‘MOTOGP.’ 2017 : CHEZ YAMAHA, LE BLEU FONCÉ VA FONCER !

 

Les M1 2017 de Rossi et Vinales, présentées ce matin à Madrid, seront d’un bleu légèrement plus foncé, comme les motos de WSBK. et d’Endurance en fait.

On constatera que la surface du M de ‘Movistar’ a augmenté, la compagnie espagnole de Téléphonie est le sponsor principal et a peut-être rajouté un peu de monnaie… ?

 

 

D’ailleurs, la longueur du discours de Luis Gilperez, le boss de ‘Movistar’, va un peu dans le même sens, sur cette cérémonie un poil longuette et chronométrée au millième de seconde, le monsieur qui amène des sous s’est un peu laissé aller et personne n’est intervenu pour raccourcir…

Aucune vraie info, les moteurs font plus de 240 cv, les motos pèsent 157 kg, prennent 60 degrés d’angle et dépassent les 350 km/h…

Le boss japonais de Yamaha Motorsports Tsuji a quand même dit que la M1 de 2017 sera très facile en manœuvrabilité, ce qui a toujours été une des forces de la marque, mais quand le présentateur anglais Dylan Grey, journaliste de MotoGP TV, lui a demandé ce qu’il en était de la question qui taraude tous les pilotes de toutes les marques, la ré-accélération en sortie de courbe, motus… !

 

 

Rossi a dit que Vinales est très rapide et qu’il espère aller encore plus vite que lui, ce n’est pas forcément un scoop.

Non, la seule nouveauté est vraiment le look des motos, et bien sûr ce qu’il ya sous le carénage mais ça, tintin, on verra fin janvier à Sepang, lors de la première salve de la guerre 2017 si ça marche comme tout le monde l’espère…

La combarde de Rossi sera un peu plus claire que celle de Vinales, les gants de Valentino et son casque sont jaunes, chez Vinales on est sur du rouge comme ça, s’ils sont en tête d’un GP, ou pourra voir qui est qui, même s’il pleut…

 

JARVIS, VINALES, TSUJI, GILPEREZ,ROSSI, MEREGALLI

 

La conférence s’est tenue en anglais et en espagnol, sont venus sur scène, outre les pilotes, Tsuji et Gilperez, Lin Jarvis et Massimo Meregalli qui sont les boss sur le terrain.

Petit clip sympa pour finir sur les mécanos des deux pilotes en vacances, on fait du golf, du ski nautique (probablement sous les tropiques ?), du VTT., de l’Enduro et Ansiau, le mécano belge de Rossi, qui reconnaît qu’il ne supporte pas de ne rien faire, gâche du ciment pour construire chez lui.

Rendez vous à Sepang !


Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Yamaha

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis