MOTOGP 2017 : SANS SES AILERONS, LA DUCATI SERA VRAIMENT TRÈS PHYSIQUE…

DOVIZIOSO ET TOUS CEUX QUI ONT PILOTÉ LA GP 17 LA TROUVENT PHYSIQUE,MÊME AVEC SES AILERONS

 

En fait, qu’il s’agisse de Lorenzo, qui n’a roulé que deux jours à Valence ou des pilotes d’essai, qui étaient ensuite à Jerez, Ducati n’ayant pas jugé utile d’envoyer ses calibres, la conclusion entendue ou suggérée est que la moto est très physique.

En plus, elle a été testée fin 2016 avec ses ailerons, qui seront interdits en 2017, une année et demi de mise au point pour faire une arme de guerre de cette moto est fichue en l’air et Ducati a l’obligation de trouver de nouveaux réglages avant les essais de Sepang fin janvier.

Cette disparition des ailerons rendra évidemment la moto encore plus physique et on en est restés sur ces considérations d’ordre très général.

Les confidences étaient rares…

Michele Pirro, pilote d’essai Ducati,  est le premier qui soit monté sur la GP17, moto qu’il a ensuite laissée aux mains de Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso à Valence, en novembre 2016.

 

MICHELE PIRRO EN DEBRIEFING

 

Bien entendu, il a aussi été le premier à écouter les confidences du nouveau venu, il dit avoir vu Lorenzo sourire (c’est un bien grand mot pour ce garçon, disons qu’il était rassuré et c’est déjà pas mal…), bref officiellement « tutto bene »…

Pirro a quand même reconnu auprès de confrères italiens, rencontrés à l’occasion de journées  professionnelles,  que si la moto est bien équilibrée il reste quand même du boulot si l’on veut se battre au plus haut niveau.

Il évoque même des points critiques…

En particulier ce fameux problème du côté physique et donc éprouvant du pilotage de cette moto avec enfin une précision : cette difficulté est plus sensible en milieu de courbe, justement là où Lorenzo est habitué à passer comme sur un rail…

L’usine est en train de travailler sur ce point avant les essais de Sepang fin janvier.

Pirro affirme aussi que la moto vaut quasiment celle de Marquez (il n’en sait évidemment rien, Marquez n’était pas à Jerez pour la séance privée d’après Valence), qu’elle peut faire de beaux résultats en mondial (sans jamais évoquer de titre).

C’est une façon diplomatique d’utiliser la langue de bois.

Il dit aussi que Lorenzo arrive au bon moment, les choses auraient été beaucoup plus compliquées il y a deux ou trois ans.

Cela dit, toujours d’après Pirro, gagner des GP ne sera pas facile, en fait Ducati veut faire une moto très adaptable, que Lorenzo, Dovizioso et Petrucci pourront régler selon leur style.

Soit dit en passant, c’est exactement l’inverse qui était arrivé à Rossi chez Ducati où il voulait des changements importants sur la moto et où la réponse avait été négative.

 

PREMIER JUGEMENT A SEPANG

 

Autrement dit, avec la nouvelle moto, une nouvelle philosophie est arrivée chez Ducati Corse, qui permettra aussi une adaptation facile à chaque circuit, c’est plutôt une bonne idée, très difficile à réaliser mais l’équipe de Gigi dall’ Igna est très pointue.

Se conformer à tous les styles de pilotage, voilà une arme de guerre qui serait aussi puissante que les ailerons disparus.

Réponse ou début de réponse le 30 janvier à Sepang, dans un gros mois, durant les premiers essais officiels de 2017.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MOTOGP  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis