TOYOTA EN ESSAI AVEC SA YARIS WRC SUR LES ROUTES DU ‘TOUR DE CORSE’

WRC 2017 Essai TOYOTA YARIS en CORSE décembre 2016

WRC 2017 Essai TOYOTA YARIS en CORSE décembre 2016

 

Le Team Toyota Gazoo Racing sur les routes du  »Tour de Corse’, en attendant Jari Matti Latvala ?

Trois jours de tests étaient programmés cette semaine en Haute Corse, sur des routes bien connues des passionnées de rallye  du mythique Tour de Corse. Le team cher à l’ancien quadruple Champion du Monde, le Finlandais Tommi Makinen qui manage l’équipe Japonaise, foulait pour la première fois les routes Corses pour l’occasion, arrivé directement depuis ses précédents tests en Espagne.

Depuis  le début de la matinée le Finlandais Juho Hanninen prenait le volant de la WRC japonaise, mais très peu de roulage pour cette prise en main.  Les mécaniciens ont dû changer toute la partie mécanique, d’après les observateurs sur place  !

Suninen était présent aussi, ainsi que Tommi Makinen mais celui-ci devait vite repartir, destination la Finlande. Pour y négocier un accord  avec une de ses priorités, son compatriote  Jari Matti Latvala, le pilote Finlandais se retrouvant désormais libre de tout engagement avec la firme VW, son actuel employeur.

Pour ces essais dédiés à l’asphalte, on remarquait vite plusieurs nouveautés aérodynamiques sur la Yaris, un tout nouveau spoiler à l’avant avec deux ailettes aux extrémités dans la même lignée que sur la Ford Fiesta WRC, ou sur la Hyundai N Coupé i 20 WRC! La partie arrière aussi connait visiblement un gros changement sur le châssis numéro 4. Avec un tout nouveau double aileron galbé plus imposant. On découvrait aussi également à l’arrière des extracteurs d’ailes, une nouvelle découpe sur la partie basse.

Ou s’arrêtera la démesure ?

 

WRC-2017-Essai-TOYOTA-YARIS-en-CORSE-décembre-2016.

WRC-2017-Essai-TOYOTA-YARIS-en-CORSE-décembre-2016.

 

La suite des tests d’après plusieurs observateurs, démontre une WRC qui a  une fâcheuse tendance à sur-virée pas mal… Ce qui ne permet pas encore de pouvoir hausser le rythme ! Mais cela, on pouvait sans douter puisque la Yaris n’a jusqu’alors roulé essentiellement que sur la terre, plus de 13.000 kilomètres de tests sur les pistes terre et seulement depuis la mi-octobre sur l’asphalte,avec les châssis estampillés N°3 et 4 !

En plus de cela, une semaine de test écourtée auparavant et ce après une sortie de route du ‘boss’ lui-même survenue dans le Sud de la France. Le châssis étant trop abîmé,  la WRC avait alors du être rapatriée au plu vite dans les ateliers  dans la lointaine Finlande, l’arceau ayant été toucher et les dégâts étant jugés trop importants pour poursuivre !

On retiendra très peu d’enseignements de ces trois jours passés en Corse, malgré tout cette WRC semble très en retard sur son programme. Ce qui ne devrait pas lui permettre de jouer les premiers rôles en début de saison.

Une nouvelle série de tests asphalte est déjà programmé par le Team. Et, à nouveau dans le Sud de la France. Mais toujours pas sur les routes du ‘Rallye Monte Carlo’ ! Ce qui parait aujourd’hui  incompréhensible a une quarantaine de jour du premier rallye de la saison…

 

WRC-2017-Essai-TOYOTA-YARIS-en-CORSE-décembre-2016

WRC-2017-Essai-TOYOTA-YARIS-en-CORSE-décembre-2016

 

La bonne nouvelle pour Makinen devrait finalement venir de la nouvelle recrue, qui devrait sauf retournement de dernière minute être le pilote Finlandais Jari Matti Latvala. En négociation avancée, on le sait, pour devenir le premier pilote de l’écurie basée à Puppola. Comme le révélait hier le Site anglais Autosport .

Jari Matti Latvala s’étant livré a quelques commentaires :

« Je ne peux pas confirmer que j’ai signé. Je suis en train de négocier avec Tommi, avec mon manager Timo Jouhki, mais je ne peux pas vous dire que j’ai déjà conclu un accord !

Et il précisait :

« Si vous me l’aviez demandé il y a une semaine, j’aurais dit que c’était improbable, mais maintenant je commence à avoir plus de confiance. »

Latvala est sans doute attendu avec impatience, par Tommi Makinen car jusque la, le team ne possède pas de pilote réputé fin metteur au point asphalte ou ayant une grosse expérience du goudron.

Une certitude néanmoins en ces périodes de délicates négociations, le Team Toyota devrait disposer de trois pilotes la saison prochaine, deux pour le début de la saison et un troisième sans doute à partir du prochain rallye du Portugal. Juho Hanninen est déjà conforté, Jari Matti Latvala devrait être désigné pilote numéro un et le jeune espoir Esapekka Lappi devrait en toute logique se retrouver, lui, dans la troisième Yaris WRC .

Latvala affirmant :

Ne pas avoir encore testé la Yaris WRC, ça devrait être chose faite à partir de  la semaine prochaine. À l’issue de ces tests, il choisira entre cette Yaris et aussi la Polo 2017 que vont très probablement faire rouler les Qatari avec le soutien de Red Bull. Et où il pourrait à nouveau faire équipe avec … Ogier ou Mikkelsen!

On notera encore une fois la bonne tenue des tests assurés en Corse par l’équipe de Dominique Savignoni. Excellent copilote d’un certain François Delecour « Doumé » était en charge de la sécurité et de l’organisation pour ces journées d’essais en Corse avec toute son équipe et leur savoir faire connu et reconnu !

 

Éric DOBROWOLSKY

Photos :
DR

 

WRC-2017-Essai-TOYOTA-YARIS-en-CORSE-décembre-2016

WRC-2017-Essai-TOYOTA-YARIS-en-CORSE-décembre-2016

Sport WRC

About Author

gilles