LA BELLE HISTOIRE ET LONGUE AVENTURE DE ‘PAPY’ PATRICK TURBIEZ DANS LE SPORT AUTOMOBILE.

 

 

Dans le sport automobile, il est des personnages incontournables et qui demeurent aussi et surtout inoxydables et ce malgré le temps qui passe, les années et les saisons qui défilent…

Et parmi eux, nous côtoyons régulièrement depuis plusieurs décennies ‘Papy’ alias Patrick Turbiez!

PAPY ?

À propos de son surnom affectif de ‘Papy’ il nous en explique l’origine:

« On m’a appelé Papy en 1985 car j’avais revu dix ans auparavant en 1975, un copain qui était venu avec son fils, alors âgé de 12 ans sur un circuit et en 85 quand je m’occupais d’Erik Comas, ce petit qui avait maintenant 22 ans, était devenu mécano en Formule Renault et tous ses pairs demandaient qui j’étais et ce jeune leur a dit que j’étais un papy de la course, alors qu’à cette époque je n’avais que 37 ans! Donc les mécanos m’ont appelé Papy et depuis ce surnom est toujours resté.»

 

PAPY-Epoque-SRT-Yves-SARAZIN-et-Michel-ENJOLRAS Photo Archives PAPY

PAPY- Epoque-SRT-Yves SARAZIN et Michel ENJOLRAS Photo Archives PAPY

 

Patrick Turbiez donc ‘Papy’ est né le 17 septembre 1948 à Lambersart dans le Nord de la France.

Son histoire et sa folle attirance vers la compétition débute après sa formation comme mécanicien dans un garage à Lambersart.

Il débute et découvre assez rapidement le monde de la course automobile… en 1971, avec les épreuves du SRT, celles des inoubliables Simca Rallye1,2 et 3 dans le nord avec l’équipe du SRT Lille, écurie où il est enrôlé comme mécanicien pour s’occuper de la demi-douzaine de Rallye 1 et 2 en rallye et aussi en circuit.

A 23 ans, le jeune apprenti découvre l’univers de la haute compétition et la folle ambiance qui y règne. De quoi vous faire rêver et vous attirer, cette activité étant plus passionnante que le travail quotidien de simple mécano dans un garage…

L’équipe SRT Lille est alors dirigée par Michel Enjolras. Elle remporte le titre Rallye 1 avec Yves Sarrazin en 1973 et rallye 2 un an plus tard.

En 1975, ‘Papy’ suit Yves Sarrazin qui se lance en monoplace en Formule Renault avec sa propre structure et termine 3éme du Championnat remporté par Christian Debias.

Retour en rallye un an plus tard, toujours dans la structure de Michel Enjolras avec les Rallye 2 du SRT Lille. Fidèle et appréciant son job, il poursuivra huit années durant dans cette discipline, alternant la semaine son boulot de mécanicien et les weeks-end en course, étant désormais devenu le co-pilote de Michel Enjolras!

En 1983, ‘ Papy’ descend dans le sud de la France sur l’insistance de sa femme Martine, laquelle est attirée par la douceur de la région Varoise. Le couple s’installe sur le plateau du Castellet au Beausset, au pied du célèbre circuit Paul Ricard.

Rapidement, ‘ Papy’ se trouve un job chez Renault, à la Ciotat et à la piste de karting que dirigeait à l’époque Michel Hugon sur le Paul Ricard.

Puis, Gérard Camilli, alors moniteur au Ricard de l’École Winfield de Simon de Lautour, décide de créer pour la saison 1985, une écurie avec les volants ELF Winfield.

‘Papy’ se souvient:

«  Il me propose de gérer la partie technique du Team qui alignait les jeunes espoirs, Erik Comas et Eric Bernard qui disputaient le Championnat de Formule Renault que remportera Bernard, Erik se classant 4éme.

Un an plus tard, en 1986 ‘Papy’ se lance à son tour seul et monte sa propre équipe avec un pote Marc Devliger, AMP Racing (Assistance Marc et Patrick) avec Eric Chéli qui termine 4éme en fin de saison, le titre allant à Erik Comas.

Pour 1987, retour dans le nord chez KTR, le Team de Prosper Mollekens en F3, avec Patrick Lazare et Eric Bellefroid. Et où il restera trois saisons.

Nouveau changement en 1990 et re destination, le Var chez ORECA cette fois, où il est enrôlé comme responsable technique pour suivre les protos LADA en rallye-raid deux années durant, avec Salvador Servia et Jaime Puig

En 1993, suit Cathy Muller qui dispute le Trophée Peugeot avec les petits protos Spyder 905.

En 1994, intègre au Ricard, la prestigieuse filière ELF dirigée par Dan Trema et Roland Reiss et où il est responsable des trois monoplaces de Formule Renault.

Un an plus tard, en 1995 la filière se déplace et s’installe dans le Technoparc du circuit du Mans et naturellement ‘Papy ‘ suit le mouvement et débarque en Sarthe. Il y restera cinq ans.

 

 PAPY-Patrick-TURBIEZ


PAPY-Patrick-TURBIEZ

 

En 2000, rejoint la firme NORMA et Norbert Santos, à St Pé de Bigorre dans le Béarn au pied des Pyrénées, nouvelle région qu’il découvre, pour s’occuper de la toute nouvelle Formule Renault 2000, dénommée NAC.

Au cours de l’inter-saison, il reçoit un appel d’Alfonso Orléans Bourbon, le cousin du Roi d’Espagne, lequel lui demande de lui monter une équipe en F3 Espagne,

Il file au soleil de l’Andalousie et s’installe à Sanlucar de Barrameda, joli village situé au sud de Séville, entre Cadix et Jérez de la Frontera, où il vit toujours!

Créé la structure Racing Engineering et ne recrute et fait venir que des mécaniciens Français tous expérimentés et se lance dans le Championnat d’Espagne de F3, avec Ander Vilarino qui gagne le titre 2001.

‘ Papy’ adore sa nouvelle vie comme Martine, reste et s’installe définitivement en Andalousie et passera sept ans avec Racing Engineering jusqu’à ce que le Prince d’Orléans stoppe la F3 Espagne pour se concentrer sur le GP2, discipline qui avait remplacé la F3000. Mais série où ‘Papy’ ne pouvait officier, ne parlant pas un seul petit mot d’anglais!

Du coup tout en continuant de vivre la-bas, il remonte en 2009 et 2010 un Team en F3 Espagne dénommé Hache team avec comme pilote, le jeune espoir venu du karting où il a brillé au plus haut niveau mondial, Nelson Panciatici et qui terminera vice-champion 2009 avec à la clé, plusieurs victoires.

Ensuite, en 2011,  passe à la F4 France avec Patrick Kujala, puis en 2012 en Formule Renault, discipline où il poursuit son partenariat avec le jeune Finlandais chez Koiranen.

 

 PAPY-TURBIET-avec VALENE et YVES RICHER


PAPY-TURBIET-avec VALENE et YVES RICHER

 

Depuis le début de la saison 2013,  ‘Papy’ s’occupe avec Yves Richer de l’équipe RC Formula en Formule Renault en Eurocup avec Aurélien Panis, puis depuis 2014 dans le Championnat  VdeV, avec les deux jeunes espoirs, Jordan Perroy et David Droux.

Comme on le constate, plus passionné que ‘Papy’ plus dévoué aussi, difficile franchement à dénicher…

Malgré le poids des ans et des saisons, ‘Papy’ Patrick Turbiez poursuit au fil des saisons, son irrésistible parcours avec toujours la même passion. Toujours souriant, disponible, prêt à rendre service.

Lui, l’homme aux ‘ doigts d’or!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : ELF –  Daniel LENOIR – Archives PAPY

 

 

PAPY-TURBIEZ-avec-Antoine-ROBERT

PAPY-TURBIEZ-avec-Antoine-ROBERT

Personnalités Sport

About Author

gilles