VAINQUEUR CE LUNDI DEVANT LOEB, LE 3008 DKR DE PETERHANSEL, CONSOLIDE SA PLACE DE LEADER.

 

 

‘Mister Dakar’ s’impose au cœur de l’étape Marathon.

Une nouvelle nuit ce lundi soir en Bolivie. Une nuit à plus de 3.500 mètres d’altitude dans la caserne militaire d’Uyuni où le Dakar se rend pour la troisième fois en autant d’années.

C’est ici que les pilotes devront récupérer et, surtout, réparer leurs machines car ils sont en effet au cœur d’une journée… marathon, où toute assistance est strictement interdite !

Avant de passer une nuit studieuse à réparer leurs machines, les concurrents se sont élancés ce lundi matin pour disputer la 9ème étape, la première après la journée de repos, entre La Paz et Uyuni.

 

DAKAR-2017-Le-3008-DKR-de-Séb-LOEB-le-9-janvier-en-BOLIVIE

 

Au programme :

Deux secteurs chronométrés de 161 km -la spéciale, initialement longue de 322 km, a en effet été raccourcie à cause des intempéries- dans les paysages désertiques de la Bolivie où les secteurs de fesh-fesh succèdent aux dunes, avant une arrivée majestueuse face au Salar d’Uyuni, l’impressionnant désert de sel Bolivien.

Dans ce décor impressionnant, le match à quatre, a repris et s’est poursuivi chez les autos entre Stéphane Peterhansel, toujours leader ce lundi soir au Général, et qui précède Sébastien Loeb son suivant à 1’57, Nani Roma qui remonte 3éme à 11’07 et double Cyril Despres désormais 4éme, à 14’01 devant Hirvonen à 47’24, suivi par de Villiers et Terranova.

 


DAKAR-2017-Le-TOYOTA-de-Giniel-de-VILLIERS-

 

Peter remportant la spéciale en 1 Heure 54’08 devant Loeb à 48 secondes et le Toyota du sud-Africain Giniel de Villiers troisième à 3’33. Ensuite, on pointe la Mini X-Raid de Mikko Hirvonen et le Toyota de Nani Roma. Et le Peugeot 2008 DKR, 1ère génération de l’Émirati Khaled Al-Qassimi  navigué par le Français Pascal Maimon.

 « C’était une belle spéciale, explique «Mister Dakar», vainqueur d’étape pour la seconde fois depuis le départ.

Précisant :

« On fait toujours attention dans une étape marathon mais ça ne nous a pas empêché d’attaquer. On a pris moins d’une minute à Seb mais ce n’est pas forcément un bon calcul puisqu’on va devoir ‘ouvrir’ la piste demain ».

La soirée s’annonce sereine pour le leader du Général qui poursuit :

« Nous n’avons pas de problèmes techniques, seulement une check-list de choses à contrôler »

Avant d’ajouter

 « C’est la deuxième étape de gagnée sur le rallye… tout ce qu’on peut prendre, on le prend. Après on fera les comptes. Ça va bagarrer, mais c’était déjà le cas l’année dernière. »

Pour Sébastien Loeb en revanche, il va falloir passer un peu de temps autour de la voiture. En cause, un problème hydraulique.

« J’ai fais attention sur le terrain cassant, je ne voulais pas endommager les suspensions. Mais globalement, on a roulé sur un bon rythme » explique le deuxième du Général.

 


DAKAR 2017 Le TOYOTA Hilux de Nani ROMA en BOLIVIE ce 9 janvier.

 

Au cours de cette spéciale, Nani Roma au volant de son Toyota Hilux du Team Overdrive, a terminé à la 5ème place, concédant 5’32. Il reste le seul pilote non-Peugeot, à pouvoir titiller la marque au lion pour la victoire finale.

« Séb (Loeb) nous a rapidement laissé devant pour ‘ouvrir’ la piste et ce n’est jamais facile, explique le pilote Espagnol. Mais nous sommes contents d’être toujours dans le match. »

 

PREMIER SUCCÈS D’ÉTAPE EN MOTO POUR L’AMÉRICAIN BRABEC

DAKAR-2017-La HONDA de l’Américain Ricky BRABEC

 

Les motos : comme depuis le début de ce rallye-raid, nombre de pilotes ont eu des soucis de navigation, perdant ainsi de précieuses minutes.

L’un d’entre eux, cependant a eu plus de réussite, l’Américain Ricky Brabec qui conduit une Honda et qui s’offre la première victoire de sa carrière sur le Dakar.

 


DAKAR 2017 La HONDA de GONCALVES

 

Il triomphe en devançant dans l’ordre, une autre Honda, celle du Portugais Paulo Goncalvés second à 1’44 et la KTM du leader, l’Anglais Sam Sunderland qui perd 4’43.

Mais qui conserve néanmoins sa 1ére place précédant tout de même ce lundi soir, son dauphin, le Chilien Pablo Quintanilla de …17’45. Ce dernier seulement neuvième de la spéciale à 10’28.

 


DAKAR 2017 Sam SUNDERLAND le leader en moto le 9 JANVIER en BOLIVIE

 

Les favoris n’ayant pas été si efficaces à l’image du 4ème temps de l’Espagnol Joan Barreda Bort qui au guidon de sa Honda, termine à 6’51 ou du 8éme temps de l’Autrichien Matthias Walkner, le pilote KTM, classé à 9’59.

 

DAKAR 2017 La HONDA de BARREDA BORT.

 

Chez les Français, les deux meilleurs, Xavier de Soultrait, 5ème et Michael Mege 6ème, pointent respectivement à à 7’10 et à 8’21 Alors que le pilote Yamaha Adrien Van Beveren, n’arrive que 11ème à 10’ 52, sauvant sa troisième place au Général où il pointe maintenant à 22’16 de Sunderland.

DAKAR-2017-Xavier-de-SOULTRAIT-sur-une-piste-en-BOLIVIE-le-9-JANVIER

 

Suivent au général, les KTM de Gérard Farres l’Espagnol à 28’36, et de Mathias Walkner l’Autrichien à 34’17 et le Français Xavier de Soultrait à 38’33.

Mais la journée aurait pu avoir de graves conséquences pour deux des tricolores.

Car Xavier et Adrien sont en effet tombés pendant la spéciale !

« Roulant dans une partie recouverte de l’herbe à chameaux, ça m’a éjecté de la moto » explique Adrien Van Beveren.

 


DAKAR-2017-YAMAHA-dAdrien-VAN-BEVEREN

 

Ajoutant :

« J’ai cassé mes antennes de GPS et plié le guidon mais je me suis adapté »

Même problème pour Xavier de Soultrait :

« J’étais assez inquiet pendant la chute et je me disais pourvu que la moto n’ait rien. Ça s’est froissé mais rien de grave » assurait-t- il, lui qui a également perdu un bouchon d’essence dans la chute.

Il devra trouver une solution seul ce soir, l’étape étant marathon sans possibilité d’assistance…, les pilotes étant donc au cœur d’une étape où toute assistance extérieure est interdite.

Il faudra aussi veiller aux motos avant d’entamer l’une des plus longues étapes de ce ‘Dakar’ des ce mardi matin avec  892 km dont 492 km de spéciale, avec de nombreux passages de gués et à nouveau, du hors-piste dans des cordons de dunes.

 

Antoine GRENAPIN

Photos :
ASO DPPI – PEUGEOT RED BULL

 

DAKAR-2017-MINI-X-Raid de MIKKO-HIRVONEN le 9 janvier

Modification de la 8ème étape Uyuni-Salta

 

Un rio en cru infranchissable traversant le parcours de la première spéciale du jour, les modifications suivantes ont été apportées à l’étape de ce mardi 10 janvier:

Le départ de l’épreuve sera donné au lieu et horaire prévus de la SS1.

La course pour toutes les catégories sera suspendue à CP1 au PK 174.

Les motos, quads et voitures rejoindront alors en neutralisation, le départ de la seconde partie de la spéciale du jour (DSSb, PK 246,37) et reprendront la course normalement.

Les camions rejoindront directement Salta sans courir la seconde partie de la spéciale.

Dakar Rallye Raid

About Author

gilles