SORTIE DE ROUTE POUR LES 1ers ESSAIS DE SÉB OGIER AUX TESTS DU ‘MONTE CARLO’.

 

 

WRC 2017 Test de SÉB OGIER avznt le MONTE CARLO avec la FORD FIESTA WRC les 9 et 10 janvier

 

 

C’est sur un air de fête que l’année 2017 débute pour Séb Ogier, malgré le retrait de son équipe Volkswagen et le chamboulement que cela a ensuite entraîné, le Champsaurin a en effet fêter sa quatrième couronne mondiale avec ses fans dimanche dernier.

Histoire de se mettre dans l’ambiance pour une nouvelle saison pleine d’incertitude à plus d’un titre. Ogier poursuit sa course contre  » le temps » au volant de la Ford Fiesta WRC .

Avec depuis lundi, deux journées de tests programmées dans le sud de la Drôme, l’hiver glacial qui touche l’Europe, c’était lui aussi invité pour  » la première d’Ogier sur l’asphalte au volant de sa nouvelle voiture.  Avec des températures de moins 4 degrés et un ressenti de l’air frôlant les moins 10 degrés!

Le Champion du Monde revêtu d’une combinaison noire, pour le coup disposait de deux ingénieurs dont celui qui est aussi en charge de Ött Tanak.

Ogier a bien tenté de récupéré son ingénieur fétiche  »Jan » mais Volkswagen n’étaIt pas disposé a le lâcher… Surtout que la marque Allemande planche déjà sur la prochaine ‘Polo R 5’

 

WRC 2017 Test de SÉB OGIER avant le MONTE CARLO avec la FORD FIESTA WRC les 9 et 10 janvier

 

Dés les premiers runs, Ogier avait choisis de partir en  »clous » sur une route toute à l’ombre avec pas mal de parties verglacées.

Séb s’élançait sur un rythme assez lent, avouant même que  »c’était pas évident de trouver les bons réglages. »

Surtout quand on a jamais roulé avec la Fiesta sur l’asphalte. 17 runs le matin juste stopper en cours de  matinée par une casse d’un turbo. Le temps de passer en revue la gamme des gommes Michelin, combinaison amortisseurs-ressorts disponibles et les différents Set up.

L’après midi, le Gapençais s’attela à monter en puissance et ce jusqu’à la tombée de la nuit…

Mais pour cette première journée il ne prit aucun risque car il fallait rouler le plus possible sans casser la Fiesta.

La deuxième journée un peu plus au Sud sur un col bien connu des fans, la neige s’était même invitée par endroits avec des plaques de neige bien piègeuses.

 


WRC-2017-Test-de-SÉB-OGIER-avznt-le-MONTE-CARLO-avec-la-FORD-FIESTA-WRC-les-9-et-10-janvier

 

Séb et Julien Ingrassia ont enchaîner les runs toutes la matinée montant en puissance. Le Gapençais pensait à ce moment-là, avoir découvert les bons réglages pour dompter la nouvelle WRC de M-Sport.

Mais dés le premier run de l’après-midi, une petite plaque de neige sur la route les rappela à l’ordre et une partie des tests allait de ce fait être remis en cause .

Suite à une dérobade de la Fiesta qui se termina dans le décor comme on dit !

Il fallut d’abord ramener à la base la Fiesta, puis la remettre sur les roues. Résultat trois heures d’arrêt à l’assistance…

Et presque une demi-journée de test de perdu. Mais les mécanos de chez M-Sport lui ont tout de même permis de reprendre le volant, à la nuit noire, histoire de refaire quatre runs de nuit, la Ford ayant été équipée des rampes de phares à Led.

 


WRC-2017-Test-de-SÉB-OGIER-avznt-le-MONTE-CARLO-avec-la-FORD-FIESTA-WRC-les-9-et-10-janvier

 

Au plus grand plaisir des quelques fans ou supporters encore présents sur places, les vrais accrocs, les addicts.

Séb est alors clairement monter en puissance et on l’entendait au son rageur du moteur. Mais cela nou rappelle que finalement la grande inconnu du prochain Monte Carlo, ça sera la fiabilité et ou en sont vraiment tous les Teams ?

Séb pouvait compter sur le soutien de sa famille pour la première journée et de son fan club qui avaient effectué le déplacement pour le voir pour cette première prise en main, proche de chez lui.

En tout cas, il avait l’air satisfait et disait même hier soir :

« Si j’ai choisis la Fiesta, c’est que j’estime qu’elle est très proche en performance de la Polo R que j’avais ».

Il faudra donc attendre les premiers chronos du Monte Carlo, pour savoir si Séb et Juju ont fait le bon choix.

Mais comme le dit Séb :

«  J’ai pas de pression particulière, j’ai plus rien à prouver. »

Il est vrai qu’il a plus à y gagner qu’à perdre car il pourrait prouver qu’il est capable de gagner avec n’importe quelle WRC. Après ses victoires obtenues et avec la Citroën C 4 et avec la Polo R !

Malcolm Wilson, lui y croit dur comme fer qu’Ogier peut s’offrir une cinquième et nouvelle couronne mondiale pour la saison 2017…

Avec la Ford Fiesta WRC 2017 de Cumbrai !

 

Éric DOBROWOLSKY
Photos :
Éric DOBROWOLSKY

 


WRC-2017-Test-de-SEB-OGIER-avznt-le-MONTE-CARLO-avec-la-FORD-FIESTA-WRC-les-9-et-10-janvier

WRC

About Author

gilles