À LA DÉCOUVERTE DE RENAUD MALINCONI, VICE-CHAMPION EN ‘VdeV’ PROTO FUNYO 2016

 

VdeV-2016-PAUL-RICARD-RENAUD-MALINCONI-Photo-HUBERT-AUER-

VdeV-2016-PAUL-RICARD-RENAUD-MALINCONI-Photo-HUBERT-AUER-

 

Pilote bien connu dans le milieu des années 90 pour avoir gagné le Volant Elf et le Championnat de France de F4, l’Albigeois après des années d’absence sur les circuits, a effectué un retour en compétition par le biais du Challenge VdeV dans la catégorie Proto Funyo en 2015. Manquant de peu le titre en 2016, l’Albigeois revient sur sa saison et sur ses projets 2017.

 

VdeV 2016 - Renaud MALINCONI Vice Champion FUNYO

VdeV 2016 – Renaud MALINCONI Vice Champion FUNYO

 

Renaud, peux-tu te présenter brièvement ?

« Je m’appelle Renaud Malinconi, j’ai 41 ans. Après une carrière dans le milieu des années 90, ponctuée par ma victoire au Volant Elf en 1994 et au Championnat de France Formule Renault Campus devenu F4, intégré à la Filière Elf, j’ai ensuite évolué dans plusieurs catégories, Formule Renault GT, Renault Spider Trophy, Caterham, jusqu’en 2000. Année ou j’ai raccroché.»

Tu es revenu à la compétition en 2015 par le biais du challenge VdeV en catégorie Proto Funyo, pourquoi ?

« Au début c’était un peu une boutade. J’avais acheté l’auto pour faire du trackday le week end, puis en discutant avec plusieurs amis dont Arnaud Gomez du Team Vortex, l’idée de reprendre la compétition a fait son chemin. J’ai alors participé à 4 épreuves sur 6, avec une pôle à Barcelone lors de l’épreuve d’ouverture. Je n’avais pas retouché un volant depuis 15 ans ! J’en ai été le premier surpris!»

Parles-nous de ta saison 2016

« Suite aux résultats encourageant de l’année dernière, je suis reparti pour mettre à profit l’adage que tenait le patron du service compétition de ELF aux jeunes pilotes ELF : ‘Une année pour apprendre, une année pour gagner’ J’ai aussi changé de structure pour aller chez Lamo Racing, car Vortex n’avait pas prévu d’être présent sur toute la saison en VdeV. La saison a été assez conforme à mes objectifs, c’est-à-dire me battre pour le titre, même si je loupe bêtement celui-ci et ce à cause d’un câble d’embrayage cassé au Mugello. J’ai d’ailleurs le record du nombre de podiums cette année.»

Qu’en est-il pour 2017 ?

« J’ai vendu ma F5 le lendemain de la dernière course à Magny Cours, l’objectif étant de passer en SP05 toujours chez Lamo Racing. L’opération n’a pu finalement se faire comme nous l’espérions, le Team ayant choisi d’autres objectifs. Donc je me retrouve aujourd’hui avec un budget mais pas de volant. Plusieurs pistes sont à l’étude en Proto ou en berline GT, j’ai de plus une classification ‘ licence Silver’ FIA, j’espère bien arriver à trouver quelque chose.»

Un dernier mot pour la fin ?

« Oui car je souhaite remercier vivement tous les partenaires qui me suivent depuis mon retour en 2015, je tiens vraiment à les associer à mes résultats, car sans eux rien n’aurait été possible!.»

Il est vrai que Renaud a prouvé et démontré après bien des années d’absence sur les circuits, qu’il n’avait rien perdu de son ‘coup de volant’ qui fit de lui un Pilote ELF, à la grande époque, où tous les jeunes espoirs rêvaient de faire partie du giron et du club des pilotes soutenus par le géant pétrolier !

Gage d’une prometteuse carrière.

 

Christian COLINET

Photos :
Hugues LAROCHE – Maurice CAMUS – Hubert AUER – Davy DELIEN

 

VdeV 2016 - Renaud MALINCONI Vice Champion FUNYO

VdeV 2016 – Renaud MALINCONI Vice Champion FUNYO

VdeV 2016 MAGNY COURS- FUNYO - Renaud MALINCONI

VdeV 2016 MAGNY COURS- FUNYO – Renaud MALINCONI

Sport V de V

About Author

gilles