AFRICA RACE 2017 : LA VICTOIRE DE VASILYEV ET LE GRAND ALBUM DU VOYAGE D’ALAIN ROSSIGNOL ET JORGE CUNHA …

SAINT LOUIS DU SÉNÉGAL

 

Voilà, on s’est levés à l’aube pour prendre la route de Dakar et c’est le dernier road book de L’Africa Race 2017 avec le dernier briefing de René Metge.

 

SAMEDI 14 JANVIER 2017
SAINT LOUIS / DAKAR

Etape : 292 km
Liaison SAINT LOUIS / NIOKHOB

Secteur Sélectif NIOKHOB / LAC ROSE : 22 km

« Liaison LAC ROSE / DAKAR : 40 km

 

« Après une dernière nuit sous le sublime ciel étoilé du Sénégal, les finishers de l’AFRICA ECO RACE 2017 s’élanceront à l’aube dans l’ultime liaison vers Niokhob, village en bordure de l’Océan Atlantique. Le traditionnel départ en ligne sera donné sur la plage. Un moment unique et la dernière occasion de lâcher les chevaux de son véhicule pour tenter de s’imposer une dernière fois. Les 22 derniers kilomètres de spéciale sonneront comme une récompense et même, pour certains, comme une délivrance. Le podium dressé sur les bords du Lac Rose sur lequel tous les héros de cette 9ème édition recevront leurs trophées devrait être, une fois encore, le théâtre de beaucoup d’émotion et de joie. »

 

 

LA DER POUR GOMEZ

GOMEZ,ENFIN!

 

Cette dernière spéciale a été gagnée par Ullevalseter , neuf secondes devant Sella et deux minutes devant Ceci, rien n’a donc changé au classement général.

En auto non plus, Vasilyev est donc bien vainqueur de cette édition 2017 et de loin puisque tous ses adversaires ont été victimes de pépins, ce dernier jour est gagné par Guillaume Gomez, il le mérite depuis qu’il se bat devant, la preuve d’ailleurs, il termine quatrième au général, derrière Housieaux, qui est sur le podium et vainqueur en deux roues motrices.

C’est d’ailleurs la journée des buggies, Thomasse deuxième, Sabatier trois, Housieaux quatre, il faut arriver au cinquième pour trouver un 4X4, celui de Szalay.

Vasilyev a joué la prudence, et s’est payé le luxe de finir vingt et unième de cette ultime spéciale, gardant évidemment la victoire au général devant Zapletal et Housieaux.

En camions, Karginov est dix au scratch et cinq au général, ce qui est bien mais il a eu quelques difficultés ces derniers jours, il pouvait faire encore beaucoup mieux.

Les images de la plage et du Lac Rose demain, les impressions du chef demain, voilà d’abord la galerie du souvenir de nos amis photographes…

Et aussi quelques statistiques qui tapent fort!

Les résultats de la journée et du rallye sont en fin de papier

 

 

Les chiffres du rallye qui montrent que la vraie aventure est ici et pas ailleurs.  

KILOMETRAGE TOTAL SPÉCIALE : 3812 km

KILOMÈTRAGE TOTAL LIAISONS : 2242 km

KILOMÈTRAGE TOTAL GÉNÉRAL : 6054 km

 

 

 

Voilà, en attendant les photos traditionnelles de la plage et du Lac Rose, j’ai passé la journée à plancher sur un tri de tout ce que m’ont envoyé Alain Rossignol et Jorge Cunha, les photographes d’AUTONEWSINFO,qui sont aussi les photographes officiels du rallye et qui peuvent à ce titre, de temps en temps, bénéficier d’une place en hélico, ces clichés sont donc pris du sol ou des airs.

Le principe est donner envie de partir, puisque tout cela les concurrents l’ont vu.

Pas forcément sous cet œil là, mais ils l’ont vu.

Maintenant c’est à vous, spectateurs privilégiés d’en profiter.

Si ces clichés vous intéressent pour faire rêver vos murs et vous rappeler bon le sable chaud, pas de problème, l’adresse: desertrun@aol.com

 

D’abord quelques actions individuelles, sur le thème « Votre Everest est haut et loin mais il est possible. » 

PAOLO CECI

 

Une phrase de Paolo Ceci va lancer la série des actions individuelles.

Il a roulé sur une grosse Africa Twin, fille spirituelle des motos qui ont mené Cyril Neveu et Gilles Lalay à la victoire au vrai Dakar , il a gagné la dernière spéciale malgré un vent démentiel qui bloquait la visi à moins de 50 mètres, le tout en chutant pour éviter une auto sur la piste, et affirmait à l’arrivée que Fabrizio Meoni, double vainqueur du vrai Dakar, qui s’est tué en Mauritanie en 2005, aurait adoré cette course, c’est évidemment celle-là qu’il aurait choisie (sous entendu par rapport à cette triste comédie/parodie qu’est devenu le soi-disant Dakar en allant se perdre dans les cols andins).

Ceci a annoncé qu’il reviendrait donc ici l’an prochain vous ne pourrez être que d’accords en regardant les images qui suivent.

Celle-ci montre que les fameuses dunes ne sont pas simples en baston quand il faut dépasser (Serradori)

Ci-dessous, en revanche, la plénitude absolue de bonheur qu’est le champ de dunes quand le désert est généreux, que l’on y fait sa trace, c’est connu, le plaisir n’a pas d’horizon…

 

 

 

Le plaisir n’a peut-être pas d’horizon mais le haut de la dune non plus, il faut savoir attaquer avec de la vitesse pour passer, pas trop pour ne pas se retrouver cul par dessus tête de l’autre côté.

 

VICTOR KHOROSHATSEV

 

Les camions du désert passent les dunes comme des libellules…

 

MIKLOS KOVACS

 

Autre méthode pour gicler hors de la dune au cas où elle serait peu consentante…

 

 

En fait, l’Everest, on le passe chaque jour plusieurs dizaines de fois…

 

 

Une chaîne de montagnes a de vraies vallées, quand le sable est porteur, c’est du bonheur

 

 

Quand le sable est moins porteur, il faut faire collectif…

 

 

Jaroslav Valtr, sur son Tatra « gros nez », artiste de la dune

 

 

Là il ya un photographe on va essayer d’être beaux…  (Housieaux) Réussi! 

 

Euh là, on en a peut-être fait un peu trop! (Sireyjol)

 

 

 

 

Pardon? Tu me dis que ça fume à l’arrière? Faudra regarder en arrivant au garage…

 

 

Moi, je slalome! (Alexandr Maksimov)

 

 

La loi du camion et en particulier des Kamaz: les chevaux! (Karginov)

 

 

C’est qui ce con qui a écrit dans AUTONEWSINFO que la moto c’est plus facile dans les dunes? 

 

 

Moi j’suis Suisse, j’aime pas faire de la poussière alors je fais des pas de géant… (Rémy Vauthier)

 

Ces images, c’était le rallye vu de près.

Mais le désert, c’est d’abord l’immense.

J’ai déjà rappelé ce poème en deux mots d’Ungaretti « M’illumino d’immenso« , je m’illumine d’immense, dédié je crois à la mer, à l’océan.

Le desert est un océan .. sans l’eau, on n’en voit que le fond mais qu’est ce que c’est beau!

Avec des vagues et ds vaguelettes… Les barkhanes et leur perfection géométrique, due au vent

 

 

Dans cette image, il ya un hélico, vous le trouvez? 

Dans un simple défilé, l’homme et son auto sont minuscules  (Vasilyev)

Un camion, dans le désert, c’est une poussière

Même pas peur…

Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté … (Beaudelaire)

Entre les dunes c’est génial mais attention à l’herbe à chameaux, c’est du béton

Paolo Ceci, l’homme à la grosse moto

Le chien aboie et la caravane passe…

Deux motards dans les dunes, ce n’est même pas un détail

Une rubrique « images inhabituelles » me semblait idéale avant de présenter la plage de Dakar et le Lac Rose…

 

 

Photographe ou cameraman de rallye raid, pas si facile que ça… 

« Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent. » (Audiard, 100 000 dollars au soleil)

Qui a dit qu’il n’y a pas d’ombres dans le désert?  Un gros reptile va avaler un lézard… 

Moi aussi je peux faire du « wheelie » comme les motos!

Les forêts du désert poussent dès qu’il ya de l’eau quelque part

 

En bordure de piste, même dans le désert il peut y avoir des flics… 

Rencontre étonnante entre les vaisseaux du désert, les plus costauds ne sont pas ceux que l’on croit

Encore un peu et on était dans le mur (Zapletal)

Comme sur un circuit, la baston existe dans le désert!

Chapitre spécial: « A Julie… »  J’ai adoré le courage de cette nana. Bravo jeune fille! 

 

 

Julie est passée… avec panache! 

 

 

ULLE ET SELLA: LA GRANDE HISTOIRE DE L’AFRICA RACE 2017

SELLA LE JEUNE CESAR DU DÉSERT

 

 

ULLEVALSTER,LE CICÉRON PASSEUR D’HISTOIRE

 

Ullevalester, 55 ans,  a fait ici sa dernière année, il voulait arrêter mais Schlesser a insisté…

Il est tombé sur son double, Gev Sella, et il n’a cessé de l’aider, tout en essayant vainement de le battre.

Bref l’ancien a porté le nouveau sur la voie su sable

Ullevalester a été battu sur le dur comme on dit chez le Belges en motocross

 

 

 

Sella a tout gagné, que ce soit sur le dur…  

 

 

 

Ou que ce soit sur le mou, même quand il s’est planté

 

 

Gev Sella est la renaissance du rallye raid, le jour nouveau

 

 

 

 

Sella n’a plus besoin de la trace des autres, il est le nouveau Ullevasleter…

 

 

Ulle s’en va la tête haute, ciao mec! 

 

RÉSULTATS ET CLASSEMENT GENERAL AFRICARACE 2017 

http://www.africarace-live.com/index.php/fr/cla-etp12

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Desert Runner Alain ROSSIGNOL et Jorge CUNHA

Africa Race Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis