manfred GIET.

Evenements F1 Sport

About Author

gilles