AFRICA RACE 2017 : RENÉ METGE : »CE NE SERA PAS FACILE ! »

SCHLESSER ET METGE DEUX COMPLICES DE LA GRANDE AVENTURE

SCHLESSER ET METGE LES DEUX COMPLICES DE LA GRANDE AVENTURE

 

J’ai su que René et Jean Louis Schlesser sont revenus de recos et plus précisément de recos administratives.

Parce que sortir du bateau au Maroc prend des heures et peut faire perdre la première journée, passer la frontière Mauritanienne kif kif et l’on a vu des motos attendre quatre heures que tout le monde soit libéré pour lancer la spéciale du jour, mais c’est la réussite de ces négos là qui fait que le Rallye est un bon souvenir partout.

Discussion avec René Metge sur le parcours 2017

« Je suis content, tout s’et bien passé, mais ce ne sera pas facile, même costaud par endroits. Surtout en Mauritanie. Le premier point fort sera le Maroc, le problème est que dans le sud du pays, tous ceux qui roulent un peu connaissent les cailloux des pistes par leur petit nom alors j’ai fait autrement. J’ai considéré la totalité du tracé comme un puzzle,   les mecs en connaissent des bouts mais pas dans la configuration finale. En bref ils vont reconnaître un coin mais deux cent mètres plus tard, on enchaîne sur une autre piste. Les navigateurs vont avoir du taff et les pilotes vont bien se marrer car ce sont aussi des pistes de pilotage. « 

 

 

Bon, la Mauritanie, tu me dis que c’est costaud…

« Des passages de dunes oui, en recos le sable était peu porteur, à cause du vent, on arrivait à s’enfoncer à pied !. Les gens imaginent des parcours de 400 km de dunes, bien sûr que non, aucun véhicule au monde ne peut passer ça en une journée !  On repère les itinéraires par satellite d’abord, puis on va vérifier sur le terrain si ça passe et on fait les road books. Et là il ya des passages de 4 km de dunes, on imagine que c’est rien 4 km mais si le sable est aussi peu porteur que quand je suis passé, ce sera un enfer ! Entre les passages de dunes, on se fait un paquet de km dans l’herbe à chameaux, un piège permanent »

 

 

Je lui demande alors s’il s’est beaucoup planté en recos…

« Très peu en fait. C’est José (Servia) qui passe devant, derrière nous, on fait le road book, on passe dans ses traces et ça suffit à ne pas se planter. Et si lui ya a droit on le tire par l’arrière et c’est vite déplanté. »

Mais je ne comprends pas, ils sont deux 4X4 de série chargés ras la gueule et ils passent comme des fleurs, alors que des autos de compétition bourrées de chevaux vont parfois y perdre des heures…

« D’abord c’est parce qu’ils ne dégonflent pas. On leur dit tous les jours mais rien à faire. Les buggies ont droit à un gonflage/dégonflage depuis le cockpit, en roulant, mais pas les 4X4… Ensuite, si je peux me permettre, j’ai un peu l’habitude de rouler dans le sable, vite ou pas vite (René a gagné le Paris Dakar sur une Porsche totalement bourrée de chevaux),  et bon, dans le feu de l’action, les pilotes ne sont pas forcément à leur niveau d’efficacité maximale (façon aimable de dire qu’ils se comportent parfois comme des brêles…) ensuite en rallye raid on a très peur des traces et pourtant c’est une façon de trouver du sable tassé. La puissance ne suffit pas, les dunes c’est très intello en fait ».

 

 

On s’est pris de vrais fous rires pendant cet entretien, il est vrai que si Auriol, Neveu, Després ont pu gagner autant de Dakar, c’est qu’ils sont trialistes, un sport où l’on passe d’abord par la lecture du terrain.

Idem chez les enduristes dont vient Peterhansel…

On reprend le principe des boucles en Mauritanie qui permet aux assistances de se poser, une sera totalement nouvelle et partira de Tiwilit en bordure de mer, pas très loin de Nouakchott.

Comme d’habitude, René a fait très attention à limiter les liaisons, son fantasme est de partir du bivouac et d’y revenir… Par ailleurs, il veut un road book très précis, ce qui lui permet d’emmener tout le monde dans des coins sublimes et peu courus.

La totalité du parcours la voici.

Un truc saute aux yeux, les liaisons, en blanc, sont très limitées, sur tous les rallyes raids longs c’est le seul qui présente cet énorme avantage.

 

MAROC :

 

LUNDI 2 JANVIER 2017

NADOR / DOMAINE MOULAY

Etape : 610.43 kms

Secteur Sélectif : 85.89 kms

MARDI 3 JANVIER 2017

DOMAINE MOULAY / TAGOUNITE

Etape : 393.10 kms

Secteur Sélectif : 369.94 kms

MERCREDI 4 JANVIER 2017

TAGOUNITE / ASSA

Etape : 525.35 kms

Secteur Sélectif : 433.07 kms

JEUDI 5 JANVIER 2017

ASSA / REMZ EL QUEBIR

Etape : 409.22 kms

Secteur Sélectif : 409.22 kms

VENDREDI 6 JANVIER 2017

REMZ EL QUEBIR / DAKHLA

Etape : 696.31 kms

Secteur Sélectif : 456.67 kms

SAMEDI 7 JANVIER 2017

DAKHLA

Journée de repos

 MAURITANIE

 

DIMANCHE 8 JANVIER 2017

DAKHLA / TIWILIT

Etape : 744.42 kms

Secteur Sélectif : 172.54 kms

LUNDI 9 JANVIER 2017

TIWILIT / TIWILIT

Etape : 439.54 kms

Secteur Sélectif : 414.27 kms

MARDI 10 JANVIER 2017

TIWILIT / AZOUGUI

Etape : 453.69 kms

Secteur Sélectif : 425.44 kms

MERCREDI 11 JANVIER 2017

AZOUGUI / AKJOUJT

Etape : 464.35 kms

Secteur Sélectif : 390.96 kms

JEUDI 12 JANVIER 2017

AKJOUJT / AKJOUJT

Etape : 482.31 kms

Secteur Sélectif : 423.65 kms

 SÉNÉGAL

SAINT LOUIS DU SÉNÉGAL

VENDREDI 13 JANVIER 2017

AKJOUJT / SAINT LOUIS

Etape : 546.53 kms

Secteur Sélectif : 208.02 kms

SAMEDI 14 JANVIER 2017

SAINT LOUIS / DAKAR

Etape : 291.97 kms

Secteur Sélectif : 21.93 kms

Voilà donc le programme, il permet de comprendre à quel point cette aventure est belle et donc légitime, sur les traces de ce légendaire Paris Dakar dont l’âme a disparu quand il a passé l’Atlantique pour aller se perdre en Amérique du sud.

On sait que le départ a lieu de Monaco, puis ce sera la vraie aventure dans des conditions de sécurité incroyables, mon ami Franck Allard, qui l’a suivi l’an dernier en mode « raid », m’a dit que l’Africa Race sortait une quantité invraisemblable de matériel de suivi, de surveillance et de sécurité.

On en reparlera de l’Africa Race, on la suivra chaque jour, et d’ici là, il ya encore quelques festivités à prévoir…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Alain ROSSIGNOL/Desert Run/Jorge da CUHNA

 

 

 

 

 

 

 

Sport

About Author

jeanlouis