AL ATTYAH, LES QATARI ET RED BULL VEULENT ENGAGER LA POLO 2017 EN WRC.

 

 WRC 2026 AUSTRALIE La VW POLO de Andreas MIKKELSEN


WRC 2026 AUSTRALIE La VW POLO de Andreas MIKKELSEN

 

 

Nasser Al Atthiyah veut engager deux Volkswagen Polo R  2017 en Championnat du Monde des Rallyes WRC. !

C’est un secret de polichinelle car cette info ne cesse de circuler en coulisses et d’alimenter les conversations…

Mais cette fois, le voile est définitivement levé comme nous vous le révélions à AutoNewsInfo il y a quelques jours, désormais c’est une course contre-la-montre qui s’engage !

Car il faut aller vite, avant la date butoir des engagements auprés de la FIA. fixé au 16 décembre pour s’inscrire en Championnat du Monde WRC et au prochain Rallye Monte Carlo 2017.

Volkswagen, tout le monde le sait, ne souhaite plus voir son équipe WRC inscrite en Championnat du Monde des Constructeurs, depuis l’affaire du Dieselgate, une stratégie du groupe pour faire silence sur l’effet dévastateur sur leur image de marque, après la tricherie des moteurs truqués.

Depuis l’annonce brutale de l’arrêt en compétition le 2 novembre dernier, visiblement le  groupe a revu sa position, et le département Motorsport, convaincu de la compétitivité de leur future Polo R WRC 2017, y croit encore.

Comme l’affirmait encore ce lundi 5 décembre, le concepteur, l’ingénieur Français François Xavier Demaison, au Site anglais Autocar.UK :

« Nous pensons que la Polo R, est une très bonne voiture. Tant que nous avons un peu d’espoir, nous allons tout essayer. »

Le patron du département compétition Wolfgang Durheimer le confirme lui aussi :

« Je travaille sur le dossier de la Polo R 2017 et nous sommes toujours favorables à avoir nos voitures contre  la concurrence malgré notre retrait comme un team d’usine »

Et Durheimer, ajoute et précise :

« Le facteur le plus important est que ce projet ne doit pas nous coûter de l’argent, mais si un deal peut être trouvé, alors nous aiderons de quelque façon que ce soit. Nous pouvons par la sous-traitance du personnel VW Motorsport apporter notre aide pour gérer et développer les voitures. Tout ce qu’ils veulent à la directIon, c’est que notre WRC  soit disponible à la location. »

Et il conclut :

« J’espère que la transaction sera faite afin d’avoir une équipe privée engagée au Monte Carlo en Janvier et ensuite en compétition dans l’ensemble du Championnat. Si cela se produit, ce sera une belle histoire. L’équipe qui les utilisera sera considérée comme  un Team outsider et sera surement accueilli favorablement par les fans. Si l’quipe tourne bien, cela deviendrait une histoire incroyable. La seule condition que nous aurions avant de donner notre feu vert est bien évidemment que les futurs pilotes doivent être talentueux. Celui qui paie peut prendre les décisions, même si bien sûr il doit y avoir un certain niveau de talent. »

 BAJA POLOGNE 2015 NASSER AL ATTYAH MINI X RAID.


NASSER AL ATTYAH et sa  MINI X RAID.

 

Désormais tous les regards sont donc maintenant tournés vers le plus fortuné et richissime d’entre eux, le Qatari Nasser Al Attyah avec l’aide de la puissance financière des Qataris !

D’ailleurs, rappelons au passage que le Qatar dispose de 17 % des parts d’actions dans le groupe Allemand, sous la forme d’une Holding Qatar.

Nasser est lui-même actionnaire dans cette Holding . De quoi avoir une influence favorable sur les décisions du groupe Volkswagen.

Et ce d’autant plus que lui est bien un pilote de grand talent, connu reconnu et apprécié !

Il l’annonce lui-même :

« Je vais faire de mon mieux pour garder l’équipe (VW) en Championnat du monde WRC. Pour en arriver là, il faudra mettre beaucoup d’argent sur la table. Sans doute que Red Bull devrait être impliqué dans ce montage financier pour créer un team privé qui tienne la route. Pour s’engageait sur une saison complète en WRC avec deux Polo R au minimum. Ce sont les conditions imposées par la FIA., pour être inscrit au Championnat constructeurs WRC. Pour cela, il faudra aussi payer l’engagement de cinq millions d’€ à la FIA. pour pouvoir s’inscrire sur les treize manches.

Volkswagen de son côté va sans doute devoir inscrire les Polo R WRC, car il faut que ce soit fait par un constructeur ou une entreprise indépendante. Mais sous la forme d’un contrat location.

Au préalable, le Team privé devra faire un gros chèque au département compétition. Courant novembre, Frank Welsch parlait d’une somme d’environ 10 millions de DOLLARS pour louer 2 Polo R WRC! 2017.  On peut facilement envisager et estimer une enveloppe globale atteignant les… 50 millions d’€ pour l’ensemble de la saison, voire plus !

 

 WRC-2016-AUSTRALIE-SEB-OGIER.

WRC-2016-AUSTRALIE-SEB-OGIER.WRC

 

Une chose est certaine ça ne devrait pas se faire avec le quadruple Champions du Monde en titre, le Gapençais Sébastien Ogier, lequel a bien obtenu la rupture de son contrat jeudi dernier.

Il devrait faire une annonce demain mercredi sur son futur… Ou voir d’ici la fin de la semaine s’il manque des clauses à ses exigences en terme de compétition.

Bien sûr tout le monde pense à Malcolm Wilson et M Sport avec le soutien de Ford dans un premier temps . Encore plus depuis qu’un site Finlandais hier lundi 5 décembre, a annoncé que le dernier volant pour la nouvelle équipe Toyota Gazoo racing, devrait revenir à Jari Matti Latvala qui aurait signé, information qu’il n’a pas voulu confirmer.

Il est donc fort probable que Nasser Al Attyah se retrouvera  au volant d’une des Polo R, la saison prochaine.

A condition aussi de trouver deux pilotes de talents disposant de la super – licence FIA.. Puisqu’il est fort probable que Nasser ne soit pas engagé sur toutes les manches, car en parallèle il reste engagé en rallyes raids la saison prochaine à commencer par le Dakar qui débute début janvier pour se terminer mi-janvier, engagement qui exclut donc sa participation la semaine suivante au Monte Carlo !

La solution pourrait venir de Mikkelsen qui reste très discret sur son avenir et qui dispose encore de deux années de contrats chez Volkswagen. Le Norvégien pourrait donc être le pilote idéal pour plaire aux exigences du groupe Volkswagen.

Mais pour le moment la priorité des priorités, c’est d’avoir les fonds financiers !

C’est donc une nouvelle course contre-la-montre qui s’engage pour un avenir palpitant en WRC, la saison prochaine.

Qui aurait pu croire une telle situation suite à l’annonce du 2 novembre dernier annonçant le retrait de VW Polo WRC en 2017 ?

Une période de fin de saison sous le signe de transition, finalement pleine de rebondissements !

 

Éric DOBROWOLSKY

Photo :
TEAM et RED BULL

WRC

About Author

gilles