QUATRIÈME GRANDE FÊTE NATIONALE DE LA MOTO À CAROLE LES 14/15/16 JUILLET 2017

 

Incroyable l’énergie que peut dépenser Alain Brochery, créateur de cet événement !

Je l’ai encore vu à Moto Légende venir distribuer tracts et affiches, discuter durant des heures et des heures, pour que son épreuve soit un succès et c’en est un !

Preuve que même dans ce monde frigidifié devant la moindre prise de risque, voire la moindre prise de décision, l’envie est encore un motif de succès.

Envie de GFNM, la Grande Fête Nationale de la Moto, ce papier  va vous en donner, c’est sûr.

Dates incroyables, pile sur le week end du 14 juillet, pari risqué qui est devenu une sorte de grande classique de la moto, qui a même réussi à résister à des épisodes de pluie infernale, c’est dire si le socle est solide.

L’ouverture de la billetterie se fera d’ici quelques jours sur le site de l’événement, rappelée en bas de page.

Alain Brochery :  « Depuis la naissance de l’évènement, je martèle que la seule et l’unique solution pour « re-séduire les spectateurs est de leur parler, de s’intéresser à eux, de leur poser la question : qu’attendez vous ? Soyez vous-même les donneurs d’ordres. Il faut être conscient des réponses, elles sont souvent liées aux prix d’entrées, à l’accueil, aux animations, etc. Les spectateurs sont exigeants, ce qui rend le montage financier extrêmement complexe, mais le jeu est là, il faut l’accepter ou changer de job, à nous de trouver de nouvelles idées de financement, on doit s’adapter au monde économique, celui-ci est imposé, nous n’avons pas le choix »

Enthousiaste… et lucide le Brochery !

 

 

VENDREDI NOCTURNE ET GRATUIT

La fête commencera le vendredi 14 juillet avec une nocturne gratuite, et connaissant le goût d’Alain pour les grosses surprises, cette nocturne vaudra tous les « bal popu » trouvables ici et là en France ou à Paris !

Et pourquoi pas un bal de la moto ?

L’idée serait gonflée mais somptueuse…

En tous cas, ce qui est sûr c’est que durant cette nocturne et celle du samedi, les constructeurs présents feront essayer leurs modèles et leurs équipements, ambiance garantie et découverte pour certains du circuit la nuit, ils pourront se prendre pour des pilotes d’endurance !

Ouverture vers 17h30, jusqu’à 23 heures, le samedi on recommence une fois les courses terminées, jusqu’à 23 heures, on est au cœur de l’été…

Grande première !

 

 

Trois tracés leur seront proposés :

1)       Le tracé vitesse habituel  du circuit Carole

2)       Le tracé du X-Roadster, plutôt « light », il comporte un petit tronçon sable et terre, le bitume représentant 90% du tracé

3)       Le circuit Supermotard de Carole.

 

 

Pour ceux qui voudront tester roadsters ou sportives, on empruntera la partie goudronnée du circuit, les groupes seront encadrés par des formateurs pour ne pas faire les cons…

Pour ceux qui voudront tester les motos de Supermotard sur le circuit avec parties mouillées et sauts en terre, il faudra une licence mais la licence à la journée est possible.

Ces tracés vont donc permettre à ceux qui le souhaitent, de tester des roadsters, des scooters, des sportives, des supermotards, des motos électriques mais aussi des enduros et autres trails et puis bien sûr des équipements.

Ce vendredi soir auront aussi lieu les vérifs techniques sur le podium central du très beau village de l’épreuve.

Il y aura des tas d’autres animations, toutes seront gratuites.

(Sauf les buffets bien entendu… )

 

 

Il y aura évidemment un DJ (on prononce Di Djèye merci), il y aura un groupe qui jouera, l’idée que j’ai exposée ci-dessus est un peu en marche quand même…

Danser ? Et pourquoi-pas flirter tant qu’on y est ?  (Mot anglais, « Flirt », qui vient du Français « Compter fleurette »).

Alain a une idée que j’adore.

Chaque spectateur/spectatrice se verra remettre un bracelet, il sera de couleur différente à demande de la personne qui le porte.

S’il est rouge, on est célibataire.

S’il est bleu, on n’est pas célibataire mais on n’a rien contre un brin de discussion.

S’il est blanc, c’est que l’on est maqué(e), amoureux (se), placé(e), ou pas envie de faire de rencontres, bref on veut qu’on nous foute la paix.

Et encore plein de choses à découvrir…

Et oui, un week end de 14 juillet, on peut se lâcher un peu…

Mais pas à dire, cet événement a bien creusé son sillon !

Brochery et Michy, promoteur du GP de France vitesse moto au Mans ont un point commun : ils ont une idée par minute, et on devient vite « Monsieur Plus » pour les spectateurs…

Spectateurs de plus en plus jeunes,  34% de 13/24 ans, 46% de 25/44% dont 27% de 25/34 ans.

LES COURSES… UNIQUES AU MONDE !

 

Alain Brochery :

« Différentes catégories sont proposées chaque année, dont le fameux X-Roadster, ouvert aux roadsters de séries à partir de 500cc sans limite de cylindrée dont on extrait un classement dédié aux routières « sportives. Voir tous ces furieux sur des machines de routes se tirant la bourre sur un tracé mixte (terre, sable et bitume dont un virage se négociant sous une pluie artificielle et diluvienne) est un réel plaisir pour les rétines des milliers de spectateurs qui se pressent, de plus en plus nombreux, chaque année.Le programme sportif 2017 ne va pas manquer d’intérêt, il sera conforme à l’esprit sportif de la GFNM, du lourd se prépare ! »

En 2016, le nombre d’engagés avait été limité à 104 pilotes. Pour 2017, l’organisation accueillera 144 pilotes au maximum.

Lors des éditions précédentes, l’évènement à accueilli des pilotes de notoriété tel que, Thomas Chareyre, Lucas Mahias, Stéphane et Boris Chambon, Serge Nuques, Arnaud Vincent et bien d’autres !

 

 L’ESPRIT FESTIF BON ENFANT, MARQUE DE FABRIQUE DE LA GFNM…

Les spectateurs seront particulièrement choyés : 200 chaises longues le long de la parabolique, massages bien être, 5000 cadeaux seront distribué, circuit minis motos, superbe village, animations, DJ, musiciens et artistes déambuleront dans les allées …

Vous l’avez compris ! Il faut en être …donc, on réserve les 14/15 et 16 juillet 2017 sur son agenda !

 

Site : http://grandefetenationaledelamoto.com/

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Organisation, Laurent Berthe, Bruno Laurent, Etienne Maurin

 

Moto Moto - Tout Terrain Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis