LES VENTES MONDIALES DE RENAULT ONT PROGRESSÉ DE 13,3% EN 2016.

 

En 2016, Renault a vendu 3.182.625 véhicules dans le monde, des chiffres en hausse de 13,3 % !

Selon Renault, ces résultats des ventes  exceptionnelles un «record» lui permettent de de dépasser son concurrent, le groupe PSA. et de devenir ainsi le premier groupe automobile Français dans le monde.

Le constructeur dirigé par le franco-libanais Carlos Ghosn, avec ses marques Renault, Dacia, Mitsubishi et Samsung Motors, a une nouvelle fois bénéficié de la bonne reprise du marché Européen, après les années de crise s’étalant de 2008 à 2013, ses ventes ayant sérieusement augmenté de 11,8 % l’an dernier, pour atteindre 1,8 million d’unités.

En 2016, le groupe Français, qui s’est engagé dans un effort de mondialisation, est d’ailleurs devenu un ‘tantinet’ moins dépendant de ses ventes en Europe.

La preuve, il n’y a réalisé que 56,7 % de ses ventes dont 20 % en France, contre 57,6 % un an auparavant en 2015.

Mais cette tendance s’explique par l’explosion de nombreux  marchés émergents situés dans la zone Afrique, Moyen-Orient et Inde.

En Inde, les ventes ont augmenté de… 145,6 %, à 132.000 unités, naturellement essentiellement grâce à la petite voiture à bas coût, dénommée Kwid, et dont il s’est vendu 105.000 exemplaires !

En Iran, pays où l’embargo ayant enfin été levé, Renault a pu relancer sa production, le groupe annonce déjà une hausse des ventes de 110,7 %, à 108.000 unités.

Du coup, la zone Afrique, Moyen-Orient et Inde, a vu ses ventes grimper de 36,4 %, confortant ainsi sa place de deuxième région commerciale pour Renault, derrière le marché Européen.

Ailleurs, le groupe Renault progresse aussi  dans deux autres zones même si les chiffres sont plus modestes. Tel en Turquie (+ 4,4 %), mais qui progresse de 2,3 %, à 364.000 unités.

La région Amériques qui comprend l’Amérique du Sud et le Mexique, se contente d’une hausse vraiment infime de 0,1 % des ventes.

Renault indique que la marque résiste aux difficultés économiques de plusieurs pays dans cette zone, rappelant que le marché automobile y a chuté de 4,1 % en 2016.

Comme au Brésil, marché qui avait atteint le deuxième rang au classement du groupe Renault en 2015, et qui a soudainement dégringolé jusqu’au sixième rang, même si les ventes de la firme Française ont augmenté de 0,2 %.

Du côté de la région Asie-Pacifique, Renault se porte bien avec de bons résultats :

+ 34,5 %, à 167.000 unités, dont 35.000 en Chine avec + 50,8 %.

Rappelons que le groupe Français en Chine, premier marché mondial, n’y a inauguré sa toute première usine qu’il y a un an, où elle fabrique actuellement des véhicules de loisir, les modéles Kadjar et Koleos.

Enfin pour 2017, les responsables de Renault prévoient une progression des ventes et des parts de marché en Europe et à l’International.

Estimant la croissance du marché automobile mondial entre 1,5 % et 2 % cette année, le chiffrant à 2 % en France et en Europe, à 5 % en Chine et à 8 % en Inde.

 

Aurélie ELBAZ

Photo :
AutoNewsInfo

Economie

About Author

gilles