PETERHANSEL FILE VERS SA … 13ème VICTOIRE SUR LE DAKAR MALGRÉ LA NOUVELLE VICTOIRE D’ÉTAPE DE LOEB.

 

Dernière occasion ce vendredi pour les concurrents de faire la différence avant un sprint final samedi. Le début de spéciale est marqué par les dernières dunes de la région de San Juan alors que la fin d’étape en direction de Cordoba fait la part belle à des pistes rapides qui conviennent parfaitement aux pilotes venus du rallye. Une dernière session d’attaque maximale, une dernière occasion de s’assurer une place sur le podium final…

Ce vendredi sur le Dakar, dans le baquet de leur 3008 DKR Peugeot, la paire Sébastien Loeb et Daniel Elena, remporte la 11éme et avant-dernière étape mais avec seulement … 18 petites secondes d’avance sur leurs équipiers, le duo formé de Stéphane Peterhansel et Jean Paul Cottret qui désormais semble avec 5’32 d’avance, assurer de décrocher ce samedi la victoire, à Bueno-Aires, l’ultime spéciale ne développant que  kilomètres!

Une distance insuffisante pour creuser un tel écart…

 

DAKAR-2017-Le-3008-DKR-PEUGEOT-de-Seb-LOEB-et-Daniel-ELENA-ce-13-Janvier

 

Avant de remporter ce jour, sa quatrième victoire d’étape, entre San Juan et Rio Cuarto en Argentine, Sébastien Loeb, n’a pas trainé, signant donc le meilleur chrono de la spéciale aprés avoir parcouru les 292 km en 3 h 21’15.

Mais le très expérimenté ‘ Mister Dakar’ Stéphane Peterhansel, son coéquipier chez Peugeot, et leader depuis l’étape d’hier jeudi, où Loeb a visiblement perdu le Dakar après avoir ‘ jardiné ‘ cherchant les points de passages obligatoires, perdant ainsi hélas de précieuses minutes et sa place en tête du Dakar, Peter donc est parvenu à limiter les dégâts ce vendredi réussissant à ne concéder que 18 infimes secondes, face au nonuple Champion du Monde des Rallyes WRC.

 


DAKAR 2017 Le 3008 DKR PEUGEOT de PETERHANSEL- COTTET le 13 Janvier.

 

Peterhansel conserve donc, à la veille de l’arrivée à Buenos Aires, une solide avance de 5’32 », laquelle devrait largement lui suffire pour s’imposer pour la 13éme fois dans l’épreuve créée par le regretté Thierry Sabine en 1978, la septième en auto.

Peter renouvelant avec on fidle navigateur Jean Paul Cottret, leur victoire de l’an dernier et offrant ainsi à Peugeot un second succès  consécutif au Dakar que la firme Sochalienne avait déjà gagné à la fin des années 80 avec les inoubliable 205 T 16 et 407 T16.

 

DAKAR 2017 Jean Paul COTTRET préparant son road book dans le 3008 DKR N°300.

 

Cette année avec ses nouveaux 3008 DKR, l’écurie Peugeot va même signer un  sensationnel triplé, car derrière les tandems Peterhansel-Cottet et Loeb-Elena, c’est un autre équipage de la ‘ Dream-Team, celui que forme les deux anciens motards, Cyril Despres et David Castera qui occupe la 3ème place mais avec 32’54 de retard sur la 3008 au commandement.

 

DAKAR 2017 Orlando TERRANOVA Team MINI X Raid

 

Ce vendredi, c’est l’Argentin Terranova qui complète le podium de la spéciale au volant de sa Mini X Raid à 6’37 devant le Toyota Hilux Overdrive du sud-Africain Giniel de Villiers, 4éme à 7’01, une seconde Mini, celle de l’Emirati  Yased Al Rajhi se classant cinquième à 7’25. Précédant le 3éme 3008 DKR de Cyril Desprez qui pointe lui à 7’32

Un mot encore pour préciser que ce samedi, la 12éme et dernière étape, mènera les rescapés de Rio Cuarto à Buenos Aires. Sur un parcours, long de 786 km dont 64 km de spéciale. On l’a dit trop court pour bouleverser les classements.

 


DAKAR-2017-Giniel-de-VILLIERS-TOYOTA-Hilux-OVERDRIVE

 

Ce samedi matin Peterhanel s’élancera donc avec 5’32 d’avance sur Loeb, 32’54 sur Desprez, 1h15’41 sur le Toyota Hilux de Nani Roma, 1 H49’37 sur l’autre Toyota Hilux de Giniel de Villiers, 1 H 51’40 sur la 1ère des Mini John Copper X-Raid de Terranova, 4 H 1’58 sur la Mini All 4 du Polonais Przygonski et 4H 22 ’42 sur le 3008 DKR du Champion du Monde d’Endurance et vainqueur des ’24 Heures du Mans’, le Français Romain Dumas, brillant huitième, lui qui a servi parfois d’assistance rapide à la Dream-Team Peugeot !

 

DAKAR 2017 Orlando TERRANOVA Team MINI X Raid

 

Quant au Finlandais Mikko Hirvonen, longtemps aux avants-postes, l’ancien Vice-Champion du Monde des Rallyes, se retrouve désormais au 13ème rang à 5 Heures 54’46 avec sa Mini X-Raid ! Devancé par un autre spécialiste des rallyes WRC, le Tchèque Martin Prokop, le pilote du Ford Ranger.

Un mot encore pour préciser que ce samedi, la 12ème et dernière étape, mènera les rescapés de Rio Cuarto à Buenos Aires. Sur un parcours, long de 786 km dont 64 km de spéciale. On l’a dit trop court pour bouleverser les classements.


DAKAR 2017 PETERHANSEL et LOEB les deux leaders.

 

L’expérience et la fougue. Le feu et la glace. Depuis quelques jours, les participants au 39ème Dakar n’ont d’yeux que pour un duel, celui opposant deux de pilotes de la ‘Dream-Team’ Peugeot, Stéphane Peterhansel face à Sébastien Loeb.

Face à face, le natif de Vesoul, 12 victoires sur le Dakar au compteur et l’Alsacien, un des meilleurs pilotes de rallye de l’histoire (9 titres mondiaux) et si avide de découvrir de nouvelles disciplines comme les conquistadors exploraient de nouveaux territoires.

 

DAKAR 2017 – Le TOYOTA Hilux OVERDRIVE de Nani Roma. 1er derrière les trois PEUGEOT

 

Dans ce duel aussi chaud bouillant que l’atmosphère ambiant, «Mister Dakar» avait pris les commandes du Général jeudi soir avec 5 minutes 50 secondes, face à Sébastien Loeb, bénéficiant de secteur hors-piste favorable à son expérience.

Ce vendredi, il n’y avait plus que 292 km pour faire la différence. Une ultime explication, au cœur de la poussière et un mano-à-mano intense et passionnant.

Au terme du premier secteur de la spéciale, Sébastien Loeb reprend 2 minutes 56 secondes à son aîné. Après un long secteur de neutralisation, place à la deuxième explication.

L’Alsacien s’élance mais hélas crève dès les premiers kilomètres.

 

LOEB a crevé avec son PEUGEOT 3008 DKR… la poisse !

 

Il nous raconte :

«À cet instant, on savait que c’était foutu. On avait vraiment espoir de s’imposer mais ça n’a pas duré longtemps. Après, ça a été une belle bagarre avec Peterhansel ».

Et il précise alors :

« J’ai pris une pierre comme on en prend mille ! Et là je m’arrête, je change la roue et Stéphane passe. Après on a attaqué un peu dans le sinueux, et à partir du moment où c’était poussiéreux, dans les champs, on a lâché. C’est la vie, on peut rien y faire, c’est comme ça. Cela fait deux jours qu’on avait le couteau entre les dents pour essayer de grappiller du temps. Il fallait bien que la bagarre se termine. Les écarts sont quand même trop grands maintenant, j’ai déjà lâché dans celle-là, on ne peut pas faire grand-chose.»

«Mister Dakar», lui, n’a jamais été aussi proche d’une treizième victoire sur le Dakar. Mais il reconnaissait que son succès est lié à de ‘petits détails’:

« Ça tient à pas grand-chose, même si nous avons désormais une avance assez confortable. On va rouler vite et propre en espérant qu’il ne se passe rien demain, lors de la dernière étape. »

 

SAM SUNDERLAND FILE VERS LA VICTOIRE EN MOTOS


DAKAR 2017 La KTM de SAM SUNDERLAND qui file vers la victoire finale.

 

Chez les motos, le leadership est plus assumé, et surtout moins contestable. Sam Sunderland, si prudent dans ces prises de parole, l’est tout autant sur la piste.

Le pilote KTM concède 9 minutes 25 secondes sur Joan Barreda Bort, le vainqueur du jour et, surtout, conforte sa place de leader au général.

Hors ennuis mécaniques, c’est lui qui devrait avoir l’honneur de succéder à l’Australien Tobby Price qui a malheureusement trop tôt abandonné cette anne, au palmarès du Dakar.

Sam Sunderland qui lâchait en souriant: « J’ai 30 minutes d’avance, je préfèrerais avoir 3 heures, mais c’est beaucoup mieux que 30 secondes »


DAKAR 2017 La YAMAHA du Français Adrien VAN BEVEREN

 

 

Derrière, tout est encore jouable pour la dernière place du podium. Si l’Autrichien Matthias Walkner a conforté sa seconde place en assurant ce vendredi, se classant 10ème de l’étape du jour, le Français Adrien Van Beveren pilote Yamaha et l’Espagnol Gerrard Farres qui roule KTM, se disputent la 3ème place.

Le duel est là aussi  intense, les deux pilotes multipliant les prises de risques. A l’arrivée de la spéciale, le Nordiste devance au général de 12 secondes son adversaire.

Sauf qu’il apprend rapidement être sous la menace d’une pénalité pour ne pas avoir respecté une limitation de vitesse (54 km contre 50 km). Dépité à son arrivée au bivouac, il est effectivement pénalisé par les commissaires de course et retrouve la 4éme place au général.

Le coup dur du jour

DAKAR-2017-Xavier-de-SOULTRAIT-le-13-Janvier.

 

Longtemps 6ème du Général, Xavier de Soultrait a vécu une terrible fin de Dakar. Après s’être égaré hier et avoir perdu près d’une heure, le Français qui ambitionnait la victoire en début de rallye a trainé un problème moteur sur sa Yamaha toute la 2e partie de journée et perdu plusieurs heures. Il chutera ce soir au-delà de la 20ème place au classement général.

Le palmarès se dessine aussi en cette avant-dernière journée chez les quadistes avec la deuxième victoire consécutive pour le Russe Sergey Karyakin et son Yamaha, qui compte désormais 1 heure 16 minutes 24 secondes devant Ignacio Casale, également au guidon d’un Yamaha. À noter que les Yamaha trustent les cinq premières places au général!

Il reste on l’a dit désormais 64 km de spéciale à parcourir autour du bivouac de ce jour, à Rio Cuarto, avant une longue procession jusqu’au podium finale à Buenos Aires, où seront célébrés les héros du Dakar 2017.

 

Antoine GRENAPIN

Photos :
ASO DPPI – PEUGEOT RED BULL

 

DAKAR 2017 – Le 3008 DKR de Cyril DESPREZ et David CASTERA le 13 Janvier, qui complète le triomphe de la DREAM -TEAM PEUGEOT  avec trois 3008 DKR aux trois premières places

 

Rallye-Raid

About Author

gilles