AU DAKAR, LES PEUGEOT BOYS, LES SEULS À RUGIR…

 

 

Sure cette 39ème édition du Dakar, les «Peugeot boys», sont bien les seuls à rugir !

Trois des quatre pilotes de la marque au lion peuvent encore prétendre à la victoire finale alors que la plupart de leurs concurrents sont déjà décimés.

Oui, les boys de la Dream-Team semblent bien positionner à mi-course pour s’offrir et la victoire, la seconde après celle déjà décrochée l’an dernier et qui sait un possible triplé, Peterhansel Loeb et Desprez occupant ce week-end et à l’occasion de l’étape de repos a La Paz, la capitale de la Bolivie, les trois premières places !

Certes, quel que soit l’endroit où l’on se situait ce samedi dans le bivouac d’Oruro, en Bolivie, tout ressemblait à un champ de bataille… Les averses qui sont tombées sans discontinuer sur cette terre aride ont rendu le terrain impraticable, transformant l’endroit en champ de terre et de boue !

Même les 3008 DKR ont peiné à trouver leur emplacement, sans patiner à leur arrivée sur le bivouac de La Paz.

Pourtant, la marque au lion peut se réjouir car à l’heure où se conclut la première semaine, elle compte trois pilotes (Peterhansel, Loeb et Despres) aux trois premières places.

Mieux, les pilotes Peugeot ont remporté quatre des cinq premières étapes disputés (deux par Loeb, une par Peterhansel, une par Despres).

Et pendant que les Peugeot brillent, la concurrence semble chaque jour moins armés.

Explications.

Si Toyota faisait figure de rival numéro 1, comme l’a prouvé le bon début de rallye de Nasser Al-Attiyah, vainqueur du prologue, la suite s’est légèrement corsée. Le pilote Qatari a dû très vite, trop vite, renoncer à poursuivre la course, après s’être empêtré dans un gué, au cours de la 3ème étape seulement !

 


DAKAR-2017-Nani ROMA-Team-TOYOTA-OVERDRIVE, le seul a tenir le rythme des PEUGEOT

 

Deux jours plus tard, deux autres des grands favoris et réels opposants pour la victoire finale, aux quatre pilotes de l’armada Peugeot, Mikko Hirvonen le leader du Team Mini X-Raid et Giniel de Villiers, concèdent à leur tour, plus d’une demi-heure sur les Peugeot 3008 DKR.

Du coup pour tenter de barrer la route du succès à Buenos-Aires, à l’un de trois 3008 DKR, Il ne reste plus que l’Espagnol Nani Roma, quatrième à cinq petites minutes seulement du leader actuel, Peterhansel, pour possiblement jouer le rôle de poil-à-gratter !

 


DAKAR-2017-Le-3008-DKR de Stéphane PETERHANSEL en BOLIVIE

 

«Mister Dakar», alias Stéph Peter  avec ses… douze triomphes, lui, préfère se montrer prudent:

«À chaque début de Dakar, il y a toujours du déchet et c’est normal car tous les pilotes attaquent à 100% et ça fait inévitablement des dégâts».

Deux jours après Nasser Al-Attiyah, c’est d‘ailleurs Carlos Sainz, l’un des mousquetaires du ‘clan’ Peugeot, qui a dû abandonner, après avoir chuté dans un ravin.

 


PETERHANSEL, felicité par le patron de l’equipe PEUGEOT-Sport, BRUNO FAMIN-Photo-ÉRIC-VARGIOLU-DPPI

 

Patron de sa ‘Dream-Team’, Bruno Famin, confie:

« L’abandon de Carlos a porté un gros coup au moral, ca pousse aussi à être prudent pour le reste de la course car avec l’expérience, on sait pertinemment qu’il peut se passer tellement de choses d’ici l’arrivée, que rien n’est gagné. »

Et il précise encore :

«Ce Dakar, il est tout, sauf normal ! »

 

DAKAR 2017 Arrivée pluvieuse et sacrément boueuse aussi pour le 3008 DKR de Seb LOEB.

 

Sébastien Loeb, lui, n’est pas du genre à s’enflammer à mi-course. Pourtant, lui qui a mené une journée le général, et remporté deux étapes, ne cache pas sa satisfaction, à mi-parcours :

«On est dans le coup, avec les meilleurs. Nous parvenons à rattraper plus vite nos erreurs en navigation et on a seulement été ralentis par un problème de turbo. Il faut tenir le rythme maintenant».

 

DAKAR 2017 – L’arrivée  victorieuse du 3008 DKR PEUGEOT de Cyril DESPREZ et de David CASTERA à TIPAZU en BOLIVIE

 

Cyril Despres, victorieux l’été dernier du Silk Way Rally entre Moscou et Pékin, lui non plus, n’a pas dit son dernier mot :

«Bien sûr que je pense à la victoire finale, on se bat chaque jour pour ça»

À noter que pour l’instant, chez Peugeot, on refuse d’évoquer toute consigne d’équipe pour la suite du rallye.

Cyril Despres ancien multiple vainqueur de l’épreuve en motos, ajoute :

« Une course de rallye-raid, c’est un mix entre de la navigation, de la compétition, du pilotage, de la vitesse, qui sera le plus avantagé ? Ça peut tourner si vite ! »

 


DAKAR-2017-Le 3008 DKR de Stéphane-PETERHANSEL

 

Quant à Stéphane Peterhansel, jamais avare de bons mots, il ne dit pas l’inverse :

«Celui qui gagnera n’aura pas fait le Dakar parfait. Tout le monde s’est déjà perdu, a «jardiné», a galéré. Les leaders du Général en ce moment, ce n’est qu’anecdotique vu le faible écart entre les premiers».

«Mister Dakar» envisage-t-il de céder sa couronne dans une semaine ?

Lucide, le recordman de victoires préfère sourire :

«Depuis des années, j’ai mangé beaucoup de parts du gâteau. Je ne serais pas contre en laisser un peu».

 

DAKAR-2017-Le 3008 DKR de Séb LOEB et Daniel ELENA

Et pourquoi pas à son actuel dauphin, l’ancien nonuple Champion du Monde des Rallyes WRC, Sébastien Loeb, devenu en l’espace de deux ans, un excellent spécialiste du pilotage en rallye-raid et dans le franchissement des dunes…

Peter ayant non seulement déjà gagné un paquet de Dakar, dont le dernier en janvier 2016  au volant d’une Peugeot, le modèle 2008 DKR, sur qu’un succès cette année de Loeb, serait formidable pour l’image mondiale de la firme de Sochaux. Et pour le équipes marketing et publicité du siège de l’Avenue de la Grande Armée à Paris !

Avant cela, en cette seconde et dernière semaine, une nouvelle bataille de carnassiers va donc débuter dès lundi.

Ca s’annonce explosif :

Mais tout de même, si la chasse à la victoire est ouverte, n’oublions pas que la ‘Dream-Team’ Peugeot dispose de… trois félins !

 

Antoine GRENAPIN
Photos :
ASO DPPI.-PEUGEOT RED BULL

 


DAKAR 2017 Ambiance humide à l’arrivée à LA PAZ pour les controleurs.

 LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE À MI-PARCOURS À LA PAZ

 

1.PETERHANSEL STÉPHANE (France) – COTTRET JEAN PAUL (France) PEUGEOT 3008 DKR, en 14h02’58

2.LOEB SÉBASTIEN (France)-ELENA DANIEL (Monaco) PEUGEOT 3008 DKR, en 14h04’07, à 1’09

3.DESPRES CYRIL (France)-CASTERA DAVID (France) PEUGEOT 3008 DKR, en 14h07’52, à 4’54

4.ROMA NANI (Espagne)-HARO BRAVO ALEX (Espagne) TOYOTA HILUX, en 14h08’33, à 5’35

5.HIRVONEN MIKKO (Finlande)-PÉRIN MICHEL (France) MINI JOHN COOPER WORKS RALLY, en 14h45’19, à 42’21

6.PRZYGONSKI JAKUB (Pologne)-COLSOUL TOM (Belgique) MINI ALL4 RACING, en 15h02’53, à 59’55

7.TERRANOVA ORLANDO (Argentine)-SCHULZ ANDREAS (Allemagne) MINI JOHN COOPER WORKS RALLY, en 15h07’47, à 1h04’49

8.DE VILLIERS GINIEL (Af sud)-VON ZITZEWITZ DIRK (Allemagne) TOYOTA HILUX, en 15h11’09, à 1h08’11

9.GARAFULIC BORIS (Chili)-PALMEIRO FILIPE (Portugal) MINI ALL 4 RACING, en 16h00’38, à 1h57’40

10.DUMAS ROMAIN (France)-GUEHENNEC ALAIN (France) PEUGEOT 3008 DKR, en 16h25’15, à 2h22’17

11.BERNARD ERIC (France)-VIGNEAU ALEXANDRE (France) BUGGY BUGGY BV2-1 PROTO SODICARS RACING, en 16h33’57, à 2h30’59

12.ABU-ISSA MOHAMMED (Qatar)-PANSERI XAVIER (France) MINI ALL 4 RACING, en 16h45’04, à 2h42’06

13.AL QASSIMI SHEIKH KHALID (EAU)-MAIMON PASCAL (France) PEUGEOT 2008 DKR, en 17h09’4, à 3h06’48

14.BARROS SYLVIO (Brésil)-CAPOANI RAFAEL (Brésil) MINI ALL 4 RACING,  en 17h13’40, à 3h10’42

15.RAUTENBACH CONRAD (Zimbabwe)-HOWIE ROBERT (Zimbabwe) TOYOTA HILUX, en 17h26’49, à 3h23’51

16.PROKOP MARTIN (Tchéquie)-MINOR ILKA (Autriche) FORD F150 Evo, en 17h29’14, à 3h26’16

17.SCHOTT STEPHAN (Allemagne)-FIUZA PAULO (Portugal) MINI ALL4 RACING, en 17h33’31, à 3h30’33

18.FUCHS NICOLAS (Pérou)-MUSSANO FERNANDO (Argentine) HRX FORD, en 18h16’43, à 4h13’45

19.SILVA JUAN (Argentine)-LAFUENTE SERGIO (Uruguay) MERCEDES PROTOTIPO COLCAR, en 18h21’20, à 4h18’22

20.VAN LOON ERIK (Hollande)-ROSEGAAR WOUTER (Hollande) TOYOTA HILUX OVERDRIVE, en 18h23’17, à 4h20’19

Dakar Rallye Raid

About Author

gilles