LES CHAMPIONS DU MONDE, OGIER ET INGRASSIA ONT TESTÉ LA ‘TOYOTA YARIS WRC’ EN ESPAGNE !

WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS

 

W

WRC – Les quadruples CHAMPIONS du MONDE, la paire forme de INGRASSIA et OGIER

 

Les quadruples Champions du Monde, la paire tricolore,  formé de Sébastien Ogier et de  Julien Ingrassia, se lance dans la course sans perdre de temps!

Depuis le récent  rallye d’Australie, le nouveau Champion du monde, sacré en Catalogne pour la quatrième année, Sébastien l’avait annoncé

«  Si nous voulons être au départ l’an prochain, nous sommes déjà en retard. »

Dès lors, pas d’alternative pour le duo et pas de cérémonie FIA aux antipodes au lendemain de la dernière manche WRC. Ni le temps de fêter leurs titres de Champion du monde avec Volkswagen en signe d’adieu.

Ils ont attrapé le premier vol vers l’Europe pour négocier au plus vite avec leur employeur et se libérer éventuellement au plus vite de leur contrat VW, afin de pouvoir tester leurs éventuelles futurs bolides pour la saison 2017!

Et ce naturellement, suite au retrait brutal du programme WRC de la firme Allemande, pas le temps sur place à Hoffs Harbor de faire le deuil de la polo R WRC.

Ogier l’avait lui-même annoncé, indiquant que son téléphone n’avait pas arrêté de sonné…

Il fallait rapidement obtenir un accord à l’amiable avec Volkswagen Motorsport sur place en Allemagne, avant d’envisager l’avenir dans un autre team, et aussi bien évidemment testez une ou plusieurs autres WRC pour se faire une idée plus précise, justement sur leurs avenirs immédiat ds 2017 en WRC.

 

 WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS


WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS

 

 

Une fois l’accord conclu en début de semaine, il fallait dans la foulée, repartir au plus vite. Alors que tout le monde attendait qu’ils soient à bord de la Ford Fiesta RS WRC 2017 de chez M-Sport sur la base de Cumbrai ou plus au nord dans les forêts du pays de Galles, finalement la surprise est venue hier depuis l’Espagne du côté de la région de Tarragone, avec avec ses bases bien connues!

C’est là, ou le duo Français a pu tester toute la journée d’hier, la toute nouvelle Yaris WRC  du Team Toyota Gazoo Racing.

Ogier, s’est donc lancé au volant de la Yaris sur deux types de terrain, en version asphalte le matin sur une route humide. L’après-midi, ensuite en configuration terre.

Les photos étaient bien évidement interdites sur la base de test! Mais? il y en toujoursÈ qui apparaissent…

D’ailleurs, des précautions avaient été prises à l’avance avec des vitres couvertes d’un film réfléchissant pour éviter que l’on puisse voir l’intérieur, ni à travers le pare-brise…

Contrat oblige sans doute jusqu’à la date du premier décembre, ou voire jusqu’à la fin de l’année avec l’écurie Allemande VW.

Le Champion du monde a pu se faire un premier avis sur les deux versions de la Yaris, en version asphalte et l’autre en version terre.

Selon les informations qui circulent toujours dans ce genre de situation, le Gapençais aurait lâché

« La Yaris dispose d’un bon potentiel moteur, la base semble bonne mais il manque beaucoup et il y a beaucoup à faire et notamment, côtés suspensions et tenue de route. «

Notre confrère journaliste du site Espagnol  »Scratch » Ruben Otero, avance même que Tommi Makinen qui était présent hier  mercredi pour ce roulage exceptionnel affirme donc

« Toyota serait prêt à mettre le paquet sur Ogier avec un contrat de l’ordre d’entre 8 et 10 millions d’€. »

Soit plus que ce qu’il toucherait actuellement chez Volkswagen!

 

 WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS


WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS

 

Mais le Français entend bien attendre avant de pouvoir se décider, de prendre le volant des autres WRC, qui seront engagées la saison prochaine en Championnat du monde.

D’ici à la fin de la semaine, avec Julien Ingrassia, ils devraient tester la Ford Fiesta RS WRC de chez M-Sport. Pour cela, Malcolm Wilson va devoir mettre le paquet pour convaincre le Gapençais et cela comprend sans doute le retour de la maison Ford et des garanties d’un bon développement toute la saison de la Fiesta avec plusieurs ingénieurs.

Là, où pêche souvent la voiture de Cumbrai, par le manque de développement faute de financement…

Mais Wilson aura assurément du mal à proposer autant d’argent que la firme Japonaise, prête elle, à s’offrir un quadruple Champion du Monde! Et ce quel qu’en soit le coût…

On indique et évoque aussi que le Champion du monde pourrait bien finalement tester aussi la nouvelle Citroen C 3 WRC d’ici quelques jours…

Mais plusieurs rumeurs circulent comme quoi , les responsables de Citroën ne seraient pas d’accord pour faire essayer la C 3 et ses réels avantage, sans contrat au préalable, ne souhaitant pas qu’Ogier en connaisse la finesse!

 

 WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS


WRC-2016-TEST-de-la-nouvelle-TOYOTA-YARIS

 

Comme on le constate, Ogier et Ingrassia se sont lancés dans une course contre la montre désormais, dans l’objectif d’être au départ du prochain rallye Monte-Carlo 2017 courant janvier.

Avant d’avoir toutes les cartes en main pour y faire un choix sur leurs avenirs.

Pendant ce temps-là, Volkswagen s’apprête à effectuer une dernière séance de tests, cavec sa Polo R 2017, en Suède, avec Marcus Gronhlom et Dieter Depping en signe d’adieu, à moins  – on l’a déjà dit et écrit – qu’un richissime client – Nasser Al Attyah et le Qatar – voire le sponsor principale de VW  , la firme Autrichiennne Red Bull, ne veuillent bien engager, en 2017, les Polo R en Championnat du monde WRC.

Puisque malgré tout Volkswagen, va poursuivre la construction en décembre des cinq exemplaires de la version 2017 et que le processus d’homologation ira jusqu’au bout!

Seule certitude aujourd’hui, Red – Bull devrait suivre l’équipage Français puisque Julien Ingrassia a publié hier mercredi, une photo de lui avec une combinaison affichant le nom et le logo de la firme Autrichienne…

Alors ?

 

Eric DOBROWOLSKY

Photos : DR

 

WRC

About Author

gilles