ROMAIN DUMAS : MON OBJECTIF AU DAKAR ? TERMINER DERRIÈRE LES PILOTES ‘USINE’ !

 

 DAKAR-2017-Présentation-de-la-3008-DKR-de-Romain-DUMAS


DAKAR-2017-Présentation-de-la-3008-DKR-de-Romain-DUMAS

 

Ce mardi, le Champion du Monde d’Endurance WEC 2016, Romain Dumas était présent à Mamer, au Luxembourg, pour dévoiler le très impressionnant buggy 3008 DKR, au volant duquel il va participer, en janvier prochain, à son 3ème Dakar.

Devant un parterre de 300 invités tant séduits par le projet que le personnage, le très sympathique pilote alésien fêtant aujourd’hui ses 39 ans, a officialisé son nouveau partenariat avec la société luxembourgeoise ‘R Flow’ du pilote Belge Christian Kelders.

Outre son titre mondial, le multiple vainqueur cette saison dans toutes les disciplines auxquelles il a participé (’24 Heures du Mans’-Pike’S Peak -Tour de Corse Historique) nous confie :

« L’usine Peugeot a conçu un cinquième buggy 3008 DKR et décidé de me le prêter pour un engagement privé avec mon team RD Limited. Mais pour pouvoir bénéficier de cet avantage, j’ai dû accepter de servir d’assistance rapide aux quatre pilotes officiels. En clair, je vais transporter une centaine de kilos de pièces et je serai chargé de porter secours à Sébastien Loeb, Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel ou Cyril Desprès, si l’un d’eux connaît une avarie, surtout en débutde rallye. »

Et Romain de nous préciser au cas ou :

« Je ne suis de toute façon pas encore là pour gagner le Dakar et je préfère devoir perdre un quart d’heure pour déposer un cardan ou une suspension à un des pilotes officiels, tout en sachant que si je ne dois pas m’arrêter je disposerai d’un matériel aussi compétitif que le leur et avec lequel je vais pouvoir m’exprimer. »

Un buggy deux roues motrices de 1.700 kg propulsé par un moteur V6 Bi-turbo 3 litres, développant 340 chevaux et consommant entre 45 et 60 litres aux 100 km.

Il poursuit :

« J’ai eu l’occasion d’effectuer deux jours d’essais au Maroc ce qui ne m’était jamais arrivé et je vous promets que cela vole. Il faut vraiment aller au-delà des limites pour qu’il montre ses pleines capacités notamment en terme d’absorption de chocs. C’est phénoménal ! »

Dernière évolution par rapport à 2016, Romain sera navigué cette année par le très expérimenté Alain Guehénnec, un copi comptant déjà vingt-six Dakar à son compteur :

« Si l’on se perd, si l’on reste ensablé ou si je me retourne, ce sera de sa faute,» se marre Romain qui sera assisté par un petit commando de cinq personnes avec un camion conduit par… son papa !

Compte tenu de ce contexte très favorable, les ambitions ont également été revues à la hausse :

«En 2016, pour ma deuxième participation, j’avais terminé 2 ème . Mon but maintenant est de finir aux portes du Top 10, juste derrière les pilotes d’usines de Peugeot, Mini et Toyota. Pour cela, il faudra rouler avec sa tête, ne pas prendre tout le temps tous les risques. Le Dakar est une épreuve d’endurance où cela va de plus en plus vite mais où il faut d’abord éviter les pièges pour être bien classé. Un peu comme au Mans…»

Une reconversion idéale pour Romain Dumas ?

« Je n’en ai pas fini avec les circuits je vous rassure. Je reste sous contrat Porsche pendant encore deux ans et vous me verrez au départ de plusieurs courses de 24 heures en 2017. Je remettrai également mon titre en jeu à Pikes Peak avec un nouveau proto Norma un peu moins bestial. Mais le Dakar m’attire, c’est vrai. Je suis trop vieux pour envisager une reconversion professionnelle en WRC, mais je peux toujours rêver pour le futur d’un volant d’usine pour des rallyes-raids.

Et Romain enchaîne en guise de conclusion :

« La passion est toujours là et je ne suis pas prêt de raccrocher mon casque. Je suis même encore occupé à regarder si je ne pourrais pas prendre part au Monte-Carlo à mon retour du Dakar… »

 

 DAKAR-2017-Présentation-de-la-3008-DKR-de-Romain-DUMAS-avec-Christian-KELDERS


DAKAR-2017-Présentation-de-la-3008-DKR-de-Romain-DUMAS-avec-Christian-KELDERS

 

Un éclectisme et une passion que la star de l’Endurance partage depuis quelques années avec Christian Kelders, un client devenu un ami puis aujourd’hui un véritable partenaire.

Christian qui lâche :

« On se connaît depuis trois ans maintenant et nous sommes très fiers, après sa victoire notamment au dernier Tour de Corse Historique, de pouvoir soutenir Romain sur ce Dakar avec le dernier produit de Real Solutions, R Flow (la digitalisation par excellence)»

Christian Kelders qui a eu la bonne idée de faire «logotiser» une douzaine des voitures de sa société aux mêmes couleurs que le buggy 3008 DK… R flow N°318.

« Plus que le champion, c’est d’abord l’homme, sympathique, honnête, accessible que nous avons choisi comme ambassadeur. Ses valeurs correspondent bien à celles de notre société. Je lui souhaite, à lui ainsi qu’à son équipier Alain Guehénnec, beaucoup de réussite sur les chemins défoncés d’Amérique du Sud.»

Rappelons que le Dakar 2017 débutera au Paraguay le 2 janvier et s’achèvera en Argentine 12 jours plus tard.

 

François LEROUX

Photos :
HAASEFOTO -Jean Claude LALMORLETTE et  REAL SOLUTIONS

 

 

TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2016-Les-deux-PORSCHE-CARRERA-RS-du-Team-DUMAS-de-ROMAIN-et-de-CHRISTIAN-KELDERS - HAASE FOTO Classic

TOUR-de-CORSE-HISTORIQUE-2016-Les deux PORSCHE-CARRERA-RS-du-Team DUMAS de ROMAIN et de CHRISTIAN KELDERS – HAASE FOTO Classic

Dakar Rallye Raid Sport

About Author

gilles